Abbaye Notre-Dame de Montier-en-Der

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une abbaye ou un monastère
Cet article est une ébauche concernant une abbaye ou un monastère.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montier.
Abbaye Notre-Dame de Montier-en-Der
Image illustrative de l'article Abbaye Notre-Dame de Montier-en-Der
église abbatiale.
Présentation
Type Abbaye
Rattachement Ordre de Saint-Benoît
Début de la construction VIIe siècle, Xe siècle
Fin des travaux XIe siècle, XIVe siècle
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Haute-Marne
Ville Montier-en-Der
Coordonnées 48° 28′ 41″ Nord 4° 46′ 20″ Est / 48.47805556, 4.77222222

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

(Voir situation sur carte : Haute-Marne)
Abbaye Notre-Dame de Montier-en-Der

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Notre-Dame de Montier-en-Der

L’abbaye Notre-Dame, fondée au VIIe siècle, est une abbaye bénédictine située à Montier-en-Der dans le département français de la Haute-Marne.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 672, un moine bénédictin qui deviendra saint Berchaire fonde une abbaye Saints-Pierre-et-Paul, placée sous la règle de saint Colomban. L’abbaye connait son apogée sous l’abbatiat d’Adson († 992), d’une haute élévation spirituelle, intellectuelle et littéraire, lié avec toutes les grandes personnalités de son temps. Aux XIIIe et XIVe siècles, une prospérité nouvelle amène la reconstruction des anciens bâtiments monastiques et du chœur de l’église[1].

Diptyque de Nicomaques et des Symmaques, ivoire trouvé dans le puit de l'abbaye.

Description[modifier | modifier le code]

Seule subsiste l’abbatiale, classée depuis 1862[2] dont la construction révèle diverses influences. Très endommagée en 1940, la nef a été restaurée. L’élévation intérieure de l’église, actuellement datée de la fin du Xe siècle, est remarquable pour son étagement en trois niveaux et pour les arcades des tribunes du XIe siècle[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La France des abbayes romanes », Notre Histoire, no 201,‎
  2. « Notice no PA00079153 », base Palissy, ministère français de la Culture