Abbas Mirza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbas Mirza
Portrait of Abbas Mirza Qajar.jpg

Portrait du Abbas Mirza, 1849

Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 44 ans)
MashhadVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Père
Frères
Dowlatshah (en)
Aliqoli Mirza Etezado-ol-Saltaneh (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Mohammad Shah Qajar
Bahram Mirza
Khosrow Mirza (en)
Bahman Mirza Qajar (en)
Qahreman Mirza Qajar (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Abbas Mirza dans sa maturité
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abbas.

Abbas Mirza Amoli (en persan: اباس میرزا), né le 26 août 1789 à Amol et décédé le 25 octobre 1833 à Mashhad et enterré à Mashhad, est le fils et héritier présomptif du chah Qadjar Fath Ali. Il s'était mis à la tête d'une armée pour repousser l'insurrection de l'un de ses frères. Chef du parti russe, ce prince qui était gouverneur de l'Azerbaïdjan iranien, puisait ses inspirations à la cour de Saint-Pétersbourg. Son fils, Mohammad Mirza, succède à Fath Ali, son grand-père, sur le trône de Perse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ce prince est le deuxième fils de Fath Ali, de la dynastie d'origine turkmène des Qadjars. Sa mère est issue de l'aristocratie turcomane de la famille des Develli. Il est désigné par son père comme son héritier présomptif à la place du fils aîné du roi, Mahomet Ali, dont la mère n'était qu'une esclave géorgienne captive.

Il est nommé dès l'enfance gouverneur de l'Azerbaïdjan iranien dont il tire de solides bénéfices. Il se distingue par son esprit, son intelligence, son allure. Il tente de réformer l'armée à la manière européenne, grâce à des instructeurs anglais et français. Son père le laisse s'occuper de certaines affaires intérieures et de politique étrangère, d'autant plus qu'à côté de son palais de Tabriz se trouvent les nouvelles légations russe et britannique, alors que démarre le Grand Jeu entre les deux puissances.

Il commande au moment des guerre russo-persane de 1804—1813, de la guerre turco-persane de 1821—1823, et de la guerre russo-persane de 1826—1828. En 1828, il dirige les pourparlers du côté persan du traité de paix de Tourkmantchaï. Ensuite, il dirige une expédition contre les Kurdes. Il meurt alors qu'il était en expédition contre Hérat, quelques mois avant la mort de son père.

Famille[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.

  • Marié[réf. nécessaire] dont
    • Bahman Mirza [1808 - 1884]
    • Mohammad Mirza (5 janvier 1808 - 5 septembre 1848)
    • Mo'ezzoddaouleh Bahram Mirza (1806-1882)
    • Farman-Farma Feridoun Mirza (1810/1811 - 1856/1857)
    • Yamin-é doleh Ghahreman Mirza (-/1841)
    • Khosrow Mirza (1815/1816 - )
    • Nousrat oud-daoulah Firouz Mirza (1818 - 1886)
    • Hussam ous-Saltana Mourad Mirza (1818 - 1883)
    • Mo'tamad oud-daoulah Farhad Mirza (1818 - 1888)


  • Marié[réf. nécessaire] dont
    • Heshmat oud-daoulah Hamza Mirza (- 1882)
    • Ardeshir Mirza
    • Khanlar Mirza
    • Abdossamad Mirza
    • Manouchar Mirza
    • Djahangir Mirza (1819/1820 - )

Les guerres russo-persanes[modifier | modifier le code]

Un grand stratège et tacticien militaire[modifier | modifier le code]

Relations avec la France[modifier | modifier le code]

Relations avec l'Autriche[modifier | modifier le code]

Relations avec la Grande-Bretagne[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

« Abbas Mirza », dans Charles Weiss, Biographie universelle, ou Dictionnaire historique contenant la nécrologie des hommes célèbres de tous les pays, 1841 [détail de l’édition].