Abbas Beydoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abbas Beydoun (arabe : عباس بيضون) est un poète, romancier et journaliste libanais. Il est considéré comme l'un des plus importants poètes d'expression arabe contemporains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Abbas Beydoun naît en 1945 dans le village de Sur près de Tyr dans le Sud-Liban. Son père était professeur. Beydoun étudia à l’Université Libanaise à Beyrouth et à la Sorbonne à Paris. Il a été profondément influencé par le poète français Pierre Jean Jouve et le poète grec Yannis Ritsos. Dans sa jeunesse, il milita dans les rangs de la Gauche libanaise. Son engagement le mena à deux reprises en prison, en 1968 au Liban et en 1982 en Israel. Il dirige aujourd'hui les pages culturelles du quotidien beyrouthin, As-Safîr.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Le poème de Tyr, [« Sūr »], trad. de Kadhim Jihad, Arles, France, Actes Sud, coll. « Sindbad », 2002, 56 p. (ISBN 2-7274-3700-5)[1]
  • Douze écrivains libanais : les belles étrangères : anthologie, coll., Paris, Éditions Verticales/CNL, 2007, 206 p., 1 DVD (ISBN 978-2-07-078628-2)
  • Tombes de verre : et autres poèmes, trad. de Madona Ayoub, Antoine Jockey et Bernard Noël, Arles, France, Actes Sud, coll. « Sindbad », 2007, 142 p. (ISBN 978-2-7427-6702-1)
  • Portes de Beyrouth : et autres poèmes, [« Abwāb Bayrūṯ »], trad. de Nathalie Bontemps, Arles, France, Actes Sud, coll. « Sindbad », 2009, 115 p. (ISBN 978-2-7427-8361-8)
  • Les Miroirs de Frankenstein, [« Abwāb Bayrūṯ »], trad. de Nathalie Bontemps, Arles, France, Actes Sud, coll. « Sindbad », 2013, 160 p. (ISBN 978-2-330-01635-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Abbas Beydoun. Le Poème de Tyr. », sur liberation.fr, (consulté le 21 janvier 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]