Abasie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

L'abasie (du Grec : a-, sans, et basis, marche) est un symptôme décrit en neurologie et en psychiatrie. Elle consiste en l'impossibilité de marcher[1], à la suite d'une coordination impossible des muscles impliqués dans la marche.

Éléments de définition[modifier | modifier le code]

Le terme couvre un large spectre de désordres médicaux, dont :

  • l' abasie choréique, causée par une chorée des jambes
  • l' abasie paralytique, causée par une paralysie des muscles des jambes, ou de certains de ces muscles
  • l' abasie spastique, causée par des spasmes de certains muscles des jambes
  • l' abasie tremblante, causée par un tremblement incontrôlable des jambes..

L'abasie est souvent accompagnée de troubles de l'équilibre et en particulier de difficulté à maintenir la position debout.
Parfois, il semble y avoir absence de trouble moteur, sensitif ou de la coordination permettant d'expliquer l'abasie ; on retrouve ce symptôme dans le syndrome dit "astasie-abasie" ou maladie de Blocq (du nom d'un neurologue français, Paul Blocq), syndrome qui peut être observé en particulier chez des personnes âgées (avec alors phobie de chutes).

Causes[modifier | modifier le code]

On distingue les abasies d'origine psychologique (psychogènes) et celles provoquées par des atteintes neurologiques (non-psychogènes)[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. A Manuila, L. Manuila, P. Lewalle, M. Nicoulin, T. Papo, Dictionnaire médical Manuila, 10ème édition, MASSON
  2. (en) L. Vercueil, « Astasie-abasie: causes psychogènes et non psychogènes », Revue neurologique, vol. 166, no 2,‎ , p. 221–228 (lire en ligne)