Aaron Alexandre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aaron Alexandre
Аарон Александр.jpg

Portrait de Aaron Alexandre en 1844, par son neveu Alexandre Laemlein.

Biographie
Naissance
Décès
Activité

Rabbi Aaron Alexandre, dit le père Alexandre, est un joueur d'échecs et un bibliophile bavarois puis français né à Hohenfeld en Franconie vers 1766-1768 et mort le à Londres. Il est l'auteur d'un des plus importants recueil de problèmes d'échecs anciens[1].

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Aaron Alexandre était rabin. Il émigra à Paris en 1793 et devint citoyen français pendant la Révolution française. Il vécut en enseignant l'allemand et également en opérant le turc mécanique, un automate qui jouait aux échecs. À 70 ans, endetté, il s'empressa de finir son Encyclopédie des échecs qui parut en 1837. En 1838, il disputa un match en 21 parties contre Howard Staunton au cours duquel il se révéla le meilleur (le score du match n'est pas connu[2]). Vers la fin de sa vie, il s'installa en Angleterre[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de livres sur les échecs parus au milieu du XIXe siècle[4] :

  • L'Encyclopédie des échecs, Paris, 1837 ;
Aaron Alexandre qui utilisait la notation algébrique, introduisit dans cet ouvrages les notations 0–0 et 0–0–0
  • Collection des plus beaux problèmes d'échecs, Paris, 1846 ;
    • (en)Beauties of chess, Londres, 1846 ;
    • (de)Praktische Sammlung Bester und höchst interessanter Schachspiel-Probleme, Leipzig, 1846

Ces ouvrages contiennent plus de 2 000 problèmes et forment le plus riche recueil de problèmes anciens dont on dispose[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Larousse des échecs : Découvrir, approfondir, maîtriser (préf. Joël Lautier), Paris, Éditions Larousse, , 480 p. (ISBN 978-2-03-518207-4), p. 302
  2. Match Staunton-Alexandre sur Edochess.
  3. (en) David Hooper et Kenneth Whyld, The Oxford Companion to Chess, Oxford University Press, , 2e éd. (ISBN 0-19-866164-9)
  4. Nicolas Giffard et Alain Biénabe, Le Nouveau Guide des échecs. Traité complet, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1710 p. (ISBN 978-2-221-11013-3), p. 1503
  5. François Le Lionnais et Ernst Maget, Dictionnaire des échecs, éd. PUF, 1967, p. 10.

Liens externes[modifier | modifier le code]