Aadhaar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aadhaar est un système d'identification de la population de l'Inde basé sur la biométrie. Il est gérée par l'Unique Identification Authority of India. Le système comprend un numéro d'identification national à 12 chiffres associés à chaque personne en plus de données biométriques[1], comprenant la photographie des iris, la photographie du visage et les empreintes digitales[2]. Le projet intègre également des données plus usuelles, comme le nom, le sexe, la date et le lieu de naissance[2].

En 2018, le programme Aadhaar est le seul projet d'identification numérique étatique qui ne prend pas appui sur des registres d'état civil.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet est lancé en septembre 2010, avec l'aide de Safran et de NEC[1],[2].

En avril 2013, 310 millions de personnes ont été recensées par ce système[2].

En 2014, le projet recensait déjà 650 millions de personnes, pour un coût de 400 millions de dollars[1],[3].

En janvier 2016, le projet avait identifié 960 millions de personnes[4].

Technique[modifier | modifier le code]

Le groupe français Idemia est le fournisseur des capteurs biométriques d'empreinte digitales et d'iris[5].

Controverse[modifier | modifier le code]

En janvier 2018, une enquête du journal Indien The Tribune, révèle que le système est très sensible à la corruption[6] du fait de sa structuration technique et en l’absence de gouvernance claire et d'autorités de contrôle. Pour 500 roupies (un peu plus de 6 euros), il est possible d’acheter une identité numérique qui en plus de donner accès aux services habituels, permet de consulter l’ensemble des informations de presque un milliard de citoyens Indiens. Suite à cet incident, de nombreuses personnalités du pays appellent à la fermeture du programme, jugé anticonstitutionnel[7] et trop menaçant pour la vie privée des citoyens.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c En Inde, la biométrie au service de la lutte contre la corruption, Célia Mercier, Libération, 10 août 2014
  2. a b c et d L’Inde en route vers la révolution biométrique, Le Temps, 7 avril 2013
  3. L'Inde poursuit son projet de carte d'identité numérique universelle, Tirthankar Chanda, RFI, 26 août 2014
  4. Morpho passe l’identité au crible de la biométrie, Marion Kindermans, Les Échos, 20 janvier 2016
  5. Site officiel Idemia - Aadhaar : une identité pour tous
  6. Rachna Khaira, The Tribune « Rs 500, 10 minutes, and you have access to billion Aadhaar details », janvier 2018, tribuneindia.com
  7. (en) « Aadhaar Hearing: Everything About The Programme Is Unconstitutional, Says Shyam Divan », sur bloombergquint.com, (consulté le 11 avril 2018)

Articles Connexes[modifier | modifier le code]