A Filetta (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
A Filetta
Description de cette image, également commentée ci-après
A Filetta en 2015.
Informations générales
Pays d'origine CorseFrance
Genre musical World music, polyphonie, musique corse
Années actives Depuis 1978
Labels Naïve Records
Site officiel www.afiletta.com
Composition du groupe
Membres Jean-Claude Acquaviva, François Aragni, Jean-Dominique Bianco, Petr'Antò Casta, Paul Giansily, Maxime Vuillamier
Anciens membres Voir section dédiée

A Filetta est un groupe de musique corse fondé en Balagne en 1978. Le groupe perpétue la tradition orale insulaire mais est également reconnu pour son exploration d’autres domaines du chant polyphonique notamment à travers des créations d'œuvres contemporaines.

Historique[modifier | modifier le code]

Le nom du groupe est inspiré de l'expression « Ùn ti scurdà di a filetta ! » se traduisant par « n’oublie pas la fougère ! » qui signifie « n'oublie pas d'où tu viens ». La particularité de la fougère réside dans sa capacité à semer ses graines de par sa structure.

A Filetta est un ensemble vocal chantant principalement a cappella fondé en 1978 par Michel Frassati, Dédé Nobili, Tumasgiu Nami et Jean Claude Acquaviva, très vite rejoints par Jean Sicurani. Le groupe qui est accompagné occasionnellement de quelques instruments s'attachant à la tradition du chant polyphonique corse tout en empruntant à d'autres univers musicaux allant de la musique classique aux musiques du monde. Initialement amateur, le groupe s'oriente vers la professionnalisation au début des années 1990.

Membres[modifier | modifier le code]

En quarante ans d'existence, des dizaines de chanteurs ont fait partie du groupe : Michel Frassati, Dédé Nobili, Natale Ferricelli, Paul-Felix Nasica, Tumasgiu di Grisgione, Felì, Stéphane Casalta, Antoine Mariotti, Philippe Mariotti, Maxime Merlandi, Yves Leccia, François Croce, Jean Antonelli, Jean-Marc Pellegri, Eric Fino, Pierre Bertoni, José Filippi, Ceccè Acquaviva, Jean-Luc Geronimi, Jean Sicurani, Stéphane Serra.

Actuellement, l'ensemble est composé de :

  • Jean-Claude Acquaviva (seconda)
  • François Aragni (seconda et bassu)
  • Jean-Dominique Bianco (bassu)
  • Petr'Antò Casta (seconda et bassu)
  • Paul Giansily (terza)
  • Maxime Vuillamier (bassu)

Collaborations[modifier | modifier le code]

Les expériences et rencontres ont nourri leurs créations. Le groupe a participé à de nombreuses collaborations artistiques notamment avec Danyèl Waro, l'ensemble Conductus, les percussionnistes du Kodo, ou encore Ange Leccia pour le long-métrage Nuit Bleue.

Une de leurs dernières créations musicales est née de leur rencontre avec la chanteuse libanaise Fadia Tomb El-Hage. Réunis pour la première fois par le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui pour son spectacle Puz/zle, c’est à la demande du festival Île-de-France, édition 2013, que les artistes imaginent Conversation(s) - Rencontre en Orient et Occident, un répertoire composé de chants profanes et sacrés, interprétés en corse, arabe ou syriaque.

Les chanteurs s'aventurent également dans des domaines plus inattendus, tels que le théâtre ou la danse.

Musiques de Films[modifier | modifier le code]

Leur première rencontre avec le compositeur Bruno Coulais pour le film Don Juan débouchera sur de nombreuses autres collaborations pour des bandes originales de films (Himalaya : L'Enfance d'un chef, Le Peuple migrateur, Comme un aimant mais aussi Les Saisons). A Filetta travaillera également avec Bruno sur les opéras et pièces de théâtre Robin e Marion, Marco Polo et Lúcio). Bruno Coulais est notamment le co-réalisateur de leur album Sì di Mè sorti en 2003 chez Virgin/EMI.

L'ensemble participe à la bande originale du téléfilm Disparus de Thierry Binisti. Pour l'occasion, Jean-Claude Acquaviva composera 'Infine', 'In ogni addiu', 'In bocca à Diu' et 'Si spera', quatre chants que l'on peut retrouver sur leur album Castelli (2015).

A Filetta fait une apparition dans la production Bollywoodienne Tamasha de Imtiaz Ali. On peut y voir le groupe interpréter un chant dans la chapelle Notre de Dame de la Serra à Calvi (Corse).

Théâtre[modifier | modifier le code]

Ils collaborent avec Jean-Yves Lazennec (Médée de Sénèque en 1997), Orlando Forioso (Don Ghjuvanni in commedia dell’arte en 2000, Robin e Marion puis Marco Polo, Luciò et Culomba) ou Marion Schmidt-Kumke (Pessoassion en 2008).

Danse Contemporaine[modifier | modifier le code]

A Filetta a participé à trois créations du chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui : In memoriam avec les Ballets de Monte Carlo, Apocrifu (avec Yasujuki Shuto et Dimitri Jourde) au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, et Puz/zle créé au Festival d'Avignon en 2012.

Rencontre avec des musiciens de Jazz[modifier | modifier le code]

En , "l'Aghja", petit théâtre ajaccien, fête ses 20 ans. Pour l’occasion, Francis Aïqui, son directeur, metteur en scène et passionné de jazz, décide de réunir jazzmen et polyphonistes corses : c’est la rencontre entre A Filetta, Paolo Fresu et Daniele di Bonaventura. De cette rencontre découlera différentes collaborations:

  • Mistico Mediterraneo : la première rencontre entre A Filetta, Paolo Fresu et Daniele di Bonaventura qui résultera en l'enregistrement d'un album éponyme chez ECM (2011).
  • Di Corsica Riposu, Requiem pour deux Regards : A Filetta retrouve le bandonéoniste Daniele di Bonaventura pour une création issue d’une commande du Festival de Saint Denis.
  • Danse Mémoire, Danse (2014) : un travail musical et vocal autour d'Aimé Césaire et Jean Nicoli, suivi d'un album qui paraît en 2018 chez Tuk Music.


Discographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1995 : A Filetta, en concert - Chants et Polyphonies de Corse (Olivi)
  • 2002 : A Filetta, voix corses (DVD) de Don Kent (Éditions Montparnasse)
  • 2004 : A Filetta, Di Corsica Riposu d'Ange Leccia (Camera Lucida)
  • 2009 : Trent'anni pocu, trent'anni assai (DVD), un documentaire de Cathy Rocchi et un concert à l'Oratoire de Calvi (Deda/Harmonia Mundi)

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Claude Casanova, A Filetta - Tradition et Ouverture, Ajaccio, Colonna édition, 2009, (ISBN 9782915922257)

Liens externes[modifier | modifier le code]