A Cure for Life

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
A Cure for Life
Titre québécois Cure de bien-être
Titre original A Cure for Wellness
Réalisation Gore Verbinski
Scénario Justin Haythe
Musique Benjamin Wallfisch
Acteurs principaux
Sociétés de production Regency Enterprises
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre horreur
Durée 146 minutes
Sortie 2016


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

A Cure for Life ou Cure de bien-être au Québec (A Cure for Wellness) est un film d'horreur psychologique germano-américain coproduit et réalisé par Gore Verbinski, sorti en 2016.

Ce film marque le retour de Gore Verbinski, qui n'avait plus réalisé de films depuis l'échec commercial de son dernier film Lone Ranger : Naissance d'un héros (2013).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lockhart est un jeune cadre ambitieux. Il doit retrouver son patron, qui a disparu dans un mystérieux centre dans les Alpes suisses. Lockhart se retrouve alors pris au piège de cet étrange institut et de son corps médical. On lui « diagnostique » le même mal qui habite l’ensemble des pensionnaires. Lockhart n’a plus d’autres choix que de se soumettre à l’étrange cure délivrée par le centre.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Lockhart, un jeune cadre travaillant dans les finances à New York, est envoyée par ses supérieurs pour retrouver Roland Pembroke, le directeur de son entreprise, ayant soudainement pris la décision d'aller séjourner dans un centre dans les Alpes suisses. Une fois au centre, Lockhart tente de communiquer avec Pembroke mais en est empêché par le personnel et par le docteur Heinrich Volmer.

Lockhart décide de partir mais est victime d'un accident de voiture. Il se réveille supposément trois jours plus tard au centre avec une jambe plâtrée. Malgré la brutalité de l'accident, lui et son chauffeur n'ont subi que des blessures bénignes. Lockhart rencontre une mystérieuse jeune fille prénommée Hannah, qui, comme beaucoup d'autres résidents du centre, s'abreuve d'un fluide contenu dans de petites fioles bleues.

Victoria Watkins, une patiente, ainsi que des habitants de la ville voisine racontent à Lockhart l'histoire du centre. Il aurait été fondé sur les ruines d'un château qui aurait appartenu il y a deux cents ans à un baron qui, désirant un héritier de pur sang, épousa sa sœur. En apprenant qu'elle était infertile, il commença des expériences infernales sur les paysans afin de trouver un remède. Il réussit, mais en voyant les corps enterrés des victimes du baron, les paysans enragés entrèrent dans le château et y mirent le feu. Ils prirent en otage la sœur enceinte du baron et enfanta avant d'être incinérée. Le bébé fut alors jeté dans un puits mais survécut miraculeusement.

Lockhart tente de partir du centre mais découvre que personne n'est autorisé à partir. Après avoir offert à Hannah une figure de ballerine, Lockhart, avec l'aide de cette dernière, parvient à s'échapper et à aller en ville, en laissant Hannah dans un bar pour trouver un traducteur afin de transcrire le dossier médical de Pembroke, écrit en allemand. Lockhart apprend que les résidents du centre souffrent de déshydratation malgré le fait qu'ils boivent beaucoup d'eau venant directement de l'aquifère. Hannah, gardée dans le centre toute sa vie, explore le bar et attire l'attention des locaux. Lockhart revient et se bat avec un homme qui dansait avec Hannah. Il est secouru par le Dr. Volmer, par qui les locaux ont l'air intimidés.

Lockhart découvre que l'aile du centre réservée aux transfusions est un endroit réservé à des expériences médicales macabres et que l'eau de l'aquifère possède des propriétés uniques : elle est toxique pour les humains mais a des propriétés régénératrices pour les anguilles qui y vivent. Le baron avait créé un processus permettant de filtrer l'eau à travers des corps humains et de la distiller pour la changer en une essence de vie éternelle : Volmer utilise ses patients comme filtres.

Le « remède » est ingéré par Hannah, Volmer et le personnel pour gagner de l'espérance de vie. Lockhart réalise que sa jambe n'est pas cassée et qu'il est gardé prisonnier dans le centre. Volmer fait subir à Lockhart des traitements cauchemardesques afin de lui faire croire qu'il est devenu fou. Hannah remarque ce changement et donne à Lockhart la figurine de ballerine, ce qui le sort de son délire.

Hannah a ses premières menstruations et Volmer l'épouse. Pendant la réception, il l'emmène dans une salle secrète dans les ruines du château et commence à la violer. Lockhart fait face à Volmer et réalise que ce dernier est le baron et que Hannah est sa fille, l'enfant qui avait été jeté dans le puits ; à l'aide du « remède », tous deux avaient vieilli très lentement.

Dans la bataille qui s'ensuit, le visage de Volmer se révèle être un masque sous lequel se cache une tête brûlée affreuse. Lockhart met feu à Volmer et au château mais est surpassé. Hannah sauve Lockhart en tuant son père, qui tombe dans l'aquifère et qui est mangé par les anguilles. Lockhart et Hannah s'échappent sur la bicyclette de cette dernière alors que les flammes envahissent le centre et tombent sur une voiture contenant des employés de Lockhart, venus le chercher ainsi que Pembroke. Lockhart dit à ses employés que Pembroke est mort et est ordonné de monter dans la voiture. Incapable d'abandonner Hannah, il préfère s'enfuir avec elle pour toujours loin du centre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Source VF : AlloDoublage[1] ; version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[2]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

A Cure for Life est une coproduction américano-allemande[3]. Le , on annonce que Gore Verbinski réaliserait le film dont le scénario est écrit par Justin Haythe, pour Regency Enterprises[4]. 20th Century Fox s'occuperait des droits de distribution, tandis que Gore Verbinski produirait le film[5].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Le , Dane DeHaan et Mia Goth sont choisis pour jouer les personnages principaux[5]. Le , Jason Isaacs rejoint le casting pour jouer l'antagoniste du film[6].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le [7]. Une grande partie du film est tournée au château de Hohenzollern en Allemagne. Le château est fermé au public du 13 au . En dehors de Hohenzollern, les autres parties du film sont tournées en Saxe-Anhalt et en Zella-Mehlis, en Allemagne[8].

Musique[modifier | modifier le code]

La musique est composée par Benjamin Wallfisch. L'album sort le , édité par Milan Records[9] :

Édition originale
No Titre Durée
1. Hannah and Volmer 4:34
2. Nobody Ever Leaves 1:49
3. Bicycle 1:59
4. The Rite 3:42
5. Feuerwalzer 3:44
6. Magnificent, Isn't It 2:11
7. Actually I'm Feeling Much Better 1:59
8. Clearly He's Lost His Mind 2:49
9. Our Thoughts Exactly 1:03
10. Volmer Institut 3:02
11. Terrible Darkness 3:18
12. Lipstick 4:21
13. Waiting 0:55
14. Zutritt Verboten 3:38
15. There's Nothing Wrong With You People 1:25
16. Lockhart's Letter 2:12
17. Volmer's Lab 3:32
18. I Wanna Be Sedated 3:38
49:51

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

A Cure for Life reçoit des avis mitigés de la part de la critique, avec des éloges pour son apparence visuelle, sa réalisation, ses performances d'acteur et ses ambitions, mais par contre des critiques négatives sur sa durée, son intrigue et sa structure[10],[11]. Sur le site web d'agrégation de critiques Rotten Tomatoes, il reçut une note d'approbation de 41 % d'après 85 critiques, avec une note moyenne de 5.65/10. Selon le consensus critique du site, « A Cure for Life affiche une surenchère de style visuel, mais il est gâché par une histoire prévisible et sans originalité dont les rebondissements, les crises et les frayeurs ont déjà tous été traités de façon plus efficace. »[12] Sur Metacritic, le film reçoit une note de 47 sur 100, sur la base de 36 critiques[13].

Sur Allociné, il reçoit une note de 3,2/5 de la part de la presse et des spectateurs[14],[15].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
8 106 986 $[16] 5
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 243 183 entrées[17] 4
Drapeau de la France France 221 736 entrées[17] 3
Monde International 18 452 571 $[16] 12
Monde Monde 26 559 557 $[16] 12

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de doublage VF du film », sur AlloDoublage (consulté le 21 mars 2017).
  2. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le 10 février 2017).
  3. (en) « World of Locations: Germany », Screendaily,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2017).
  4. (en) Mike Fleming, « Steve Carell And Gore Verbinski Team For Paranoid Thriller At New Regency », Deadline,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2017).
  5. a et b (en) « Dane DeHaan, Mia Goth Joining Gore Verbinski's A Cure for Wellness (Exclusive) », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2017).
  6. (en) « Jason Isaacs to Play Villain in Gore Verbinski's Supernatural Horror Movie (Exclusive) », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2017).
  7. (en) « On the Set for 6/22/15: Spielberg’s The BFG Wraps Along with Teenage Mutant Ninja Turtles Sequel, Woody Harrelson Starts Wilson | SSN Insider », sur SSN Insider (consulté le 17 février 2017).
  8. (de) « Bisingen: Regisseur Gore Verbinski dreht Horrorfilm auf Burg Hohenzollern - Bisingen - Schwarzwälder Bote », sur Schwarzwaelder-bote.de (consulté le 17 février 2017).
  9. https://itunes.apple.com/us/album/cure-for-wellness-original/id1191890877.
  10. (en) « Review: A Cure for Wellness », Joblo,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2017).
  11. (en) « A Cure for Wellness Review: Sludgy Horror Film Mistakes Art Direction for Suspense », The Wrap,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2017).
  12. (en) « A Cure for Life », sur Rotten Tomatoes (consulté le 17 février 2017).
  13. (en) « A Cure for Life », sur Metacritic (consulté le 17 février 2017).
  14. « A Cure for Life: Les critiques presse », sur Allociné (consulté le 19 février 2017).
  15. « Avis sur le film A Cure for Life », sur Allociné (consulté le 19 février 2017).
  16. a b et c (en) « A Cure for Life », sur Box Office Mojo (consulté le 19 février 2017)
  17. a et b « A Cure for Life », sur JP's Box-Office (consulté le 19 février 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]