A Collection of Beatles Oldies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
A Collection of Beatles Oldies

Compilation de The Beatles
Sortie Drapeau : Royaume-Uni
Drapeau : France
Enregistré Entre le
et le
Studios EMI, Londres;
Studios Pathé Marconi, Paris
Durée 40 minutes (approx.)
Genre Beat, pop rock, rock 'n' roll
Format 33 tours
Producteur George Martin
Label Drapeau : Royaume-Uni Parlophone
Drapeau : France Odéon

Albums de The Beatles

Albums des meilleurs succès des Beatles

A Collection of Beatles Oldies (sous-titré au verso But Goldies!) est une compilation des Beatles parue le . Regroupant des chansons enregistrées entre 1963 et 1966, l'album recouvre ainsi la période allant du début de la carrière du groupe, jusqu'à la parution de son septième album studio, Revolver.

Historique[modifier | modifier le code]

Fatigués des tournées où les fans ne se déplacent que pour crier leur dévotion et non pour écouter la musique[1], les Beatles donnent leur dernier concert au Candlestick Park de San Francisco, le , clôturant une tournée de 19 concerts en 17 jours dans 14 villes nord américaines différentes[2]. Le groupe profite alors d'un long congé. Lennon joue dans le film How I Won the War réalisé par Richard Lester en Espagne [3]. Outre une escapade pour visiter Lennon en tournage, Ringo Starr reste à Londres et passe le plus clair de son temps avec sa femme et son fils. Harrison se rend en Inde pour recevoir des cours de sitar de Ravi Shankar et s'initie à la culture indienne[4]. Finalement, après avoir composé une partie de la musique du film The Family Way[5], McCartney visite la France incognito, rencontre son ami Mal Evans à Bordeaux et se rendent à Madrid. Le duo part ensuite en safari au Kenya avec l'actrice Jane Asher, qui y a rejoint son fiancé[6]. Le groupe ne retourne en studio que le 24 novembre 1966, un peu plus de cinq mois après leurs dernières séances d'enregistrements, pour commencer le travail sur l'album qui deviendra Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band[7].

Parution et réception[modifier | modifier le code]

Carnaby Street en 1968

Subséquemment, en l'absence de nouveau matériel à publier pour Noël 1966, la maison de disques EMI décide de faire paraître cette compilation de grands succès pour profiter de la lucrative période des fêtes. Des versions mono et stéréo seront mises en marché. Cette collection contient une chanson jusqu'alors inédite au Royaume-Uni : Bad Boy, une reprise de Larry Williams. Ce titre apparaissait 18 mois plus tôt sur l'album américain Beatles VI. Avec cette inclusion, la totalité du catalogue des Beatles était enfin disponible des deux côtés de l'Atlantique[8], bien que le 45 tours en allemand ne soit pas encore publié en Angleterre. Les tubes originellement parus en singles se retrouvent ici pour la première fois sur un 33-tours britannique, mixées en stéréo par George Martin, sans la présence du groupe, du 31 octobre au 10 novembre[9].

Comme les chansons sorties en 45 tours n'étaient qu'en mono, George Martin et son nouvel ingénieur de son, Geoff Emerick, ont eu la tâche de remixer les chansons She Loves You, We Can Work It Out, Day Tripper, I Want To Hold Your Hand et Paperback Writer. La bande originale deux pistes de She Loves You étant disparue des archives, un faux effet stéréo a dû être effectué à partir de la bande master une piste. Par manque de temps, From Me To You a été laissée comme sur la bande master, les voix à droite et les instruments à gauche[10].

La pochette a été dessinée par David Christian avec le style Carnaby Street très caractéristique de l'époque. La voiture qui se dirige vers la tête du personnage est perçue à posteriori comme un des indices de la légende sur la mort de Paul McCartney[11]. La photo au verso fut prise le 30 juin 1966 dans leur suite à l'hôtel Hilton (aujourd'hui l'hotel Capitol Tokyu) de Tokyo[12] par le photographe Robert Whitaker[n 1] lors de la tournée japonaise[13],[14]. Cette photo est l'inspiration pour celle de la pochette de Definitely Maybe, le premier album du groupe Oasis, prise par le photographe Michael Spencer Jones[15].

Cette compilation est publiée au Royaume-Uni et en France[16] aussi bien en stéréo qu'en mono. Des versions mexicaine[17],[18] et japonaise[19] furent aussi publiées en 1967 et en Australie en 1968[20], entre autres. Elle a été disponible en vinyle et en ruban de magnétophone et plus tard en cassette et en cartouche[13].

La compilation atteint la septième place des classements britanniques[21] et est restée dans les charts pendant 34 semaines[13].

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont écrites et composées par John Lennon et Paul McCartney, sauf mention contraire. Les pièces tirées des faces A de 45 tours sont représentées par les symboles ƒA et 2ƒA représente un single à double faces A.

Face 1
No TitreParution originale Durée
1. She Loves You45 tours - ƒA, 1963 2:17
2. From Me to You45 tours - ƒA, 1963 1:56
3. We Can Work It Out45 tours - 2ƒA, 1965 2:15
4. Help!Help!, 1965 2:21
5. MichelleRubber Soul, 1965 2:40
6. YesterdayHelp!, 1965 2:03
7. I Feel Fine45 tours - ƒA, 1964 2:19
8. Yellow SubmarineRevolver, 1966 2:38
Face 2
No TitreParution originale Durée
9. Can't Buy Me LoveA Hard Day's Night, 1964 2:11
10. Bad Boy (Larry Williams)Beatles VI, 1965 2:21
11. Day Tripper45 tours - 2ƒA, 1965 2:48
12. A Hard Day's NightA Hard Day's Night, 1964 2:32
13. Ticket to RideHelp!, 1965 3:10
14. Paperback Writer45 tours - ƒA, 1966 2:18
15. Eleanor RigbyRevolver, 1966 2:06
16. I Want to Hold Your Hand45 tours - ƒA, 1963 2:24

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sur la pochette, son nom est erronément écrit avec deux « t » (Whittaker)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Riding So High: The Beatles and Drugs, Joe Goodden, Pepper and Pearl, 2017 (ISBN 978-1-9998033-0-8)
  2. (en) Nick DeRiso, « How the Beatles Said Goodbye With Their Final Official Concert », http://ultimateclassicrock.com,‎ (lire en ligne)
  3. https://www.beatlesbible.com/1966/09/19/john-lennon-films-how-i-won-the-war-spain/
  4. https://www.beatlesbible.com/1966/09/14/george-pattie-harrison-travel-to-india/
  5. https://www.beatlesbible.com/people/paul-mccartney/albums/the-family-way/
  6. https://www.beatlesbible.com/1966/11/12/paul-mccartney-meets-mal-evans-in-bordeaux-france/
  7. (en) Dave Rybaczewski, http://www.beatlesebooks.com/strawberry-fields-forever, Beatles Music History, DKR Products Toledo, Ohio. Consulté le 9 août 2017
  8. Mark Lewisohn, The Beatles Recording Sessions, 1988.
  9. Mark Lewisohn, The Complete Beatles Recording Sessions: The Official Story of the Abbey Road Years 1962–1970, Bounty Books, 2005, page 86. (ISBN 978-0-7537-2545-0)
  10. http://wogew.blogspot.com/2009/09/forgotten-beatles-album.html
  11. https://web.archive.org/web/20100806214529/http://homepages.tesco.net:80/harbfamily/opd/albumoldies.html
  12. (en) Steve McClure, « Yesterday When the ‘Beatles typhoon' hit Japan », The Japan Times,‎ (lire en ligne).
  13. a b et c http://www.jpgr.co.uk/pcs7016.html
  14. http://www.allmusic.com/album/a-collection-of-beatles-oldies-mw0000837063
  15. https://www.thehistorypress.co.uk/articles/30-iconic-album-covers/
  16. https://www.beatlesbible.com/discography/france/
  17. https://www.beatlesbible.com/discography/mexico/
  18. http://heroinc.hostingsiteforfree.com/btls/mx/mxlp.htm
  19. https://www.beatlesbible.com/discography/japan/
  20. https://www.beatlesbible.com/discography/australia/
  21. (en) « A Collection Of Beatles Oldies », Chart Stats. Consulté le 31 décembre 2011.