AY-3-8500

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Photographie d'une puce
Une puce AY-3-8500

La puce AY-3-8500 est un circuit intégré permettant de jouer au jeu vidéo Pong. Créé en 1976 par General Instrument, le circuit intégré a été prévu pour être alimenté par une pile, seuls un nombre minimum de composants sont requis pour le fonctionnement. Une puce équivalente a été développée par Texas Instruments : la TMS 1965.

Description[modifier | modifier le code]

Cette puce permet de jouer à six jeux différents. Les noms repris ici correspondent à ceux de la spécification.

  • Tennis : il s'agit du jeu de base. Deux joueurs bougent une « raquette » de part et d'autre de l'écran afin de renvoyer la balle (symbolisée par un carré). Le service revient à celui qui a gagné l'échange, avec une initialisation aléatoire. Le jeu se joue en 15 points.
  • Squash : Idem au Tennis, mais les deux joueurs sont du même côté de l'écran.
  • Practice : Idem au Squash mais à un seul joueur. Le score s'incrémente à chaque perte. Il n'y a pas de jeu contre l'adversaire.
  • Hockey : Un jeu de football.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]