AVIC TA-600

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

AVIC TA-600[1]
Le prototype de l’AG600 en octobre 2016.
Le prototype de l’AG600 en octobre 2016.

Rôle Hydravion de transport/Recherche et sauvetage
Constructeur Drapeau : République populaire de Chine China Aviation Industry Corporation
Premier vol [2].
Dérivé de Harbin SH-5
Dimensions
Longueur 36,9[3] m
Envergure 38,8[3] m
Hauteur 12,1[3] m
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 32 t
Max. au décollage 53,5 t
Passagers 50
Motorisation
Moteurs 4 turbopropulseurs WJ-6[3]
Puissance unitaire 3 805 kW
(5 103 ch)
Performances
Vitesse maximale 570 ou 500[3] km/h
Autonomie 5 500 ou 4 500[3] km
Plafond 10 500 m

L'AVIC TA-600 ou AG600[3] surnommé Kunlung[4] est un hydravion produit par la société publique AVIC.

Historique[modifier | modifier le code]

L'appareil, le plus grand hydravion hors l'Hughes H-4 Hercules qui n'est pas entré en service, a été présenté pour la première fois au public le à Zhuhai.

En , il est commandé à 17 exemplaires par la Corporation chinoise de l’industrie de l’aviation (CCIA)[4].

L'avion a effectué son premier vol le au départ de l'aéroport de la ville de Zhuhai, située dans la province de Guandong, au sud de la Chine. Il a réalisé un vol de 64 minutes à une altitude de 3 000 mètres. Lors de cette première, l'appareil était accompagné par un autre avion avec des techniciens à son bord.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L’AG600, appelé officiellement « Grand avion amphibie bombardier d’eau et de sauvetage maritime », doit pouvoir stocker 12 tonnes d’eau en 20 secondes et les larguer sur une surface de 4 000 mètres carrés en une fois. Utilisé dans le cadre des missions de sauvetage en mer, l’avion peut transporter jusqu’a 50 passagers[5]. Son autonomie est estimé à 12 heures[4]. Sa taille le rapproche du Boeing 737.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Il doit effectuer principalement officiellement des missions de sauvetages en mer, de lutte contre les incendies de forêt, de surveillance de l'environnement et d'exploitation des ressources maritimes[6].

L’AG600 pourrait être utilisé par la Chine dans le cadre de ses projets dans les secteurs maritimes disputés de la mer de Chine méridionale, revendiquée en quasi-totalité par Pékin.

Notes et références[modifier | modifier le code]