9K111 Fagot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis AT-4 Spigot)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

9K111 Fagot (ou AT4-Spigot)
image illustrative de l’article 9K111 Fagot
Présentation
Type de missile Missile antichar transportable
Constructeur Drapeau de l'URSS Union soviétique
Déploiement 1970
Caractéristiques
Masse au lancement 22,5 kg
Portée 2 000 à 2 500 m (en fonction de la version)
Charge utile charge creuse
Guidage
  • Télécommande automatique infrarouge par fil
  • Suivi optique de la cible
  • Suivi infrarouge du missile
Plateforme de lancement Homme à pied ou véhicule

Le 9K111 Fagot (russe : Фагот; "basson" ou AT-4 Spigot en dénomination OTAN) est une deuxième génération du système de missile antichar filoguidé à tube lancé SACLOS (en) de l'Union soviétique. Il peut être utilisé au sol ou monté sur un véhicule. Le système 9K111 Fagot a été développé par le bureau d'étude pour la construction de machines Tula KBP. La désignation du missile est "9M111" au sein des GRAU (en).

Développement[modifier | modifier le code]

Le 9K111 Fagot a été développé par le bureau d'étude pour la construction de machines Tula KBP. Le développement a commencé en 1962, dans le but de produire la génération suivante du lance-missile SACLOS pour une utilisation à la fois en version portable à dos d'homme sur véhicule. Le 9K111 Fagot a été développé parallèlement avec le 9M113 Konkurs ; les deux missiles utilisent une technologie similaire, seule la taille diffère. Ils peuvent utiliser les mêmes lanceurs.

Le missile est entré en service en 1970.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le peloton anti-char sur BTR équipant un bataillon soviétique disposait de deux (parfois trois) groupes anti-chars, chacun équipé de deux 9K111 Fagot. L'équipe se composait de trois hommes – le tireur porte le lanceur 9P135 ainsi qu'un trépied comme un sac à dos. Les deux autres hommes portent chacun deux tubes de lancement. Les hommes portaient aussi des fusils d'assaut, mais ne portaient pas de RPG parce que, contrairement à la précédente version du missile, il n'y a qu'une petite zone morte à l'intérieur de laquelle le missile ne peut engager la cible. Outre les quatre missiles portés par chaque équipe, celles-ci disposaient normalement d'un supplément de huit missiles portés dans leurs véhicules, généralement un BTR. Il pouvait également être déployé à partir de BMP-1P, BMD-1P, BTR-D et de l'UAZ-469.

La Corée du Nord, semble avoir acheté un certain nombre de ces systèmes à l'URSS entre la fin des années 1980 et les années 2000. Ces systèmes semblent avoir fait l'objet d'un reverse-engineering pour produire les Bulsae-2[1]. Une nouvelle version appelée le Bulsae-3 a été livrée en 2016. Elle remplace le fil de guidage par un guidage laser, ce qui donne une plus grande portée tout en étant moins sensible aux perturbations, comme peut l'être un système par guidage radio-guidage. Il permet aussi de séparer physiquement le pointeur du lanceur[2],[3].

Description[modifier | modifier le code]

Le système de missile (lanceur et missiles) 9K113 Konkurs et un missiles 9M111M Faktoriya dans son tube de lancement (debout).

Le missile est stockée et transportée dans un conteneur/tube de lancement. Il est tiré à partir d'un poste de lancement sur trépied 9P135. Le système de guidage 9S451 est monté sur le trépied avec le missile situé juste au-dessus. Le système de visée 9Sh119 est monté sur le côté gauche (du point de vue du tireur). Le lanceur complet pèse 22,5 kg. Le tireur reste allongé pendant les tirs. Le système peut engager des cibles en mouvement, à condition qu'elles se déplacent à moins de 60 km/h. Le lanceur peut pivoter à 360 degrés à l'horizontale, et de +/− 20° en élévation. Le système de visée permet un grossissement de 10x et un champ de vision de 5 degrés. Il est possible de tirer jusqu'à trois missiles par minute.

Le système utilise un générateur de gaz pour pousser le missile hors du tube de lancement – le gaz sort par l'arrière du tube de lancement, de la même manière à un fusil sans recul. Le missile laisse le tube de lancement à 80 m/s. Il est rapidement accéléré à 186 m/s par son combustible solide moteur. Cette première grande vitesse réduit le missile de la zone morte, car il peut être lancé directement à la cible, plutôt que vers le haut de l'arc.

Le lanceur suit le bulbe incandescent infrarouge de l'ampoule située sur l'arrière du missile par rapport à la cible et transmet les commandes appropriées pour le missile par un mince fil qui traîne derrière celui-ci. Le système de guidage SACLOS a de nombreux avantages sur le MCLOS, avec une précision du système de 90 % selon certaines sources, bien que sa performance soit probablement comparable au BGM-71 TOW ou à la version ultérieure du SACLOS celle du 9K11 Malyutka.

Modèles[modifier | modifier le code]

Soldats slovènes tirant un Fagot

Missile[modifier | modifier le code]

  • 9M111 Fagot (OTAN : AT-4 Spigot et AT-4 Spigot A) est entré en service en 1970. Portée maximale 2 000 m, un minimum de 70 m. Perfore 400 × 20 mm Blindage homogène laminé (BHL ou Rolled homogeneous armour (RHA) en anglais) ou 200 × 20 mm de blindage incliné à 60°[4]
  • 9M111-2 Fagot (OTAN : AT-4B - Spigot B) version légèrement améliorée.
  • 9M111M Faktoriya (Trading post) ou Fagot-M (OTAN : AT-4C - Spigot C) Amélioration du moteur, fil de guidage plus long. Portée maximale 2 500 m, un minimum 75 m. Amélioration de la tête charge creuse (HEAT); perfore 400 × 20 mm de blindage BHL/RHA ou 230 × 20 mm de blindage incliné à 60°[4],[5],[6] (certaines publications évoquent une charge creuse en tandem sur le 9M111M).

Lanceur[modifier | modifier le code]

  • 9P135 22,5 kg. Ne peut tirer que le 9M111 Fagot de la série.
  • 9P135M peut tirer la série des 9M111 Fagot (OTAN : AT-4 Spigot) ainsi que la série des 9M113 Konkurs (OTAN : AT-5 Spandrel)
  • 9P135M1 version mise à Jour de la 9P135.
  • 9P135M2 version mise à Jour de la 9P135.
  • 9P135M3 déployé au début des années 1990. Ajoute 13 kg. TPVP vision nocturne par thermographie, portée 2 500 m la nuit.
  • 9S451M2 lanceur avec un système de vision nocturne sur lequel un cache-flamme a été installé

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Carte avec les utilisateurs de 9K111 en bleu et les anciens utilisateurs en rouge.

Opérateurs actuels[modifier | modifier le code]

Ancien opérateurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://fas.org/nuke/guide/dprk/nkor.pdf
  2. (en) « North Korea has upgraded old anti-tank missile with laser guided system called Bulsae-3 », sur Armyrecognition.com, .
  3. (en) « North Korea Says Its New Missile Can Turn Tanks Into "Boiled Pumpkins" », sur Popularmechanics.com, .
  4. a et b Maksim Sayenko.
  5. ПТРК 9К111 «ФАГОТ» (Russian)
  6. [1] ПТУРС «9М111М». Техническое описание и инструкция по эксплуатации. (9M111M military manual).
  7. http://armstrade.sipri.org/armstrade/page/trade_register.php
  8. Old missiles not so old after allRussia Today, 12 octobre 2011. [dead link]
  9. « Armament of the Georgian Army », Georgian Army (consulté le 25 juin 2007).
  10. Jeffrey Lewis, « Oryx Blog on DPRK Arms Exports » (consulté le 29 décembre 2014).

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Andrew W. Hull, David R. Markov et Steven J. Zaloga, Soviet/Russian Armor and Artillery Design Practices: 1945 to Present, Darlington Productions, .

Liens externes[modifier | modifier le code]