AS-20

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article traite d'un ancien missile air-sol français. Pour le missile russe « Kayak », voir « Kh-35 ».
AS-20
Image illustrative de l'article AS-20
Présentation
Type de missile missile air-sol à courte portée
Constructeur Drapeau de la France Nord-Aviation
Déploiement 1961 - années 1970
Caractéristiques
Moteur moteur fusée à carburant solide (poudre)
deux modes de poussée (accélération et croisière)
Masse au lancement 143 kg
Longueur 2,60 m
Diamètre 25 cm
Envergure 80 cm
Vitesse Mach 1,7
Portée 10 km
Charge utile 33 kg
Guidage radioguidage à distance (MCLOS)
Détonation impact

L'AS-20, ou Type 5110, était un missile air-sol français développé à la fin des années 1950. Similaire au missile américain AGM-12 Bullpup, il fut le premier missile air-sol tactique opérationnel en Europe.

Développement[modifier | modifier le code]

La conception de l'AS-20 était basée sur celle d'un missile air-air de Nord-Aviation produit quelque temps plus tôt, l'AA-20 (désigné Type 5103).

Seuls quelques changements mineurs furent nécessaires pour le convertir en missile air-sol. La taille de la charge militaire fut augmentée, par la suppression de l'imposant détonateur à fusée de proximité, remplacé par une simple fusée à percussion (impact).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'AS-20 avait quatre ailettes en flèche prononcée et placées en disposition cruciforme le long du milieu de son fuselage.

Il utilisait un moteur fusée à carburant solide, qui éjectait les gaz de combustion de deux façons différentes, en fonction de configuration de vol du missile : les gaz sortaient via deux larges tuyères lors de la phase d'accélération, et par un unique trou central pendant le vol de croisière.

L'AS-20 utilisait un système de radio-guidage manuel simpliste (MCLOS). Le pilote devait aligner des repères brillants sortant de l'arrière du missile avec sa cible, en le contrôlant à l'aide d'un petit joystick pendant son vol, un peu à la manière d'un jeu vidéo. Le joystick envoie des informations de correction de trajectoire via un lien radio. Les ordres de correction de trajectoire ramènent le missile en ligne de mire, par l'intermédiaire d'une variation de la poussée produite par le moteur du missile (on parle de « poussée vectorielle »). Ces mouvements sont obtenus par le mouvement de l'une des quatre lames métalliques situées autour du cône d'échappement central. Le gyroscope interne au missile donne à l'unité de commande la position exacte du missile en vol et indique quelles lames activer et à quel moment. La précision du tir est de l'ordre de 5 mètres.

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Approximativement 8 000 missiles furent produits depuis de sa mise en service, en 1961.

L'AS-20 était l'une des armes principales des Fiat G.91 des forces aériennes ouest-allemande et italienne pendant les années 1960-1970. Il fut retiré du service dans la plupart des pays au-milieu des années 1970, étant remplacé en France par les plus imposants AS-30 et AS-30 laser.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]