ARCHICAD

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
ARCHICAD
Description de l'image Ac dark.jpg.

Informations
Créateur Gábor Bojár
Développé par Graphisoft
Première version
Dernière version 24 (juillet 2020)
Écrit en CVoir et modifier les données sur Wikidata
Système d'exploitation Microsoft Windows et macOSVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement macOS ; Windows
Formats lus DWG, DXF, IFC, CINEMA 4D (d), Rhino 3D Model (d), format de fichier 3D Mesh (en), Keyhole Markup Language, Keyhole Markup Language Zipped (d), SketchUp (d), DAE, STL, Portable Document Format, AutoCAD Design Web Format (d), Windows bitmap, SDSC Image Tool Run-Length Encoded Bitmap (d), JPEG File Interchange Format, JP2 (d), GIF, Tagged Image File Format, Portable Network Graphics, PICT et ICOVoir et modifier les données sur Wikidata
Type BIM ; CAO ; DAO
Politique de distribution Vendu dans le commerce
Licence Logiciel propriétaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.archicad.fr
www.graphisoft.com
www.nemetschek.com

ARCHICAD est un logiciel d'architecture édité par la société hongroise Graphisoft, du groupe allemand Nemetschek, qui permet de modéliser un bâtiment en 3D puis d'établir divers documents nécessaires à sa construction (plans, coupes, élévations, perspectives, listes d'objets...).

Avec son concept Virtual Building, ARCHICAD innove parmi les logiciels BIM (Building Information Modeling).

Versions et types de licence[modifier | modifier le code]

Plateformes supportées[modifier | modifier le code]

ARCHICAD est disponible pour les systèmes d'exploitation Windows et Mac OS X.

ARCHICAD nécessite des machines robustes, de préférence multiprocesseurs 64 bit, comportant beaucoup de RAM et dotées de cartes graphiques performantes [1].

Sur Mac, depuis la version 13, seules les machines MacIntel sont supportées.

Depuis la version 17, seules les machines équipées de multiprocesseurs 64 bit peuvent faire tourner le logiciel[2].

Types de licence[modifier | modifier le code]

Des versions d’essai commerciale, éducative, et entièrement fonctionnelle de 30 jours peuvent être installées avec le même fichier d’installation. Tant qu’aucune protection matérielle n’est présente ou que le logiciel n’est pas activé avec un numéro de série de version d’essai ou éducative, ARCHICAD peut être lancé en mode démo[3]. Les fichiers d’installation peuvent être téléchargés ici: http://www.graphisoft.com/downloads sans inscription. Les numéros de série des versions d’essai et éducative peuvent être obtenus ici MyarchiCAD.com après inscription.

  • La version commerciale est protégée soit par une clé physique soit par une clé électronique de sécurité. Si aucune clé n’est présente, ARCHICAD passe en mode Démo, où les fonctionnalités Sauvegarder, Copier et travail en équipe sont désactivées (Le mode d’impression reste actif, même si le fichier a été modifié depuis l’ouverture)[4].
  • Les versions éducatives sont protégées par des numéros de série. Les fichiers sauvegardés dans une version éducative d’ARCHICAD sont compatibles avec les versions commerciales, mais portent un filigrane identifiant le type de licence. Une fois qu’un projet a été modifié dans la version éducative, le filigrane persistera dans le fichier[5].
  • La version d’essai est une version entièrement fonctionnelle dans laquelle vous pouvez sauvegarder, imprimer et publier des projets. Les formats de fichiers sont compatibles avec la version commerciale dès que la copie d’ARCHICAD est utilisée avec une licence commerciale. Sinon, les fichiers créés par une version d’essai sont lisibles uniquement avec la même instance d’ARCHICAD avec laquelle ils ont été créés. La version d’essai est protégée par un numéro de série[5].

Langues et localisation[modifier | modifier le code]

ARCHICAD est disponible dans un grand nombre de versions locales. En plus de l'interface et de la documentation traduites, ces versions fournissent des bibliothèques d'objets paramétrables tenant compte des spécifications techniques du marché local.

ARCHICAD est disponible dans les versions locales suivantes :

Anglais (International), US, Australien, New Zealand, Allemand, Suisse, Autrichien, Français, Hongrois, Italien, Japonais, Espagnol, Finnois, Tchèque, Grec, Polonais, Portugais, Turc, Russe, Norvégien, Suédois, Danois, Néerlandais, Chinois simplifié, Chinois traditionnel, Coréen[6].

Plugins développés par Graphisoft[modifier | modifier le code]

  • Graphisoft MEP Modeler, application payante dédiée au HVAC[7].
  • Graphisoft EcoDesigner, application payante jusqu'à la version 15, intégrée à ARCHICAD 16, permettant de réaliser rapidement le bilan thermique d'un bâtiment[8].
  • Graphisoft Virtual Building Explorer, application payante permettant d'exporter une maquette 3D exécutables par le client[9].

Plugins et bibliothèques développés par des éditeurs externes[modifier | modifier le code]

Graphisoft inclut le Geometric Description Language permettant de créer de nouveaux composants de bibliothèques. Ainsi de nombreuses bibliothèques sont disponibles sur le net, développées par des éditeurs externes ou des particuliers passionnés d'ARCHICAD[10]. Graphisoft fournit aussi les outils et interfaces de connexions à la base de données ARCHICAD (ODBC) nécessaires au développement d'API's et Plugins[11]:

Ainsi, il existe quelque Plugins disponibles sur le net [12]:

  • Cigraph, le partenaire italien de Graphisoft[13],[14]
  • Cadimage [15]
  • ...

Concept[modifier | modifier le code]

Virtual Building (BIM)[modifier | modifier le code]

Le concept "Virtual Building" d'ARCHICAD en fait l'un des pionniers du BIM (Building Information Modeling).

Il consiste à construire une maquette numérique 3D à partir de vues en plan, coupe, élévation, axonométrie ou perspective. L'édition d'un élément (terrain, mur, toit, porte, fenêtre...) dans l'une de ces vues est répercutée automatiquement dans toutes les autres vues.

Le "Virtual Building" communique vers d'autres logiciels spécialisés en construction (structure, réseaux...). Cette communication est assurée par le format standard IFC (Industry Foundation Classes) utilisé en import, export, pour les objets et les informations des éléments du modèle[16].

Collaboration et accès à distance[modifier | modifier le code]

Depuis la version 5.1 de ARCHICAD en 1997, le partage de fichier via Teamwork permet à plusieurs architectes de travailler sur un même projet. Avec la version 13 d'ARCHICAD en 2009, le partage de fichier via TeamWork 2.0 utilise une base de données, nommée "BIM Serveur". Depuis, seuls les changements sont communiqués à la base de données. Il est possible de se connecter à la base de données par Internet, ce qui permet de collaborer à un projet depuis différents pays.

Geometric Description Language[modifier | modifier le code]

Le langage propriétaire de Graphisoft GDL, Geometric Description Language, s'apparente au BASIC et permet de développer des objets 2D et 3D.

Modélisation[modifier | modifier le code]

Les outils[modifier | modifier le code]

Les outils de modélisation d'objets (maillage pour les terrains, mur, dalle, poteau, poutre, toit, coque, escalier, forme, porte, fenêtre...) sont complétés par des outils complexes, tels mur rideau ou garde-corps, qui organisent plusieurs objets en système paramétrable. D'autres objets 2D et 3D écrits en GDL, prédéfinis et paramétrables, sont disponibles dans une bibliothèque intégrée : structure, mobilier, lampes, véhicules...

Organisation en calques et étages[modifier | modifier le code]

  • Les étages se superposent.
  • Les calques, visibles ou masqués, trient les éléments selon leur destination.

Fonctionnalités avancées de modélisation[modifier | modifier le code]

  • Les opérations éléments solides réalisent des opérations booléennes : addition, soustraction, intersection.
  • Le gestionnaire de profils permet d'appliquer des profils personnalisés aux murs, poutres et poteaux.
  • L'outil coque modélise des couvertures extrudées, de révolution ou réglées.
  • L'outil forme modélise des volumes complexes.

API's intégrées spécialisées[modifier | modifier le code]

  • TrussMaker modélise des charpentes en bois ou en acier.
  • RoofMaker modélise une toiture composée de plusieurs versants suivant un plan complexe.
  • Système de grille cale la structure d'un bâtiment sur un système d'axes.

Documentation du projet[modifier | modifier le code]

Documents[modifier | modifier le code]

  • Plans, coupes, façades, élévations intérieures et vues 3D vectoriels.
  • Dessins de détails en 2D vectoriels.
  • Images de synthèse bitmap.
  • Nomenclatures des objets 3D (mur, dalle, poteau, poutre, toit ou maillage...) ou 2D (zones...) utilisés dans le projet.
  • Mises en page.

Outils 2D[modifier | modifier le code]

Techniques[modifier | modifier le code]

  • Couleur de fond.
  • Ordre d'affichage des éléments.
  • Patchs correctifs 2D

Format[modifier | modifier le code]

  • Le format des fichiers est .pln
  • Le format des fichiers de sauvegarde est .bpn
  • Le format des fichiers archive est .pla

Formats d'export CAO[modifier | modifier le code]

On peut enregistrer les vues de type plan, coupe, façade, élévations intérieures ou document 3D aux formats CAO suivants:

Exports au format DXF, DWG[modifier | modifier le code]

Il s'avère difficile d'exporter ou d'importer plus que l'information 2D, via DXF et DWG.

De par la large diffusion d'AutoCAD chez les bureaux d'étude, les formats natif DWG et industriel DXF d'Autodesk sont devenus de facto standards pour exporter vers d'autres logiciels de CAO. Dans ARCHICAD, les exports dans ces formats sont soumis à des traducteurs sophistiqués.

ARCHICAD est membre de l'Open Design Alliance et contribue à l'élaboration d'une bibliothèque DWG ouverte[17].

Exports au format IFC[modifier | modifier le code]

Voir plus bas les possibilités offertes par les IFCs

Exports au format PDF[modifier | modifier le code]

Le format Acrobat PDF (Portable Document Format) de Adobe sert dans ARCHICAD à imprimer et à exporter. Le fichier PDF peut contenir un fichier U3D imbriqué et navigable.

Interopérabilité[modifier | modifier le code]

Connexion vers logiciels tiers[modifier | modifier le code]

Information 3D[modifier | modifier le code]

En plus des formats images classiques décrits plus loin, depuis la fenêtre 3D il est possible d'exporter dans les formats suivants :

Une interface API développée par Graphisoft, Virtuel Building Explorer[9], permet de générer des fichiers 3D dans lesquels la maquette issue d'ARCHICAD peut être explorée à la façon d'un jeu vidéo.

Imports/Exports via le format IFC[modifier | modifier le code]

Le format IFC, Industry Foundation Classes, certifié ISO, est un format de fichier standard qui rend possible l'échange de données entre logiciels de CAO. Il est développé en partie par l'Alliance internationale pour l'interopérabilité (IAI). Ce format est soutenu depuis 1996 par Graphisoft, le fabricant d'ARCHICAD.

Le format IFC incorpore, hormis les données 2D et 3D du modèle, d'autres paramètres : élément porteur ou non, état existant, démoli ou projeté, matériau, coût...

ARCHICAD, par l'interopérabilité du format IFC [28], communique avec d'autres logiciels de construction :

Vers les logiciels HVAC (chauffage, ventilation et climatisation)[modifier | modifier le code]

Vers les logiciels d'analyse structurelle[modifier | modifier le code]

Vers les logiciels d'analyse énergétique[modifier | modifier le code]

Vers les logiciels de vérification de modèle[modifier | modifier le code]

Visualisation et imagerie[modifier | modifier le code]

ARCHICAD peut afficher des projections parallèles (axonométrie, isométrie) et des perspectives dans une fenêtre de visualisation 3D (point de vue mobile) et dans une fenêtre de rendu (point de vue fixe).

La fenêtre 3D[modifier | modifier le code]

La fenêtre 3D est une fenêtre de modélisation et de visualisation. Il est possible d'y éditer un élément sélectionné de la maquette 3D par saisie de ses points chauds ou par sa fenêtre de paramétrage. La fenêtre 3D permet de se déplacer virtuellement dans le projet à la façon d'un jeu vidéo.

Moteurs[modifier | modifier le code]

Deux moteurs affichent les informations dans la fenêtre 3D:

  • Le moteur interne affiche des motifs vectoriels qu'il est facile d'imprimer. La 3D est simple, avec ou sans ombres portées. Le moteur Interne permet de générer les coupes et façades ainsi que les "documents 3D" qui sont des projections de la fenêtre 3D dans un plan particulier (vertical ou en perspective)
  • Le moteur OpenGL déplace le calcul 3D vers une carte graphique nécessairement performante. OpenGL affiche des images vectorielles habillées de textures bitmap. Les transparences sont prises en charge ainsi que les ombres portées. La capacité de sortie d'OpenGL est plus limitée que celle du moteur interne, étant donnée qu'il est fondé sur une technologie bitmap. OpenGL permet une navigation à l'écran nettement plus rapide sur la plupart des ordinateurs, à condition que le matériel le supporte.

La fenêtre de rendu[modifier | modifier le code]

Moteurs[modifier | modifier le code]

Quatre moteurs affichent le projet selon des modes d'affichage et styles particuliers:

  • Le moteur de rendu LightWorks, proposé depuis la version ARCHICAD 9.0, génère des images réalistes pointues avec lancer de rayons, ombre douces, réflexions, shaders complexes. Le moteur Lightworks use de processeurs multiples.
  • Le moteur de rendu interne permet de créer des rendus de qualité simple ou basique avec surface ombrées, ombres simples et transparences.
  • Le moteur de rendu Z-buffer est semblable au moteur interne mais permet des calculs plus rapides lorsque la quantité de mémoire vive est suffisante.
  • Le moteur de rendu Esquisse, proposé depuis la version 8.0, réalise des images simulant un dessin au crayon, à l'encre, au fusain, à "main levée".

Animation de synthèse[modifier | modifier le code]

Directement dans ARCHICAD, il est possible de générer différentes animation 3D :

Formats d'enregistrement[modifier | modifier le code]

La fenêtre de rendu photoréaliste affiche une image matricielle finie du modèle (l'édition 3D n'y est pas possible) que l'on peut imprimer ou exporter vers des éditeurs d'image tels Photoshop. Elle permet d'enregistrer dans les formats :

Les fonctionnalités d'animations permettent d'exporter dans les formats suivants:

Métré[modifier | modifier le code]

ARCHICAD est une base de données d'éléments de construction (murs, dalles, toits, objets, etc.). Les composants, leur nombre ainsi que leur disposition dans l'espace peuvent être affichés sous forme de tableau (appelé aussi nomenclature ou liste).

Une liste d'ARCHICAD propose les fonctions suivantes :

  • La sélection des éléments qui doivent être listés.
  • La sélection des quantités qui doivent être mesurées et listées.
  • La manière d'afficher les données.
  • L'édition des données en liste WYSIWYG (What you see is what you get).
  • L'export les données vers un éditeur externe (par exemple Microsoft Excel)

ARCHICAD propose les données de différentes façons :

  • La palette "Informations éléments" affiche sommairement les données d'un élément sélectionné.
  • Les nomenclatures créent de façon plus claire et lisible des listes WYSIWYG.
  • Le paramétrage permet de générer des présentations basiques listant des données simples. Au contraire, les utilisateurs chevronnés usent de critères pour extraire d'éléments du modèle des quantités précises, qui sont communiquées à une base de données. Enfin des "modèles graphiques" mettent en forme les listes.
  • ARCHICAD utilise pour ses bases de données le langage de programmation le plus répandu SQL ("Structured Query Language"). En interne ou à partir d'un éditeur externe de base de données, on peut lancer des requêtes puis obtenir des résultats structurés. Un pilote ODBC peut être téléchargé sur le site de Graphisoft www.graphisoft.com pour se connecter aux bases de données de projet ARCHICAD (tels que les fichiers .pln).

Formats d'export[modifier | modifier le code]

Il est possible d'exporter dans les formats suivants :

Mise en page[modifier | modifier le code]

La mise en page s'est d'abord effectuée en exportant vers Plotmaker, une application livrée avec ArchiCAD. Le format du fichier de mise en page est ".lay", puis, dans la version 9 de PlotMaker, ".lbk".

À partir de la version 10, ARCHICAD inclut les mises en page tout en continuant de lire les fichiers .lbk.

Flux de travail[modifier | modifier le code]

La palette du navigateur est à l'image du flux de travail dans ARCHICAD.

  • Le premier volet structure la maquette 3D en plans, coupes, vues et nomenclatures afin d'aider à la modélisation.
  • Le deuxième volet liste les plans, coupes, vues et nomenclatures enregistrés selon certaines options (combinaisons de calque, échelle, stylos...).
  • Le troisième volet liste les mises en page où sont placées les vues enregistrées.
  • Le quatrième volet, "Publication" permet l'exportation, le tracé, l'impression, et la publications sur Internet.

Publication[modifier | modifier le code]

La fonction de publication permet d'automatiser les impressions vers une imprimante ou un traceur, ainsi que les exports dans les formats détaillés plus haut.

ARCHICAD permet de publier sur Internet les documents du projet. Les fichiers au format DWF peuvent être visionnés dans un navigateur Web via un applet Java nommé Project Reviewer.

Les pilotes de traceur livrés avec ARCHICAD utilisent tous le langage graphique vectoriel HPGL. Pour l'impression, les pilotes d'imprimante sont fournis par le fabricant.

Historique des versions[modifier | modifier le code]

Le développement d'ARCHICAD débute en 1982 sur Macintosh.

Versions de ARCHICAD[52]
Version Année OS
Radar CH 1984 Apple Lisa
ArchiCAD 2.0 1986 Apple Macintosh
ArchiCAD 3.0 1987 Apple Macintosh
ArchiCAD 3.1 1988 Apple Macintosh
ArchiCAD 3.3 1989 Apple Macintosh
ArchiCAD 3.4 1990 Apple Macintosh
ArchiCAD 4.0 1991 Apple Macintosh
ArchiCAD 4.1 1992 Apple Macintosh
ArchiCAD 4.16 1993 Windows 3.1
ArchiCAD 4.5 1994 Apple Macintosh
ArchiCAD 4.55 1995 Apple Macintosh
Win 3.1, Win95
ArchiCAD 5.0 1996 Apple Macintosh
Win95, WinNT
ArchiCAD 5.1 1997 Apple Macintosh
Win95, WinNT
ArchiCAD 6.0 1998 Apple Macintosh
Win95, WinNT
ArchiCAD 6.5 1999 Apple Macintosh
Win95, WinNT, Win2000
ArchiCAD 7.0 2001 Mac OS8/9/OSX
Win98,NT4,2000,XP
ArchiCAD 8 2002 Mac OS9/OSX
Win NT4,2000,XP
ArchiCAD 8.1 2003 Mac OSX
Win 2000,XP
ArchiCAD 9 2004 Mac OSX
Win2000,XP
Archicad 10 2006 Mac OSX (PPC)
Win XP
Archicad 10
MacTel version
2006 Mac OS X (Intel)
Archicad 11 2007 Mac OSX 10.4 (PPC etIntel)
Win XP, Vista
Archicad 12 2008 Mac OSX 10.4 and 10.5 (PPC et Intel)
Win XP, Vista
Archicad 13 2009 Mac OSX 10.5 et 10.6 (Intel seulement)
Win XP, Vista, 7
ArchiCAD 14
2010
Mac OSX 10.5 et 10.6(Intel seulement)
Win XP, Vista, 7
ArchiCAD 15 2011
Mac OSX 10.5, 10.6 et 10.7(Intel seulement)
Win XP, Vista, 7
ArchiCAD 16
2012
Mac OSX 10.5, 10.6 et 10.7 et OS X 10.8(Intel seulement) ( 32 & 64bit )
Win XP, Vista, 7
ArchiCAD 17
2013
Mac OSX 10.5, 10.6 et 10.7 et OS X 10.8(Intel seulement) (64 bit uniquement)
Win XP, Vista, 7, 8 (64 bits seulement)
ArchiCAD 18
2014
Mac OSX 10.7 et suivants (64 bit)
Win XP, Vista, 7, 8 (64 bits seulement)
ARCHICAD 19 2015
Mac OSX 10.7 et suivants (64 bit)
Win XP, Vista, 7, 8, 8.1, 10 (64 bits seulement)
ARCHICAD 20 2016
Mac OSX 10.9 et suivants (64 bit)
Win 7, 8, 8.1, 10 (64 bits seulement)
ARCHICAD 21 2017
Mac OS X 10.10 et suivants (64 bit)
Win 7, 8, 8.1, 10 (64 bits seulement)
ARCHICAD 22 2018
Mac OSX 10.11 et suivants (64 bit)
Win 7, 8, 8.1, 10 (version 64-bits)
ARCHICAD 23 2019
Mac OSX 10.12 et suivants (64 bit)
Win 7, 8, 8.1, 10 (version 64-bits)
ARCHICAD 24 2020
Mac OSX 10.14 et suivants (64 bit)
Win 10 (version 64-bits)

Applications similaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Exigences matérielles sur le site de Graphisoft
  2. (en)« Spécifications sur le site de l'éditeur », sur www.graphisoft.com (consulté le 29 avril 2014)
  3. (en) ArchiCAD sur le site de Graphisoft
  4. (en) ArchiCAD Start Edition sur le site de Graphisoft
  5. a et b Le site de chargement de la version étudiant et à l'essai
  6. (en) Où obtenir ARCHICAD sur le site de Graphisoft
  7. (en) MEP Modeler sur le site de Graphisoft
  8. (en) EcoDesigner sur le site de Graphisoft
  9. a et b (en) virtual-building-explorer sur le site de Graphisoft
  10. (en) Liens vers des objets téléchargeables sur le site de Graphisoft
  11. (en) Les outils pour développeurs sur le site de Graphisoft
  12. (en) quelques add-ons sur le site de Graphisoft
  13. (en) les outils Cigraph sur le site de Graphisoft
  14. (en) les outils Cigraph sur le site de Cigraph
  15. (en) les outils cadimageworld sur le site de Cadimage
  16. (en) Description du Virtual Building sur le site de Graphisoft
  17. (en) OpenDWG et AutoCAD sur le site archicadwiki
  18. http://www.onetools.de/
  19. http://www.strusoft.com/
  20. http://www.strusoft.com/index.php/en/products/vip-energy
  21. http://www.strusoft.com/index.php/en/products/fem-design
  22. (en) Le site deVintocon ArchiFM
  23. (fr) Le site de Artlantis
  24. Addon de Graphisoft Cinema 4D sur le site de Maxon
  25. http://www.graphisoft.com/products/archicad/addons/google_earth/
  26. http://www.graphisoft.com/products/archicad/addons/sketchup/
  27. (fr) Le site de Piranesi
  28. http://www.graphisoft.com/products/archicad/interoperability/
  29. (fr) Autocad MEP sur le site d'Autodesk
  30. (en) CADmep+ sur le site de map-software
  31. (fr) DDS-CAD MEP sur le site de DDS-CAD
  32. (en) Le site de DesignMaster
  33. (en) Le site de MagiCAD
  34. (fr) Revit MEP sur le site de Autodesk
  35. (en) Le site deAxisVM
  36. (en) Le site deCYPECAD
  37. (en) Le site deETABS
  38. (en) Le site deFEM-Design « Copie archivée » (version du 22 juillet 2018 sur l'Internet Archive) de Strusoft
  39. (en) Scia Engineer sur le site de Scia
  40. (en) Nemetschek AllPlan Engineering sur le site de Nemetschek
  41. (en) Revit Structure sur le site de Autodesk
  42. (en) Le site de SAP2000
  43. (en) Tekla Structure sur le site de [Tekla]
  44. (en) Le site de Tricalc
  45. http://www.archiphysik.com/
  46. http://ecotect.com/
  47. http://apps1.eere.energy.gov/buildings/energyplus/
  48. https://www.greenbuildingstudio.com
  49. http://www.iesve.com/UK-ROI
  50. « Granlund », sur granlund.fi (consulté le 3 septembre 2020).
  51. « BIM software for architects, engineers and construction industry », sur Solibri (consulté le 3 septembre 2020).
  52. (en)Gergely Kmethy, « ArchiCAD : historique des versions », sur www.archicadwiki.com, (consulté le 15 juin 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]