Fédération nationale des radioamateurs au service de la sécurité civile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis ADRASEC)
Aller à : navigation, rechercher
Fédération nationale des radioamateurs au service de la sécurité civile
Cadre
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 1972
Identité
Site web www.fnrasec.org

La fédération nationale des radioamateurs au service de la sécurité civile (FNRASEC) regroupe radioamateurs et quelques écouteurs, qui se mettent bénévolement au service de la sécurité civile en France en cas de crise telle que le plan ORSEC.

Origine[modifier | modifier le code]

La Conférence Administrative Mondiale des Télécommunications (WARC 1979 à Genève) a confirmé dans sa résolution RSBN l'importance croissante de la participation des radioamateurs aux actes de sauvegarde de la vie humaine.

La recommandation UIT-R M 1042 du 23 octobre 1993 recommande aux administrations d'encourager le développement des réseaux radioamateurs organisés et structurés tels ceux de la FNRASEC.

La Conférence mondiale des radiocommunications 2003 précise (Article 25-3/2) :

«  Les stations d'amateurs peuvent être utilisées pour transmettre des communications en provenance ou à destination de tierces personnes seulement dans des situations d'urgence ou pour les secours en cas de catastrophe. Les administrations sont invitées à prendre les mesures nécessaires pour autoriser les stations d'amateur à se préparer en vue de répondre aux besoins de communications pour les opérations de secours en cas de catastrophe. »

Aux termes d'une convention en date du 27 juin 2002, le Ministère de l'Intérieur, représenté par le directeur de la Défense et de la Sécurité Civile, Haut Fonctionnaire de Défense, reconnaît en la FNRASEC une structure permettant aux radioamateurs de Métropole et des DOM/TOM de participer officiellement à cette mission de sauvegarde.

Organisation[modifier | modifier le code]

NOR : INTD1222252D - publication journal officiel du 17 octobre 2012 - Texte 9

Par décret en date du 15 octobre 2012, est reconnue comme établissement d’utilité publique l’association dite « Fédération nationale des radioamateurs au service de la sécurité civile - FNRASEC », dont le siège est à Asnières-sur-Seine (92)

La Fédération Nationale est une association loi 1901, créée en 1972 à la demande du ministère de l’Intérieur, composée d'associations départementales et territoriales créées par elle.

Il s'agit des ADRASEC pour les départements et des ATRASEC pour les territoires d'Outre-mer dont l'action s'étend aux départements limitrophe ou/et d'un territoire, sauf dérogation exceptionnelle accordée par le bureau national.

La France est découpée en zones de défense regroupant un certain nombre de départements. Pour chaque zone, un responsable et un responsable adjoint, élus par les présidents départementaux, ont la charge de la gestion administrative des ADRASEC de leur zone.

Chaque ADRASEC ou ATRASEC regroupe des membres radioamateurs (95 %) ou écouteurs (5 %). Au total, ce sont près de 1 600 bénévoles qui apportent ainsi leur aide à la Sécurité Civile en cas de crise. La sécurité civile compte de nos jours 85 % de bénévoles.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

La Fédération est administrée par un conseil composé de membres élus comprenant les responsables de zone, les responsables de commission et des administrateurs.

Le bureau exécutif est composé d'un président, d'un vice-président, d'un secrétaire général et d'un trésorier général élus pour un an.

Des commissions techniques apportent leur aide au bon fonctionnement de la Fédération : commissions technique, relais et fréquences, récompenses, formation, communication, matériel, informatique et relations internationales.

La FNRASEC représente une infrastructure mobile annexe, de détection et de transmissions. Son activation relève exclusivement de l'Autorité Préfectorale ou nationale.

Dans le cadre de la loi no 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile, la FNRASEC dispose d'un agrément Sécurité Civile National et International délivré par le Ministère de l'intérieur et de l'aménagement du territoire[1],[2].

Missions[modifier | modifier le code]

Moyens[modifier | modifier le code]

Le service amateur dispose de 33 bandes de fréquences de 135 kHz à 250,000 GHz. Cette variété de fréquences permet de s'adapter à tous les reliefs sur terre et sous terre (exemple du secours aux spéléologues) et de couvrir les distances les plus longues.

La transmission d'images, grâce à la pratique de la télévision amateur ou de la SSTV "Télévision à balayage lent", peut se révéler un outil précieux d'aide à la décision.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]