ACAB

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Graffiti « All cops are bastards ».
Graffiti ACAB à Turin.

ACAB, acronyme de l'anglais « All cops are bastards » (« Tous les flics sont des salauds »), est un slogan anti-police popularisé durant la grève des mineurs britanniques de 1984-1985.

ACAB est parfois remplacé par le nombre 1312, en référence à la position des quatre lettres dans l'alphabet latin[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Anarchistes protestant avec une bannière ACAB

Le Monde situe la création de l'acronyme dans l'Angleterre ouvrière des années 1920 ou 1940[2]. Selon un autre source, ACAB aurait été utilisé comme tatouage dans les prisons au Royaume-Uni à partir des années 1940, puis a été repris par les bikers américains dans les années 1960, avant d’être popularisé par les skinheads dans les années 1970[3]. The 4-Skins, groupe britannique de punk rock Oi! a participé à populariser cet acronyme dans une chanson du même nom datant de 1980[2],[3].

Plus tard, il a été réutilisé lors d’affrontements dans les rues ou par certains supporters de football Ultras[4],[3],[5].

Réinterprétations[modifier | modifier le code]

L’acronyme a été réinterprété et détourné dans plusieurs domaines différents de son origine, signifiant par exemple «All Cats Are Beautiful» (tous les chats sont beaux)[6]; « All Capitalists Are Bastards » (« Tous les capitalistes sont des salauds ») chez les militants anticapitalistes[7] ; « All Colors Are Beautiful » (« Toutes les couleurs sont belles ») dans le mouvement antiraciste[8] ; ou encore « All Clitoris Are Beautiful » (« Tous les clitoris sont beaux ») au sein de la mouvance féministe[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) S. Gar., « Pestaggi in stile Gta altri 4 minori in cella », sur Leggo, (consulté le ).
  2. a et b « « ACAB » ou la rage anti-flics », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a b et c « Que signifie le tag ACAB ? », sur OpenMinded (consulté le ).
  4. (en) Tim Thompson et Sue Black, Forensic Human Identification : An Introduction, Boca Raton, Taylor & Francis, , 518 p. (ISBN 978-0-8493-3954-7 et 0-8493-3954-5, lire en ligne), p. 384.
  5. (it) Nicola Guerra, Dalla strada alla letteratura, le spericolate e propizie vicende del forestierismo A.C.A.B.. Il contatto linguistico tra italiano e inglese nelle sottoculture Skinhead e Ultras, Analele Universităţii din Craiova, Seria Ştiinţe Filologice Linguistică, (lire en ligne), p. 272-279
  6. https://www.ohmymag.com/buzz/une-jeune-femme-arretee-par-la-police-a-cause-de-sa-passion-des-chats_art96521.html
  7. Aurélie Sipos, « Croix de Lorraine, «Acab»… Ces symboles aperçus dans les manifestations des Gilets jaunes », sur Le Parisien, (consulté le ).
  8. Nicolas Mollé, « Que ce veut dire Acab, le nouveau cri de ralliement des insurgés ? », sur Les Inrocks, (consulté le ).
  9. (es) Esperanza Escribano, « All Clitoris are Beautiful: la protesta de las feministas italianas », 20 Minutos,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]