Anheuser-Busch InBev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis AB InBev)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

AB InBev
logo de Anheuser-Busch InBev
illustration de Anheuser-Busch InBev

Création 2008
Dates clés 2016 : rachat de SABMiller
Fondateurs Carlos BritoVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société anonyme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action Euronext : ABI
Siège social Louvain
Drapeau de Belgique Belgique
Direction Carlos BritoVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Industrie brassicole
Filiales Anheuser-Busch
AmBev
InBev
Grupo Modelo
SABMiller
Effectif 182 915 (fin 2017)
BCE 0417497106[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.ab-inbev.com

Capitalisation 116,07 millards de dollars (2017)
Chiffre d'affaires 62,4 milliards de dollars (2017)
+1,9 %
Résultat net 9,4 milliards de dollars (2017)
+3,9 %

Anheuser-Busch InBev (AB InBev) est un groupe brassicole belgo-brésilien et le plus grand groupe brassicole au monde de par le volume de bière brassée. Coté en bourse, son siège social est situé à Louvain en Belgique. Le groupe résulte de l'acquisition de Anheuser-Busch par InBev en 2008.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pour 2009, le groupe a réalisé 4,668 milliards d'euros de bénéfices et il employait 116 000 personnes dans le monde. En 2010, sa capitalisation boursière s'élève à 67 milliards d'euros (Euronext Brussels).

Grupo Modelo[modifier | modifier le code]

En juin 2012, AB InBev annonce qu'il rachète la seconde moitié de Grupo Modelo pour un montant de 20,1 milliards de dollars (environ 16 milliards d'euros)[2], il en détient donc aujourd'hui la totalité. Dans le cadre de cette acquisition, Constellation Brands acquiert pour 1,85 milliard de dollars la participation de 50 % qu'il ne détenait pas dans les activités de distributions Grupo Modelo aux États-Unis, qui étaient possédées par ce dernier[3],[4].

Oriental Brewery[modifier | modifier le code]

En , AB InBev acquiert l'entreprise sud-coréenne Oriental Brewery pour 5,8 milliards de dollars, 5 ans après que InBev a vendu la même entreprise à KKR pour 1,8 milliard de dollars lors du rachat de Anheuser-Busch[5].

Colorado[modifier | modifier le code]

En , AB InBev acquiert l'entreprise de bière artisanale brésilienne Colorado pour un montant indéterminé, après avoir acquis en mai Bogotá Beer Company, une entreprise de bière artisanale colombienne également pour un montant inconnu[6]. En , AB InBev acquiert pour un montant non-dévoilé, Golden Road, une microbrasserie basée à Los Angeles, produisant les IPA Point the Way et Wolf Among Weeds, ainsi que la bière Golden Road Hefeweizen[7].

SABMiller[modifier | modifier le code]

Le , SABMiller annonce avoir accepté l'offre d'acquisition d'AB InBev de 96 milliards d'euros, après avoir refusé quatre offres similaires faites depuis avec des montants moins élevés[8]. Cette transaction est accompagnée d'une clause de rupture de contrat de 3 milliards de dollars à la charge de AB InBev[9]. L'acquisition de SABMiller permettrait à AB InBev de renforcer sa présence en Afrique, continent où il est peu présent. Les analystes estiment toutefois qu'il sera obligé par les autorités de la concurrence à vendre la participation de SABMiller dans MillerCoors de par sa position dominante aux États-Unis, ainsi que la coentreprise de SABMiller avec China Resources Enterprise qui produit la bière chinoise Snow[10],[11].

En , AB InBev dans le cadre son acquisition de SABMiller, les deux entreprises précisent le montant de l'offre qui est finalement de 106 milliards de dollars. De plus, AB InBev trouve un accord avec Molson Coors pour la vente de 58 % dans MillerCoors pour 12 milliards de dollars[12]. En parallèle, AB InBev acquiert les activités de bière et de cidre de Mark Anthony Group, une entreprise canadienne qui distribue notamment un grand nombre de bière de SABMiller au Canada[13]. En , Asahi fait une offre d'acquisition de 2,55 milliards de dollars pour les marques et les actifs associés de Peroni, Grolsch et Meantime, à la suite de l'acquisition par Anheuser-Busch InBev de SABMiller qui détenait notamment les marques Peroni, Grolsch[14].

En , China Resources acquiert à Anheuser-Busch InBev, suite à l'acquisition par ce dernier de SABMiller, la participation de 49 % qu'il ne détient pas dans Snow pour l'équivalent de 1,6 milliard de dollars, un prix nettement inférieur qu'anticipé par les analystes[15]. Le même mois, Asahi fait une offre d'acquisition de 2,55 milliards de dollars pour les marques et les actifs associés de Peroni, Grolsch et Meantime, à la suite de l'acquisition par Anheuser-Busch InBev de SABMiller qui détenait notamment les marques Peroni, Grolsch[14].

En , AB InBev annonce dans un délai de 3 ans une réduction d'effectif de 3 % soit près de 5 500 emplois en lien avec sa fusion avec SABMiller[16].

Le , l'acquisition de SABMiller par AB InBev est finalisée[17].

En , Asahi annonce l'acquisition pour 7,8 milliards de dollars des activités en Europe centrale et de l'Est de SABMiller, suite à l'acquisition de ce dernier par Anheuser-Busch InBev. Ces activités comprennent les marques : Pilsner Urquell, Tyskie, Lecher et Dreier[18],[19]. Le même mois, Coca-Cola annonce l'acquisition pour 3,15 milliards de dollars de Coca-Cola Beverages Africa, présent dans l'embouteillage, dont AB InBev était co-actionnaire à hauteur de 54,5 %, suite au rachat de SABMiller[20].

Bosteels[modifier | modifier le code]

En , AB InBev annonce l'acquisition pour un montant non-dévoilé de l'entreprise brassicole Bosteels qui possède les marques Kwak, Tripel Karmeliet, et DeuS[21],[22].

En , AB InBev annonce la fusion de ses activités en Russie et en Ukraine avec celle de Efes Beverage Group, qui ont respectivement des parts de marchés de 12 et 16 % en Russie, pour créer une co-entreprise détenue à 50-50. En effet, il détient depuis l'acquisition de SABMiller une participation de 24 % dans Efes[23].

En , AB InBev vend certaines de ses activités en Argentine à CCU, suite à l'acquisition de SAB Miller, qui lui a donné une position quasi-monopolistique dans les pays. Ainsi AB InBev vend ses marques Isenbeck, Diosa, Norte, Iguana et Baltica, ainsi que les licences dans le pays de Warsteiner et de Grolsch. AB InBev reprend la licence Budweiser en Argentine détenue par CCU[24].

En , AB InBev annonce l'introduction en bourse de ses activités en Asie-Pacifique pour entre 8 et 10 milliards de dollars[25]. Cependant l'introduction en bourse échoue, de par l'absence d'acheteurs au prix demandé. Le même mois, AB InBev annonce la vente de ses activités en Australie à Asahi Breweries pour 11,3 milliards de dollars[26]. En , AB InBev remet en bourse ses activités en Asie-Pacifique et lève ainsi 5 milliards de dollars[27]. En novembre 2019, AB InBev annonce l'acquisition du reste de la participation qu'il ne détenait pas dans Craft Brew Alliance pour 321 millions de dollars[28].

Actionnaires[29][modifier | modifier le code]

Au

Nom Actions %
Flottant 688 463 448 41,02%
Stichting Inbev (InBev) 663 074 832 39,2%
Eugenie Patri Sebastien (Famille Van Damme) 130 357 458 7,70%
Anheuser-Busch InBev (Anheuser-Busch) 85 541 785 5,05%
BRC Sàrl (Holding Français) 37 598 236 2,22%
Banque centrale de Norvège 22 482 607 1,33%
The Vanguard Group 20 903 261 1,23%
Altria 12 341 937 0,73%
BlackRock Fund Advisors 10 572 870 0,62%
Gardner Russo & Gardner (Holding Americain) 8 061 282 0,48%
Capital Research & Management 7 084 229 0,42%

Marques[modifier | modifier le code]

Anheuser-Busch InBev divise son portefeuille de marques en trois catégories : les « marques globales », les « marques internationales » et les « marques locales »[30].

Marques globales :

Marques internationales :

Marques locales :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Banque-Carrefour des EntreprisesVoir et modifier les données sur Wikidata
  2. AB InBev rachète Grupo Modelo - Le Figaro, 29 juin 2012
  3. AB InBev buys out Corona maker Modelo for $20 billion, Philip Blenkinsop, Reuters, 29 juin 2012
  4. AB InBev, Constellation Brands Seek Dismissal of Lawsuit, Karen Gullo, Bloomberg, 4 juin 2013
  5. Brewer AB InBev grows in Asia with $5.8 billion Korea return, Stephen Aldred and Philip Blenkinsop, Reuters, 20 janvier 2014
  6. AB InBev unit Ambev buys Brazilian craft brewer Colorado, Reuters, 7 juillet 2015
  7. AB InBev to buy U.S. craft brewer Golden Road, Reuters, 23 septembre 2015
  8. Une bière à 96 milliards d’euros, Le Monde, 13 octobre 2015
  9. SABMiller accepte une offre de $104 milliards d'AB InBev, Les Échos, 13 octobre 2015
  10. Anheuser-Busch InBev and SABMiller Reach Tentative Agreement on Merger, Chad Bray, The New York Times, 13 octobre 2015
  11. AB InBev, SABMiller brew up $100 billion deal, Philip Blenkinsop et Martinne Geller, Reuters, 13 octobre 2015
  12. AB InBev launches SAB bid, to sell MillerCoors stake, Reuters, 11 novembre 2015
  13. InBev's Brazil unit buys Canadian beer, cider brands for $350 million, Reuters, 10 novembre 2015
  14. a et b Japan's Asahi closes in on SABMiller's Peroni and Grolsch, Pamela Barbaglia, Edwina Gibbs et Martinne Geller, Reuters, 10 février 2016
  15. China Resources to buy SABMiller's Snow stake, easing AB InBev deal, Reuters, 2 mars 2016
  16. Fusion AB InBev/SABMiller: au moins 5.500 emplois supprimés en 3 ans, Challenges, 26 août 2016
  17. L'acquisition de SABMiller par AB InBev est finalisée
  18. Asahi says to buy AB InBev's Eastern European beer brands for $7.8 billion, Thomas Wilson, Reuters, 13 décembre 2016
  19. Le japonais Asahi prêt à racheter des bières de SABMiller, Le Monde, 13 décembre 2016
  20. Coca-Cola rachète la part d'Ab InBev dans sa filiale africaine, Le Figaro, 21 décembre 2016
  21. Rachat d'un brasseur artisanal par AB InBev: la Triple Karmeliet vend-elle son âme?, RTBF, 8 septembre 2016
  22. Les bières Tripel Karmeliet et Kwak reprises par AB InBev, Le Soir, 8 septembre 2016
  23. Martinne Geller, « AB InBev, Efes to merge Russian operations as sales slide », sur Reuters,
  24. « Argentina approves AB Inbev plan for post-merger beer divestments », sur Reuters,
  25. Sumeet Chatterjee et Alun John, « AB InBev seeks $9.8 billion for Asia stake in world's largest 2019 IPO », sur Reuters
  26. Philip Blenkinsop et Pamela Barbaglia, « AB InBev sells Australian brewer to Asahi, keeps Asia IPO on radar », sur Reuters,
  27. Julie Zhu, « AB InBev Asia unit raises $5 billion in revived Hong Kong IPO under shadow of protests », sur Reuters,
  28. « Anheuser-Busch va racheter Craft Brew Alliance dans le cadre d'un contrat de 321 millions de dollars », sur Reuters,
  29. Zone Bourse, « ANHEUSER-BUSCH INBEV : Actionnaires Dirigeants et Profil Société | ABI | BE0974293251 | Zone bourse », sur www.zonebourse.com (consulté le 16 mai 2019)
  30. (en)AB InBev - Our brands

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]