Aaarg !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis AAARG!)

AAARG! Magazine
Image illustrative de l’article Aaarg !
Logo de AAARG! - Bande dessinée & culture à la masse.

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Genre Bande dessinée
Date de fondation
Date du dernier numéro
Ville d’édition Marseille

Rédacteur en chef Pierrick Starsky
ISSN 2269-8744
Site web Site officiel

AAARG ! est un périodique de bande dessinée indépendante[1] créé par Pierrick Starsky et paru entre et sous différents formats. Pendant la période de publication de la revue, la maison d'édition AAARG ! Éditions publie également des albums de bande dessinées.

Après l'arrêt du périodique, la collection bd « GlénAAARG ! » est créée par Pierrick Starsky et les éditions Glénat.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier numéro d'Aaarg ! parait en novembre 2013, dans un premier temps de manière bimestrielle, après une campagne de financement participatif achevée à plus de 270% du seuil minimum[2]. Le rédacteur en chef, Pierrick Starsky, explique son désir de créer une nouvelle revue de bande dessinée par le manque d'offre convaincante dans le domaine : « On avait envie de faire un périodique mais on avait pas l'expérience. Depuis Métal hurlant et Pilote, qu'on piquait à nos darons, aucun périodique ne nous avait vraiment convaincu[3] ».

Chaque numéro est composé principalement de bandes dessinées, mais contient également des nouvelles inédites, des entretiens et des chroniques[3]. Le contenu en est généralement violent et cynique, sur des thématiques allant du polar à la science-fiction[1]. Le magazine accueille notamment les auteurs B-gnet, Pixel Vengeur, Bouzard[4], Tanxxx, Joseph Safieddine ou encore Cha.

En , la revue devient AAARG! MENSUEL et passe sous un format magazine à parution mensuelle pendant 4 numéros sortis entre février et [5].

Après des déboires financiers[6], le périodique revient en sous le titre AAARG Magazine, édité par la Financière de loisirs de manière bimestrielle jusqu'en où, après quatre numéros, la rédaction annonce la disparition de la revue[5],[7].

Après la fin de parution du magazine, les éditions Glénat lancent la collection bd « GlénAAARG ! » en collaboration avec Pierrick Starsky[8], inaugurée par Moins qu'hier (plus que demain) et une réédition de Jean-Louis, tous deux de Fabcaro, ainsi que Mauvaises mines de Jonathan Munoz[9],[10].

AAARG ! Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Adeline Sidler, « AAARG ! et La Revue Dessinée : un nouveau visage pour la bande dessinée », sur mondedulivre.hypotheses.org, (consulté le 14 novembre 2014)
  2. « AAARG! - Revue de Bande Dessinée & Culture à la masse ! », sur Ulule.com, (consulté le 14 novembre 2014)
  3. a et b Aurélie Champagne, « Revue énervée, Aaarg ! envoie la culture de masse se faire foutre », sur Rue89.Nouvel Obs.com, (consulté le 14 novembre 2014)
  4. Brigh Barber, « Aaarg ! : entretien avec Pierrick Starsky… », sur BDZoom.com, (consulté en juillet 2020)
  5. a et b « AAARG ! : un râle d’agonie », sur BoDoï.com, (consulté en juin 2020)
  6. Benjamin Roure, « Aaarg !, au bord du gouffre, cherche repreneur », sur ActuaLitté.com, (consulté en juin 2020)
  7. ALEXLECOQ, « Le magazine AAARG! annonce la fin de sa publication », sur 9emeart.fr, (consulté en juin 2020)
  8. Alexandra Ducamp, « AAArg ! n'est pas mort, Pierrick Starsky bouge encore ! », sur La Provence.com, (consulté en juin 2020)
  9. Laurence Houot, « Fabcaro et Munoz inaugurent la nouvelle collection BD GlénAAARG ! : on adopte », sur francetvinfo.fr, (consulté en juin 2020)
  10. Céline Bertiaux, « Moins qu’hier (plus que demain), une belle entrée en matière pour GlénAAARG », sur Actua BD.com, (consulté en juin 2020)
  11. « AAARG ÉDITIONS », sur Mollat.com

Lien externe[modifier | modifier le code]