Mitsubishi A5M

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis A5M)
Aller à : navigation, rechercher
Mitsubishi A5M
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Japon Mitsubishi
Rôle Avion de chasse
Premier vol
Mise en service
Date de retrait
Nombre construits 1 094
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Nakajima Kotobuki 41
Nombre 1
Type 9 cylindres en étoile
Puissance unitaire 710 ch (529 kW)
Dimensions
Envergure 11 m
Longueur 7,56 m
Hauteur 3,27 m
Surface alaire 17,8 m2
Masses
À vide 1 215 kg
Maximale 1 670 kg
Performances
Vitesse maximale 435 km/h
Plafond 9 800 m
Rayon d'action 1 200 km
Armement
Interne 2 mitrailleuses de 7,7 mm Type 89
Externe 2 bombes de 30 kg

Le Mitsubishi A5M, ou « chasseur embarqué Type 96 » (九六式艦上戦闘機?), aussi connu sous son nom de code allié, Claude, est un avion de chasse japonais qui entra en service en 1936 et qui servit au sein du Service aérien de la Marine impériale japonaise. Il était alors le premier chasseur embarqué monoplan au monde, et fut employé pour la première fois durant la seconde guerre sino-japonaise avec succès et fut relégué aux unités de seconde ligne et d'entrainement durant la Seconde Guerre mondiale. Il fut conçu par l'ingénieur Jiro Horikoshi, qui concevra plus tard le célèbre A6M Zero considéré comme étant le meilleur chasseur japonais de l'époque. C'est d'ailleurs ce dernier appareil qui remplaça le A5M dans les unités de première ligne embarquées à bord des porte-avions jusqu'à la fin de la guerre.

Historique[modifier | modifier le code]

L'histoire du A5M commence en février 1934 lorsque l'état-major de l'air de la Marine impériale japonaise lance un appel d'offre (appelé 9-shi) pour un chasseur monoplace devant correspondre à un cahier des charges relativement exigeant pour l'époque. L'avion devra en effet atteindre la vitesse maximale de 350 km/h à 3 000 m d'altitude, soit 20 % de plus que celle du Nakajima A2N, l'avion embarqué sur les porte-avions japonais (l'Akagi, le Hosho, le Ryūjō et le Kaga) et destiné à être remplacé par le A5M. Ce cahier des charges stipulait aussi que l'avion devra grimper à 5 000 m d'altitude en min 30 s, être armé de deux mitrailleuses de 7,7 mm avoir une envergure n'excédant pas 11 m et une longueur de 8 m maximum, des dimensions relativement réduites nécessaire pour l'embarquement sur les porte-avions.

Mitsubishi décide alors de répondre à cet appel d'offre face à Nakajima et charge l'ingénieur Jiro Horikoshi et son équipe de concevoir un prototype. Horikoshi décide alors de s'inspirer de la conception entièrement métallique des chasseurs français Dewoitine. Le premier prototype, nommé Ka-14, est terminé en janvier 1935 et effectue son premier vol le 4 février. Ce prototype de conception entièrement métallique était doté d'un fuselage en aluminium, d'un rivetage sans aspérités[1], d'une aile basse elliptique, d'un train d'atterrissage fixe caréné, d'un moteur en étoile de neuf cylindres Kotobuki 5 développant 550 ch. Il atteint la vitesse 449 km/h, une performance remarquable pour l'époque. Cependant des problèmes de stabilité et une faiblesse du propulseur menèrent à quelque modifications et un nouveau prototype doté cette fois ci d'un Kotobuki 3 sans réducteur fut construit. Ce protoype fut suivi de 5 autres équipés d'autres moteurs. L'appareil de Nakajima étant inférieur, le Ka-14 remporta l'appel d'offre.

Fin 1936, la Marine impériale japonaise commanda une construction en série de l'appareil, désigné A5M1 (ou chasseur embarqué Type 96 modèle 1). La version de cette première série se caractérisait par un moteur Kotobuki 2 KAI-Ko et d'une réserve de carburant passant de 200 à 330 l.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-José Ségéric, Le Japon militaire, Éditions L'Harmattan, , 562 p. (ISBN 978-2-343-00801-1, lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L’encyclopédie de l'aviation Les plus beaux avions du monde : Mitsubishi A5M, vol. X no 127, Éditions Atlas, p. 2525 - p. 2531
  • (en) René J. Francillon, Japanese Aircraft of the Pacific War, Putnam & Co, , 2e éd. (1re éd. 1970), 570 p. (ISBN 978-0370302515).
  • Green, William and Swanborough, Gordon. "The Zero Precursor...Mitsubishi's A5M". Air Enthusiast. Number 19, August–November 1982. Pages 26–43.
  • (en) Tadeusz Januszewski, Mitsubishi A5M (Claude) : carrier borne fighter, Sandomierz, Poland/Redbourn, Royaume-Uni, Stratus for Mushroom Model Publications, (ISBN 8-3917-1780-1).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :