A24

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis A24 (entreprise))

A24
logo de A24

Création (10 ans)
Fondateurs Daniel Katz
David Fenkel
John Hodges
Forme juridique Privée
Siège social 31 West 27th Street, New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité Production et distribution cinématographique
Production télévisée
Produits Films
Programme télévisé
Filiales 2AM
Site web http://a24films.com

A24, anciennement A24 Films, est une société indépendante américaine de production et distribution cinématographique ainsi que de production télévisée.

Cofondée en 2012 à New York par Daniel Katz, David Fenkel et John Hodges, A24 était dans un premier temps uniquement une société de distribution cinématographique[1]. Elle distribue son premier film, Dans la tête de Charles Swan III, en 2013 et commence à se faire connaitre avec la sortie de Spring Breakers, qui reçoit un accueil extrêmement positif de la part de la critique. A24 devient par la suite le distributeur aux États-Unis de productions à succès comme Ex machina, Room ou The Witch[2].

En 2016, elle se lance dans la production avec le film Moonlight, qui obtient l'Oscar du meilleur film l'année suivante. Parmi les productions notables de la société : Hérédité, Midsommar ou encore Uncut Gems[2].

A24 dispose également d'une division télévisée, lancée en 2015, via laquelle elle produit des programmes télévisés comme les séries The Carmichael Show, Ramy et Euphoria[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Premières années (2012-2013)[modifier | modifier le code]

A24 Films est fondée le 20 août 2012 par Daniel Katz, David Fenkel et John Hodges, qui travaillaient déjà dans l'industrie cinématographique avant. Katz dirigeait la division chargée du financement de films du groupe Guggenheim Partners ; Fenkel était le président et cofondateur de la société Oscilloscope ; et Hodges était chargé de la production et du développement de la société Big Beach Films[1]. Le nom, A24, est une référence à l’autoroute italienne A24 sur laquelle Katz conduisait quand il a décidé de fonder la société[2].

Guggenheim Partners a fourni le capital d'amorçage pour fonder la société[4]. A24 commence à distribuer des films en 2013. Son premier film, Dans la tête de Charles Swan III de Roman Coppola, bénéficie d'une sortie limitée[5]. La même année, la société est très active et distribue notamment The Bling Ring, The Spectacular Now ou encore Spring Breakers d'Harmony Korine qui reçoit un accueil extrêmement positif de la part de la critique et figure dans les listes des meilleurs films de l'année de plusieurs publications prestigieuse, ce qui attire l'attention sur A24[2].

En , A24 signe un contrat de 40 million de dollars avec DirecTV. Ce contrat permet à DirecTV de codistribuer certains films et de proposer ces derniers sur leur plateforme en vidéo à la demande trente jours avant leurs sortie au cinéma[6]. La même année, A24 signe avec Amazon afin de proposer leurs films sur Amazon Instant Video juste après leurs sortie en vidéo[7].

Télévision et production (2014-2017)[modifier | modifier le code]

En 2015, A24 annonce le lancement d'une division télévisée, alors qu'elle produisait déjà la série télévisée Playing House, diffusée sur USA Network et lancée l'année précédente. La société commence alors à développer des projets et financer des pilotes[3].

En 2016, A24 se lance également dans la production cinématographique avec Moonlight de Barry Jenkins. Cette première production obtient l'Oscar du meilleur film l'année suivante[8]. La même année, la société obtient les droits de distribution globaux du film Swiss Army Man, ce qui lui permet de s'occuper du film dans tous les pays où il n'a pas de distributeur et de collaborer avec les distributeurs dans les pays où il en a déjà un[9].

En , A24 obtient les droits de distribution pour les États-Unis et la Chine du film Brooklyn Yiddish qui devient leur premier film tourné majoritairement dans une langue étrangère[10].

Changements et partenariats (depuis 2018)[modifier | modifier le code]

En , A24 lance un podcast intitulé The A24 Podcast[11],[12]. Chaque épisode est une discussion entre deux personnes travaillant dans l'industrie cinématographique. Parmi les invités, le podcast reçoit notamment Bo Burnham, Paul Schrader, Sofia Coppola, Alia Shawkat ou encore Martin Scorsese. Malgré l'absence de structure prédéfinie, les épisodes contiennent généralement des discussions autour des œuvres récentes des deux invités, ce qui permet d'aborder différents sujets. En , vingt-sept épisodes ont été publiés[13].

Le , le cofondateur John Hodges annonce qu'il quitte la société[14]. En novembre de la même année, A24 signe un contrat de partenariat avec Apple afin de produire des films à destination du service Apple TV+. Il ne s'agit néanmoins pas d'un contrat d'exclusivité, ce qui permet à la société de continuer à produire et distribuer avec d'autres sociétés[15]. Il est incertain si ces films bénéficieront d'une sortie en salle ou seront disponibles exclusivement sur le service de streaming Apple TV+[16].

En , A24 signe avec Showtime pour que la chaîne devienne le premier diffuseur à la télévision des films de la société jusqu'en . Les films à destination d'Apple TV+ ne sont pas compris dans le contrat[17].

En , A24 aurait étudié la possibilité d'un rachat pour un montant compris entre 2,5 et 3 milliards de dollars[18].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

  • 2014-2017 : Playing House
  • 2015-2017 : The Carmichael Show
  • 2017 : Comrade Detective
  • 2019 : I'm Sorry (saison 2)
  • 2019-2020 : At Home with Amy Sedaris (saisons 2 et 3)
  • depuis 2019 : Ramy
  • depuis 2019 : Euphoria
  • depuis 2019 : The Confession Tapes (docu-série, depuis la saison 2)
  • 2019 : Délit de Preuve (Exhibit A) (docu-série)
  • depuis 2020 : Moonbase 8
  • depuis 2021 : Ziwe
  • 2021 : Mr. Corman
  • 2022 : Irma Vep

Émissions[modifier | modifier le code]

  • 2018 : 2 Dope Queens
  • 2018 : Random Acts of Flyness
  • 2018 : Pod Save America

Spectacles[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Jerrod Carmichael: 8
  • 2018 : Drew Michael
  • 2019 : Anthony Jeselnik: Fire in the Maternity Ward
  • 2019 : Ramy Youssef: Feelings
  • 2019 : Frankenstein's Monster's Monster, Frankenstein
  • 2019 : My Favourite Shapes by Julio Torres
  • 2019 : John Mulaney et les Kids (John Mulaney & the Sack Lunch Bunch)
  • 2020 : Whitmer Thomas: The Golden One
  • 2020 : Eric Andre: Legalize Everything
  • 2021 : Phoebe Robinson: Sorry, Harriet Tubman
  • 2021 : Mo Amer: Mohammed in Texas
  • 2022 : Ali Wong: Don Wong

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Katz, Fenkel, Hodges launch A24 », sur Variety, .
  2. a b c et d (en) « How A24 is Disrupting Hollywood », sur GQ, .
  3. a et b (en) « Ex Machina Studio A24 Launching TV Division With Channing Tatum-Produced Comedy, Asia-Set Action Show », sur The Hollywood Reporter, .
  4. (en) « Upstart Distributor A24 Is Making Indie Films Exciting Again », sur Fast Company, .
  5. (en) « A24: the brains behind The Bling Ring zing », sur Los Angeles Times, .
  6. (en) « DirecTV Pacts with Indie Film House A24 for Early-Release VOD Titles », sur Variety, .
  7. (en) « Amazon Prime, A24 Announce Exclusive Multi-Year Streaming Deal », sur The Hollywood Reporter, .
  8. « Après un cafouillage, Moonlight est sacré meilleur film lors de la 89e cérémonie des Oscars », sur Le Temps, .
  9. (en) « A24 To Handle Swiss Army Man Global Release In Company’s First World Rights Move; New U.S. Release Date », sur Deadline.com, .
  10. (en) « A24 Lands Sundance Film Menashe; First Foreign Language Film For ‘Moonlight’ Distributor », sur Deadline.com, .
  11. (en) « The A24 Podcast », sur stitcher.com (consulté le ).
  12. (en) « The A24 Podcast on Apple Podcasts », sur Apple Podcasts (consulté le ).
  13. (en) « Notes », sur A24 (consulté le ).
  14. (en) « A24 Founder John Hodges To Part Ways With The Company », sur Deadline.com, .
  15. (en) « Apple Taps A24 to Produce Slate of Films », sur Variety, .
  16. (en) Brent Lang, « Apple Taps A24 to Produce Slate of Films », sur Variety, (consulté le ).
  17. (en) « Showtime Networks Inks Output Film Deal With A24 », sur Deadline.com, .
  18. (en) Matt Donnelly, « Indie Film and TV Studio A24 Explored Sale With $3 Billion Asking Price (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]