A. C. Bradley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bradley.
A. C. Bradley
Andrew Cecil Bradley1891.jpg
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
historien de la littérature, écrivain, professeur d'universitéVoir et modifier les données sur Wikidata

A. C. Bradley, Andrew Cecil Bradley, (18511935) est un critique littéraire et universitaire anglais dont les analyses de William Shakespeare sont particulièrement notoires.

Après cinq années passées comme professeur de poésie à l'université d'Oxford, il produit deux ouvrages majeurs, qui sont :

  • Shakespearean Tragedy (La Tragédie shakespearienne) (1904) ;
  • Oxford Lectures on Poetry (Conférences d'Oxford sur la poésie) (1909).

Son influence sur la critique littéraire de l'œuvre de Shakespeare a été déterminante, au point qu'il a lui-même fait l'objet d'un livre universitaire de Katherine Cooke, A. C. Bradley and His Influence in Twentieth-Century Shakespeare Criticism (A. C. Bradley et son influence sur la critique littéraire de Shakespeare au XXe siècle)[1].

Vers le milieu du XXe siècle, cependant, son influence a diminué, du fait des critiques émises sur sa méthode et ses analyses, considérées comme présentant des aspects anachroniques. On redécouvre cependant aujourd'hui quelques aspects de son approche.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Katherine Cooke, A. C. Bradley and His Influence in Twentieth-Century Shakespeare Criticism, Oxford, Clarendon, 1972

Lien externe[modifier | modifier le code]