A. C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
A. C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada
Swami Prabhupada.jpg
A. C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada, respectueusement nommé « Srila Prabhupada » par ses disciples, les dévots de Krishna
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
VrindavanVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Krishna Balaram Mandir (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
अभयचरणारविन्द भक्तिवेदान्त स्वामीप्रभुपाद et অভয়চরনাবিন্দ ভক্তিবেদান্ত স্বামীপ্রভুপাদVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Indien (depuis le ), Indien (jusqu'au ), Indien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Religion
Étape de canonisation
Prononciation

Abhay Charan De, dit Abhay Charanaravinda Bhaktivedanta Swami Prabhupada, est un sannyasi vaisnava de la tradition Brahma Gaudiya Sampradaya (né à Calcutta Bengale de l'ouest (WB) le , mort à Vrindavan le ), fondateur de l'Association internationale pour la conscience de Krishna (International Society for Krishna Consciousness, ou ISKCON), mouvement ordinairement désigné sous le nom de « Hare Krishna », emprunté à la moitié du premier verset du « maha mantra (en) », chanté par les dévots vaishnavas se rattachant, à travers lui, à la filiation spirituelle qui le reliait à Chaitanya Mahaprabhu par les maîtres précédents dans l'ordre ascendant, Bhaktisiddhanta Sarasvati Thakura, son maître spirituel, Gaura Kishora das Babaji, Bhaktivinoda thakura, Jagannatha das Babaji, les six Goswamis de Vrindavan.

Jeunesse et rencontre décisive[modifier | modifier le code]

Il termine ses études supérieures en 1926, à l'université de Calcutta. Il participe activement au mouvement non-violent de résistance civile et indépendantiste du Mahatma Gandhi puis s'en détourne. Durant cette période il rencontre Srila Bhaktisiddhanta Sarasvati Thakura, un éminent érudit en matière de connaissance védique, lors d'une conférence où ce dernier prononçait un discours. C'est ainsi qu'Abhay Charan fait la connaissance de son futur gourou, qui lui demande de faire un jour connaître la philosophie vaisnava à l'Occident, afin de réaliser la prédiction du fondateur d'une des principales branches vaishnava que fut Chaitanya Mahaprabhu (1485-1534), né au Bengale, qui avait annoncé que les Saints Noms, «Hare Krishna, Hare Rama», seraient un jour chantés dans chaque ville et chaque village du monde, bien au-delà des rives du Gange et des zones d'influences traditionnelles de l'hindouisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Abhay Charan De ne peut toutefois satisfaire immédiatement la demande de Srila Bhaktisiddhanta Sarasvati, car il est à la tête de laboratoires pharmaceutiques. C'est seulement douze ans plus tard, qu'il accepta officiellement ce dernier pour maître spirituel (gourou). En 1936, quelques jours avant de mourir, Srila Bhaktisiddhanta lui formule à nouveau son désir de le voir transmettre le message de Chaitanya Mahaprabhu et le sien à l'Occident.

En 1959, incité par l'un de ses frères spirituels, Abhay Charan De prend le sannyasa (ordre du renoncement) ; son ancien nom s'efface au profit de A. C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada. Délaissant toute vie familiale et sociale, il se retire à Vrindavan (lieu mythique de la vie de Krishna), où il peut se consacrer à la traduction en anglais de la Bhagavad-Gītā, du premier chant du Srimad Bhagavatam, et de plusieurs autres textes sanskrits et bengalis, suivi de commentaires issus de la tradition.

En 1944, il crée une publication en langue anglaise Back to Godhead, dont il est tour à tour rédacteur, mécène, imprimeur et même distributeur[1].

En 1966, il embarque sur un cargo, Le Jaladuta, partant pour les États-Unis, avec un billet offert par la propriétaire de la compagnie, madame Sumati Morarjee. Arrivé à New York, il se rend quotidiennement dans un jardin public en chantant le maha-mantra Hare Krishna ou mantra de la délivrance. Son enseignement sur la philosophie vaisnava et ses lectures du bhakti-yoga commencent à attirer des jeunes et des moins jeunes. Il crée son tout premier temple vaisnava dans un petit magasin désaffecté dans lequel il donne ses conférences sur la Bhagavad-gitã[1].

En 1972, l'édition en langue anglaise intitulée Bhagavad-gitã As It Is est publiée à New York par les éditions Macmillan[1].

Depuis lors, il diffuse le message de sa religion dans de nombreux pays occidentaux, à travers des associations qu'il crée, pour la France en 1973, l'Association internationale pour la conscience de Krishna, pour les autres pays International Society for Krishna Consciousness.

Publications[modifier | modifier le code]

Traductions avec commentaires[modifier | modifier le code]

Études sommaires[modifier | modifier le code]

Autres œuvres durant la vie de Prabhupada[modifier | modifier le code]

  • Easy Journey to Other Planets (1970)
  • Kṛṣṇa Consciousness: The Topmost Yoga System (1970)
  • Beyond Birth and Death (1972)
  • The Perfection of Yoga (1972)
  • Kṛṣṇa, the Reservoir of Pleasure (1972)
  • On the Way to Kṛṣṇa (1973)
  • Rāja-vidyā: The King of Knowledge (1973)
  • Elevation to Kṛṣṇa Consciousness (1973)
  • Kṛṣṇa Consciousness: The Matchless Gift (1974)
  • Perfect Questions, Perfect Answers (1977)
  • Teachings of Lord Kapila, the Son of Devahūtī

Écrits bengalis[modifier | modifier le code]

  • Geetār-gan
  • Vairāgya-vidyā
  • Buddhi-yoga
  • Bhakti-ratna-boli

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Biographie d'A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada, Paris, Editions Bhaktivedanta, , p. 312 de la traduction du Srimad Bhagavatam

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]