A-NSE

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

A-NSE
logo de A-NSE
Logo de la société ANSE

Création 13 juillet 2010 (immatriculation)
Dates clés 29 octobre 2019 : procédure de sauvegarde
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Le Castellet (aéroport)
Drapeau de France France
Direction Baptiste Regas
Activité Recherche-développement en autres sciences physiques et naturelles
Produits Aéronautique
Militaire
Renseignement
Télécom
Industrie
SIREN 523 732 444
Site web www.a-nse.com

Chiffre d'affaires comptes non disponibles[1]

La société A-NSE (Aero-Nautic Services & Engineering) est une entreprise française fondée en 2010, co-fondée par le Vice-amiral d'escadre Patrick Hébrard[2],[3]. Elle travaille sur l'utilisation de ballons dirigeables et de ballons captifs pour des missions de surveillance et de renseignement[4],[5],[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Depuis sa création en 2010, la société A-NSE est spécialisée dans la conception et la fabrication d’aérostats de surveillance. La société propose aujourd'hui une gamme d’aérostats de surveillance permanente (T-C350) et tactiques (T-C60) pour des missions de surveillance permanente, de renseignement ou de relais de communication.

Installé initialement à l'aéroport d'Angoulême[7], la société a conçu puis testé son concept d'amerrissage de ballons dirigeables[8] avec l'A-N400. Plus de 1200 heures de vol instrumentées à travers toute la France ont été nécessaires à la qualification du système d'amerrissage[9].

Dès 2011, la société réalise des démonstrations, notamment pour le compte de la Marine Nationale sur la base aéronaval de Hyères-Toulon[10] puis en 2013 pour le compte de l'Armée de terre[11].

Dirigeable A-NSE dans 25 nœuds de vent à Hyères-Toulon

Développement[modifier | modifier le code]

En 2012, la société s'installe finalement[12] à l'aéroport international du Castellet.

En 2013 et en 2015 la société expose ses ballons captifs de surveillance T-C350 et T-C60 au Salon du Bourget, en partenariat avec Safran Electronics & Defense[réf. nécessaire].

T-C350 exposé au salon du Bourget 2015
T-C60 en opération utilisé par les Pompiers de Paris
Système T-C60L

En 2016, la société livre un système de surveillance T-C350 au Mali[13] qui fait ses premières preuves[14] seulement deux jours après sa mise en œuvre.

La même année, à Eurosatory, A-NSE se développe[15] et se fait connaitre à Eurosatory[16].

En 2017, les Pompiers de Paris retiennent A-NSE pour leur fournir un système d'observation et de désignation par ballon captif T-C60[17],[18],[19].

En 2018, la préfecture de Police de Marseille et les Forces Armées Nigériennes retiennent le système T-C60[20] pour des missions de surveillance longue durée.

En 2019, la société finalise la qualification du système T-C60L spécialement conçu pour être opéré dans la bande Sahélo-Saharienne[21],[22]. Le T-C350 est deployé en Grèce pour le compte de l'agence européenne Frontex[23].

Le 29 octobre 2019 est ouverte une procédure de sauvegarde[24].

Produits[modifier | modifier le code]

Les systèmes de surveillance A-NSE se décomposent en 2 grandes familles de produits :

  • La gamme tactique T-C60 : pour des missions de relais de communication ou de surveillance optique : elle embarque une charge utile de 30 kg qui permet d'atteindre des portées de plus de 20 km. La gamme T-C60 est tractable sur une remorque ou en mer jusqu'à 60 km/h afin d'assurer des missions mobiles.
  • La gamme permanente T-C350 : pour des missions de relais de communication, de surveillance optique et radar et de guerre électronique : elle embarque une charge utile de 200 kg qui permet d'atteindre des portées de plus de 100 km.

La société a également développé des solutions techniques permettant d'augmenter la tenue au vent et l’autonomie de ces appareils afin de les rendre plus opérationnels.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « AERO-NAUTIC SERVICES & ENGINEERING (LE CASTELLET) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 523732444 », sur www.societe.com (consulté le 14 janvier 2020)
  2. « L’Union Européenne et la mer », sur univ-droit.fr (consulté le 21 novembre 2019)
  3. « Air-Defense.net - Section actualité - A-NSE va déployer un aérostat au profit de la Minusma à Kidal », sur www.air-defense.net (consulté le 21 novembre 2019)
  4. « A-NSE : «Un savoir-faire de haute volée» », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2018)
  5. Paul Molga, « A-NSE redonne des ailes aux dirigeables », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2017)
  6. « fiche d'identité de l'entreprise », sur www.societe.com (consulté le 23 août 2019)
  7. « Aéro-nautic construit ses dirigeables à Champniers », CharenteLibre.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 12 décembre 2017)
  8. « Un dirigeable sur l'eau de Saint-Yrieix! », CharenteLibre.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 12 décembre 2017)
  9. « UN OVNI DANS LE CIEL JARDRAIS - Jardres - Site officiel de la commune », sur www.jardres.fr (consulté le 12 décembre 2017)
  10. « Vers un retour du dirigeable pour les missions de surveillance maritime ? », Mer et Marine,‎ (lire en ligne, consulté le 12 décembre 2017)
  11. ignis, « Un ballon de surveillance dans le ciel saumurois. », sur www.saumur-kiosque.com (consulté le 12 décembre 2017)
  12. « Base de Francazal : après les avions de combat, des dirigeables ? », La Tribune,‎ (lire en ligne)
  13. « A-NSE va déployer un aérostat au profit de la Minusma à Kidal », sur lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr (consulté le 12 décembre 2017)
  14. « Kidal: le ballon d'A-NSE avait bien repéré les pick-up du Gatia », sur lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr (consulté le 12 décembre 2017)
  15. « Eurosatory 2016: le retour de l'aérostat - Air&Cosmos », Air & Cosmos,‎ (lire en ligne, consulté le 12 décembre 2017)
  16. L'Usine Nouvelle, « A-NSE, le spécialiste des ballons de surveillance donne de la hauteur à Eurosatory - L'Usine Aéro », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne, consulté le 12 décembre 2017)
  17. « Les pompiers de Paris s'équipent d'un ballon captif », journal-aviation,‎ (lire en ligne, consulté le 12 décembre 2017)
  18. Oxygène Editions, « La BSPP a un nouveau ballon / Newsroom - Le magazine 100 % secours, soins d'urgence et prévention », sur SecoursMag (consulté le 14 janvier 2020)
  19. FireHouse, « Les pompiers de Paris s'équipent d'un ballon captif - Firehouse », Firehouse,‎ (lire en ligne, consulté le 12 décembre 2017)
  20. « A-NSE va fournir des aérostats de surveillance aux forces nigériennes », sur lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr (consulté le 9 novembre 2018)
  21. « Que se cache-t-il à l'intérieur de cet énorme ballon qui va assurer la sécurité au circuit Paul-Ricard? », sur Var-Matin, (consulté le 6 mai 2019)
  22. « Aéroport du Castellet : le », sur Var-Matin, (consulté le 6 mai 2019)
  23. « Un ballon captif d’A-NSE testé par Frontex », sur Mer et Marine, (consulté le 21 novembre 2019)
  24. « Procédure sauvegarde Aero-Nautic Services Engineering à Montrouge (523732444) - ProcedureCollective.fr », sur www.procedurecollective.fr (consulté le 21 novembre 2019)