A'lienor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

A'lienor

Description de l'image A'lienor.PNG.
Création Aout 2006 (07)
Forme juridique Société par actions simplifiée
Slogan Une nouvelle dynamique économique et touristique pour le sud-ouest.
Siège social Drapeau de France Pau (Rue de Liège - 64000) (France)
Actionnaires Eiffage 65 %, Autoroutes du Nord et de L'Est 35 %.
Activité Concessionnaire Autoroutier Français
Produits Autoroute A65
Effectif N/C
Site web a65-alienor.com
Fonds propres 40 000 € (12/2006)
Dette 10,85 M€ (12/2006)
Chiffre d’affaires N/C
Résultat net N/C

A'lienor SAS est un concessionnaire français d'autoroute, consortium qui réunit les groupes BTP Eiffage et Sanef. Il a été chargé par décret public de construire et d'exploiter l'autoroute A65 de 150,1 kilomètres entre Langon et Pau. La concession est valable jusqu'au 19 décembre 2061.

Création[modifier | modifier le code]

Dans le cadre d'un appel d'offres européen, A'lienor a concouru et remporté le contrat de concession pour la construction et l'exploitation de l'autoroute A65 entre Pau et Langon. À la suite de cet appel d'offre, le 18 décembre 2006 par décret, la concession a été établie pour une durée de 55 ans. Controversée en raison de problèmes environnementaux (dont notamment la présence de nombreuses espèces protégées), le projet a été modifié pour éviter certaines zones sensibles, le Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, dirigé par Jean-Louis Borloo, n'a donné son feu vert qu'au début des travaux, le 6 mois 2008[1].

En raison d'un retard de six mois dans la mise en œuvre des travaux, dû aux contraintes liées à l'environnement, les coûts totaux s'élèvent encore de 300 millions d'euros (les premières estimations faisaient état de 1,2 milliard d'euros) [1].

Le contrat passé avec l'État, en juin 2006, stipule que « le financement, la construction et l'exploitation de l'autoroute A65 seront assurés aux risques et périls du concessionnaire, sans nécessiter de subvention publique. » [1]. Cependant, A'lienor essaie de récupérer de l'État 300 millions d'euros supplémentaires en raison du retard des travaux[1].

En septembre 2008, une mixture de matériaux que l'on a cru être de la chaux qui a coulé dans une rivière a failli faire disparaître des lieux une espèce protégée, l'écrevisse à pattes blanches[1],[2].

Exploitation[modifier | modifier le code]

Sanef, en tant qu'actionnaire, sera chargée de l'exploitation de l'autoroute, tout au long de la durée de la concession.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Canard enchaîné, « L'autoroute de l'après-Grenelle dérape », 8 octobre 2008, p.5
  2. A65 A'lienor poursuivie par la pollution du riumayou

Liens[modifier | modifier le code]