Aïoli garni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aïoli (homonymie).

Aïoli garni
Image illustrative de l’article Aïoli garni
Aïoli garni

Lieu d’origine Provence
Place dans le service Plat principal
Température de service Chaude
Ingrédients Morue et légumes bouillis (carottes, pommes de terre, haricots verts, oignons, artichauts), accompagnés d'une sauce à l'huile d'olive et à l'ail
Mets similaires Ajout d'œufs durs et d'escargots

L'aïoli garni ou grand aïoli (parfois appelé simplement aïoli) est un mets traditionnel provençal à base de morue et de légumes bouillis accompagnés d'une sauce à l'huile d'olive et à l'ail dont il tire son nom, l'aïoli.

Légumes[modifier | modifier le code]

Aioli garni avec œufs durs et escargots de mer

Comme pour la sauce du même nom, il existe de nombreuses variantes notamment en ce qui concerne les légumes accompagnant la morue. Dans Marius et Jeannette, les personnages imaginés par Robert Guédiguian dissertent longuement sur la « vraie » recette de l'aïoli[1].

Les légumes que l'on retrouve le plus souvent sont les carottes, les pommes de terre, les haricots verts, les oignons et les artichauts.

Dans certains cas, l'aïoli peut constituer un repas complet et comprend alors, outre les éléments précédents, des œufs durs et des escargots.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dédé : Où elle a vu qu'on mettait du fenouil dans l'aïoli ?

    Marius : Et si ça lui plait le fenouil ?

    Justin: La vraie recette de l'aïoli, c'est des haricots verts, des carottes, des patates, du chou-fleur, œufs durs, baccala et basta.

    Dédé : Et bien sûr !

    Marius : Eh, vous me faites rire ! Si ça lui plait le fenouil, on s'en fout de la recette !

    Dédé : Elle a qu'à mettre des radis aussi ! »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J.-B. Reboul, La Cuisinière provençale, P. Tacussel, (1897), 2000.
  • H. Balfet, « Une chaîne opératoire éclatée : l'aïoli provençal », in : Observer l'action technique - Des chaînes opératoires, pour quoi faire ?, Balfet, H., Ed., Paris, éd. du CNRS, 1991, pp. 63-64.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]