Aïda Vasquez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vasquez.
Aïda Vasquez
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Nationalité
Activité

Aïda Vasquez (née le , décédée le [1]) est une psychologue et psychanalyste vénézuélienne. Elle est la fondatrice, avec Fernand Oury, du courant psychanalytique de la pédagogie institutionnelle[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine vénézuélienne, elle découvre en France la classe de Fernand Oury, qu'elle visite pour un stage en 1962 dans le cadre de ses études de psychologie. Son travail avec Fernand Oury se poursuit pendant une dizaine d'années et aboutit à la publication de deux ouvrages aux Éditions Maspero dans la collection qu'ils codirigent : Vers une pédagogie institutionnelle en 1967 et De la classe coopérative à la pédagogie institutionnelle en 1971. Un troisième livre intitulé Freud à l'école n'a jamais été achevé.

Elle soutient en juin 1966 à la Sorbonne une thèse, commencée en 1962, sous la direction de Juliette Favez-Boutonier : Contribution à l’étude des relations humaines dans la classe. Étude des classes primaires actives françaises. Pédagogie institutionnelle.

En 1977, elle publie une préface et une postface à un livre intitulé SOS psychanalyste, publié sous le nom de Docteur X… chez Fleurus. Invitée sur la plateau d'Apostrophes en mars 1977[3], elle explique qu'elle a entièrement fait ce livre à partir de l'émission de radio hebdomadaire de Françoise Dolto : « S.O.S. psychanalyste ! »

Publications[modifier | modifier le code]

  • Oury, F. et Vasquez, A. (1964, décembre). « Charlie, l’évolution d’un garçon à travers les textes élus dans la classe de perfectionnement (octobre 1955-juin 1960) ». Éducation et techniques, 18, 6-24.
  • Oury, F. et Vasquez, A. (1966, mars). « Vers une pédagogie institutionnelle ». Recherches, 3-4, 31-36.
  • Oury, F. et Vasquez, A. (1966). Patrick. Pédagogie Institutionnelle, 0, 15-24.
  • Oury, F. et Vasquez, A. (1967, septembre). « Vers une pédagogie Institutionnelle ». Recherches, 7, 243-252.
  • Oury, F. et Vasquez, A. (1967). Vers une pédagogie institutionnelle. Paris : Maspero. (compte-rendu en ligne [2])
  • Vasquez, A. (1968, 25 janvier). « Entrer dans la classe ». Éducation Nationale, 848, 17-19.
  • Oury, F. et Vasquez, A. (1971, octobre). « La classe où rien ne va plus ». Éducation et développement, 71, 18-39.
  • Oury, F. et Vasquez, A. (1971). De la classe coopérative à la pédagogie institutionnelle. Paris : Maspero.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ceépi - Décès d'Aida Vasquez », sur ceepi.org (consulté le 14 janvier 2016)
  2. Jacques Pain, « Fernand Oury et la pédagogie institutionnelle » (Philippe Meirieu, Histoire et actualité de la pédagogie [1]
  3. Apostrophes 18 mars 1977 «Bienfaits et méfaits de la psychanalyse», émission de Bernard Pivot, avec Didier Anzieu, Robert Castel, etc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Pain, J. (1982). Pédagogie institutionnelle et formation. Vauréal : Micropolis.
  • Dubois, A. (2010). Les monographies de la pédagogie institutionnelle : texte militant ou méthodologique de recherche en sciences de l'éducation ? Communication au colloque AREF, Genève 2010 Texte accessible en ligne.
  • Dubois, A. (2011). Des premières monographies du courant psychanalytique de la pédagogie institutionnelle à la formation des enseignants du second degré aujourd’hui. Thèse de doctorat (sciences de l'éducation), non publiée. Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Sous la direction de Claudine Blanchard-Laville.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]