Aïchatou Mindaoudou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aïchatou Mindaoudou
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Aïchatou Mindaoudou Souleymane, née en 1959, est une diplomate et femme politique nigérienne. Le 17 mai 2013, elle est nommée par Ban Ki-moon représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies en Côte d'Ivoire[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Aïcha Mindaoudou est titulaire d’un doctorat en droit international de l’Université de Paris, la Sorbonne, en France. Elle a obtenu sa maîtrise et sa licence en droit international à l’Université d’Abidjan, en Côte d’Ivoire[2]. Femme politique, elle a été plusieurs fois Ministre dans le gouvernement nigérien depuis 1995. Elle est ministre des Affaires étrangères et de la Coopération (de 1999 à 2000 et de 2001 à 2010) et ministre du Développement social, de la Population et de la Promotion des droits de la femme[3].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Entre 2005 et 2007, lorsque le Niger présidait la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), elle y a présidé le Conseil des ministres pour la médiation et la paix, et a dirigé l’engagement de la CEDEAO dans la promotion de la paix et de la réconciliation en Côte d’Ivoire, en Guinée-Bissau et au Togo[4]. Elle sera faite chevalier de la Légion d'honneur pour son engagement[4].

En juin 2011, Mindaoudou est la Représentante spéciale conjointe chargée des questions politiques à l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD).  D’août 2012 à mars 2013, elle a été Représentante spéciale conjointe et Chef par intérim de la MINUAD, ainsi que Médiateur en chef conjoint par intérim. [5] Le 17 mai 2013, elle est nommée par le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, comme sa Représentante spéciale pour la Côte d’Ivoire et Chef de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), en remplacement de M. Albert Gerard Koenders, des Pays-Bas. [2]

Représentante Spéciale du SG des Nations Unies en Côte d'Ivoire[modifier | modifier le code]

Deuxième africaine à diriger l’ONUCI depuis sa création en 2004, la nomination de Mindaoudou est saluée par la France, alors que l’opposition en Côte d’Ivoire y émet des réserves. [4],[6],[7] Baptisée « nanan Ahissia II », du nom de la mère du Roi fondateur du Djuablin, feu nanan Kouao Bilé, Aïchatou Mindaoudou a été faite Reine mère du royaume situé dans le département d’Agnibilékrou (Est, région de l’Indénié-Djuablin)[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Félix Teha Dessrait, « Aïchata Mindaoudou : "L'Onuci est en train de faire ses valises" », Notre Voie, no 5308,‎ , p. 7
  2. a et b « Le Secrétaire général nomme Mme Aïchatou Mindaoudou Souleymane, du Niger, Représentante spéciale en Côte d’Ivoire », sur un.org,‎ (consulté le 14 juillet 2016)
  3. « :: ONUCI -Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire :: », sur www.onuci.org (consulté le 14 juillet 2016)
  4. a, b et c (fr) « Côte d'Ivoire : Aïchatou Mindaoudou, une femme d'influence à la tête de l'Onuci - JeuneAfrique.com »,‎ (consulté le 14 juillet 2016)
  5. « Biographie de MINDAOUDOU, Aïchatou » (consulté le 14 juillet 2016)
  6. (fr) « Aichatou Mindaoudou dans le collimateur des pro Gbagbo ! », sur Tamtaminfo,‎ (consulté le 14 juillet 2016)
  7. (fr) Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, « Nomination de Aïchatou Mindaoudou Souleymane en tant que Représentante spéciale du Secrétaire general des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire (21.05.13) », sur France Diplomatie : : Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (consulté le 14 juillet 2016)
  8. « Côte d’Ivoire/Paix et cohésion sociale : Aïchatou Mindaoudou faite Reine mère du Djuablin | Côte d'Ivoire / AIP », sur aip.ci (consulté le 14 juillet 2016)

Article connexe[modifier | modifier le code]