Aéroport international de Maroua Salak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maroua-Salak
Localisation
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Ville Maroua
Coordonnées 10° 27′ 05″ N 14° 15′ 26″ E / 10.45139, 14.2572210° 27′ 05″ Nord 14° 15′ 26″ Est / 10.45139, 14.25722
Altitude 424 m (1 390 ft)

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

(Voir situation sur carte : Cameroun)
Maroua-Salak
Pistes
Direction Longueur Surface
13/31 2 100 m (6 890 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA MVR
Code OACI FKKL
Gestionnaire Aéroport du Cameroun (ADC) [1]

L’aéroport international de Maroua-Salak (code AITA : MVR • code OACI : FKKL) est un aéroport camerounais situé déservant la ville de Maroua, dans la région de l'Extrême-Nord. En décembre 2012, le ministre des transports Robert Nkili a annoncé qu'il deviendrait le 4e aéroport international du pays en 2013, avec ceux de Yaoundé-Nsimalen, Douala et Garoua[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Jusqu’ici considéré comme un aéroport secondaire destiné aux vols domestiques, l’aéroport de Maroua Salak, sera ouvert au trafic aérien intercontinental à l’issue des opérations de mise aux normes de l’aéroport de Maroua-Salak.

La décision d’ériger l’aéroport de Maroua-Salak en une plateforme internationale découle de la volonté de plusieurs compagnies aériennes internationales de desservir cette ville camerounaise. Il en est ainsi de Turkish Airlines, qui a récemment manifesté l’intention d’ouvrir la desserte de Maroua, qui abrite les sites touristiques parmi les plus importants du pays, à l’instar du parc national de Waza.

Travaux[modifier | modifier le code]

L’Autorité aéronautique (CCAA) du Cameroun devra procéder au rallongement de la piste d’atterrissage d’au moins 700 mètres, pour la porter à 2800 mètres, afin de permettre à la plateforme aéroportuaire de Maroua d’accueillir des avions tels que des Boeing 747 et des Airbus A340.

La piste d’atterrissage a été entièrement refaite en 2007.

Un balisage lumineux pour permettre l’atterrissage des avions de jour comme de nuit a été installé. Un VOR permettant de localiser la position de l’aéronef ou de l’aéroport par rapport au sol est installé.

Selon la Cameroon Civil Aviation Authority, sa capacité est de 500 000 passagers et 20 000 tonnes de fret par an, mais il n’est utilisé qu'à 4%[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Kaldaoussa, « Aéroports: Maroua-Salak, international en 2013 », sur cameroon-info.net,‎ (consulté le 29 mai 2013).
  2. « Aéroport de Maroua-Salak », sur ccaa.aero (consulté le 29 mai 2013).