Aéroport international de Cotonou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un aéroport image illustrant le Bénin
Cet article est une ébauche concernant un aéroport et le Bénin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Aéroport international Bernardin Cardinal Gantin
Cadjehoun Airport
Localisation
Pays Drapeau du Bénin Bénin
Ville Cotonou
Coordonnées 6° 21′ 26″ nord, 2° 23′ 04″ est
Altitude 6 m (19 ft)

Géolocalisation sur la carte : Bénin

(Voir situation sur carte : Bénin)
COO
COO
Pistes
Direction Longueur Surface
06/24 2 400 m (7 874 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA COO
Code OACI DBBB
Type d'aéroport civil / militaire

L'aéroport international de Cotonou, ou « Aéroport Cadjehoun » (code AITA : COO • code OACI : DBBB) est un aéroport domestique et international desservant la ville de Cotonou, capitale économique et plus grande ville du Bénin, pays d'Afrique occidentale. La ville abrite beaucoup de services gouvernementaux et diplomatiques.

Il a été rebaptisé le 22 mai 2008 Aéroport international Cardinal Bernardin Gantin, du nom du cardinal béninois Bernardin Gantin[1].

En 2004, son trafic était de 301 493 passagers.

L'aéroport, en surcharge et entouré par la ville, a de plus en plus en plus de mal à absorber la croissance du trafic, c'est pourquoi il est prévu de construire un autre aéroport à l’extérieur de la ville.

Situation[modifier | modifier le code]

Incidents et accidents[modifier | modifier le code]

  •  : le vol 141 UTA (Union des transports africains) s'écrase après avoir tenté de décoller de Cotonou. Le Boeing 727 immatriculé 3X-GDO à destination de Dubaï, qui datait de 1977, était surchargé et mal entretenu. Le copilote a déclaré peu avant le décollage : « Si on arrive à décoller aujourd’hui, je te dis, ça sera une performance ! Chaque passager est monté avec une valise de vingt kilos vous verrez si on décolle ou si on tombe dans la mer ! ». En effet, l'avion ne décollera que très peu et percutera une cabine de chantier et un mur en béton avant de s'abîmer en mer tuant 141 personnes. Il n'y aura que 22 survivants dont le commandant de bord. Cet accident est une caricature tant il était prévisible[2].

Cargo[modifier | modifier le code]

Compagnies Destinations
Africa West Cargo Bamako, Liège, Lomé, Niamey[3]
Air France Cargo Paris-Charles-de-Gaulle
Ethiopian Airlines Addis-Abeba

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]