Aéroport international d'Incheon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport international d'Incheon
인천국제공항
Incheon International Airport
Aéroport international d'Incheon
Localisation
Pays Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Ville Grand Séoul
Coordonnées 37° 28′ 08″ nord, 126° 26′ 59″ est
Altitude 7 m (23 ft)

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

(Voir situation sur carte : Corée du Sud)
ICN
ICN
Pistes
Direction Longueur Surface
33L/15R 3 750 m (12 303 ft) asphalte
33R/15L 3 750 m (12 303 ft) asphalte
16/34 4 000 m (13 123 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA ICN
Code OACI RKSI
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire Incheon International Airport Corporation (IIAC)
Site web aéroport Consulter

L'aéroport international d'Incheon (en coréen 인천 국제 공항 (romanisé en Incheon Gukje Gonghang)) (code AITA : ICN • code OACI : RKSI) est situé à Incheon, à 52 km à l'ouest de Séoul en Corée du Sud, dont c'est le plus grand aéroport.

Il s'agit du hub (plateforme de correspondance) principal de Korean Air, d'Asiana Airlines et de Cargo 360. L'aéroport a été inauguré en mars 2001, pour remplacer l'aéroport international de Gimpo de Séoul, qui maintenant sert principalement pour les vols intérieurs, vers le Japon, la Chine et Taiwan. Cependant, quelques vols intérieurs à destination de Jeju-do, de Busan (Pusan) et de Daegu décollent d'Incheon. L'aéroport sert de hub pour les vols internationaux et le trafic de fret (transports de marchandises) en Asie de l'Est. En 2005, il est le 5e plus grand aéroport du monde pour le trafic de fret soit 2 150 140 tonnes métriques de fret chargé ou déchargé. Les équipements de sécurité et de soins sont très avancés, en réponse aux attaques terroristes et aux épidémies d'Asie du Sud. L'aéroport est considéré comme le plus moderne des aéroports d'Asie.

L'aéroport est le 10e aéroport d'Asie en matière de trafic de passagers, derrière :

  1. l'aéroport international de Pékin ;
  2. l'aéroport international de Tokyo-Haneda ;
  3. l'aéroport international de Hong Kong ;
  4. l'aéroport international de Jakarta ;
  5. l'aéroport international de Dubaï ;
  6. l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok ;
  7. l'aéroport Changi de Singapour ;
  8. l'aéroport international de Canton Baiyun ;
  9. l'aéroport international de Kuala Lumpur.

L'aéroport a été construit sur un terrain conquis sur la mer, entre deux îles de la mer Jaune, au large de la ville d'Incheon. Un pont routier le relie au continent. Une liaison ferroviaire souterraine raccorde l'aéroport à la capitale.

Le rez-de-chaussée est réservé aux arrivées. Le 1er étage comporte un centre d'affaires. Le 2e étage, réservé aux départs, abrite de nombreuses boutiques. Le 3e étage, accessible par différents endroits, abrite des restaurants coréens, japonais, internationaux, des Fast Foods, ainsi qu'un hôtel pour les passagers en transit. Il y a des lits disponibles à cet étage, des ordinateurs avec Internet, Wifi et des douches et tout cela mise à la dispostion du passager gratuitement. Il y a un salon de massage.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Février 1992 : le projet est approuvé.
  • Novembre 1992 : début de la Phase I de construction et de la préparation du site.
  • Juillet 1994 : les digues nord et sud sont terminés.
  • Mars 1996 : il est officiellement appelé Incheon International Airport.
  • Mai 1996 : début de la construction du terminal des passagers.
  • Décembre 1996 : construction des pistes.
  • Novembre 2000 : date d'ouverture annoncée.
  • 29 mars 2001 : l'aéroport est ouvert.
  • 2002 : début de la Phase II de construction.
  • 20 juin 2008 : fin de construction et ouverture de la Phase II

Situation[modifier | modifier le code]

Étapes de construction[modifier | modifier le code]

L'aéroport a été à la base organisé pour être construit en trois phases, de façon à agrandir la capacité d'accueil de passagers qui ne cesse d'augmenter. Cependant, cela a été changé en quatre phases après que l'aéroport a été ouvert.

Phase I[modifier | modifier le code]

À la première phase de construction, l'aéroport peut avoir une capacité de 30 millions de passagers par an, et de 1,7 million de tonnes métriques pour le trafic de fret. Dans cette phase, un terminal (aérogare) de passagers d'une surface de 496 000 m², deux pistes d'envol parallèles, une tour du contrôle, un bâtiment administratif, un centre de transports, trois terminaux de fret, un centre d'affaires international et un immeuble de bureaux destiné au gouvernement ont été construits.

Phase II[modifier | modifier le code]

La Phase II de construction a commencé en 2002 et a été prévue pour être complétée en décembre 2008. Cependant, l'aéroport devant être prêt pour les Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin qui débutent en août 2008, le programme a été modifié et la phase II doit être complété pour juillet 2008. Pendant cette phase de la construction, il y aura une 3e piste d'envol parallèle qui sera de la même longueur que les deux autres en opération, un nouveau "concourse" de passagers de 16,5 hectares qui sera connecté au terminal principal via deux couloirs parallèles de 870 mètres de long, et un terminal de fret de 13 hectares. Sur achèvement, l'aéroport s'attend à avoir une capacité annuelle de 410 000 vols, 44 000 000 de passagers, et une capacité de fret de 4 500 000 de tonnes métriques. De plus, il y aura de nombreuses améliorations du matériel de détection pendant cette phase qui inclut l'ASDE-X (Airport Surface Detection Equipment) avec la fonction MRI (Multi Radar Tracking), et l'ADS-B (Automatic Dependent Surveillance-Broadcast) système avec la fonction RIMCAS (Runway Incursion Monitoring and Conflict Alert System). L'établissement de 4 ensembles supplémentaires d'antennes ASDE-X sont prévues actuellement pour réduire les erreurs de détection apportés par les chutes de pluie importante et dans la préparation de la nouvelle piste d'envol.

Phase III[modifier | modifier le code]

Pendant la phase III de la construction, l'aéroport ajoutera 2 "concourses" de passagers supplémentaires, et un terminal de passagers.

Phase IV[modifier | modifier le code]

C'est l'étape finale de la construction, dont la livraison est prévue en 2020. À son achèvement, l'aéroport aura 2 terminaux de passagers, 4 "concourses" de passagers, 128 portes et 4 pistes d'envol parallèles. Il pourra accueillir plus de 100 millions de passagers et 7 millions de tonnes métriques de fret par an, avec des extensions possibles. Il est prévu pour être l'un des dix aéroports les plus fréquenté dans le monde en 2020.

Les installations[modifier | modifier le code]

Plan d'aéroport

Le terminal des passagers[modifier | modifier le code]

Le terminal principal est le plus grand de la région en Corée du Sud, il mesure 496 000 mètres², 1060 mètres de long, 149 mètres de large et 33 mètres de haut. Le terminal a 44 points d'embarquement et 50 points de contrôle de douane. Quand la phase 2 de construction sera complète, le nouveau "concourse" (terminal secondaire) sera connecté au terminal principal par deux couloirs parallèles long de 870 mètres équipés de l'IATs (Intra Airport Transit).

Les terminaux de fret[modifier | modifier le code]

Trois terminaux de fret composent le Cargo Terminal Complex. Chaque terminal est conçu pour fournir chaque porteur avec des services uniques, et un entrepôt de fret (environ 3 500 mètres²). Le terminal est divisé en trois parties différentes (importation, exportation et passage) pour en augmenter l'efficacité. Il peut opérer 24 heures/24, et il a été conçu pour pouvoir être agrandi dans le futur.

La tour de contrôle[modifier | modifier le code]

Elle se situe au centre de l'aéroport, le 22e étage est à 100,4 mètres de haut, il est éclairé 24 heures/24. Au sommet de la tour, une antenne parabolique est utilisée par le Airport Surface Detection Equipment (ASDE) afin de détecter tous les avions et obstacles à 5 km aux alentours. Les étages supérieurs sont utilisés pour le contrôle du trafic aérien pendant que les étages inférieurs sont principalement pour les opérations d'assistance. La tour de contrôle a une surface totale de 179 mètres² ce qui en fait la 3e plus grande du monde en 2001.

Les pistes[modifier | modifier le code]

À l'aéroport international d'Incheon, il y a deux pistes d'envol parallèles pavées en asphalte, 33L/15R et 33R/15L. Chaque piste d'envol mesure 3 750 mètres de long, 60 mètres de large et 1,05 mètre d'épaisseur. Actuellement, la piste 33L/15R est utilisée principalement pour les départs alors que la piste 33R/15L est utilisée principalement pour les arrivées. Une troisième piste d'envol parallèle est actuellement en travaux comme partie de la phase II de construction. C'est attendu pour juillet 2008. Une fois la nouvelle piste ouverte, la plupart des arrivées et départs des vols de passagers seront faits sur cette nouvelle piste et la piste 33L/15R existante, alors que la piste d'envol 33R/15L servira principalement pour les vols de fret dû à sa proximité avec les terminaux de fret. Une fois que la Phase IV de construction sera complétée, l'aéroport aura 4 pistes d'envol parallèles.

Compagnies aériennes[modifier | modifier le code]

Compagnies Destinations
Drapeau de la Russie Aeroflot Moscou Chérémétiévo
Drapeau de la Russie Aeroflot
opéré par Aurora
Khabarovsk, Vladivostok, Ioujno-Sakhalinsk
Drapeau du Mexique Aeroméxico Mexico-B. Juárez[1],[2]
Drapeau de la Malaisie AirAsia X Kuala Lumpur
Drapeau du Kazakhstan Air Astana Almaty, Astana
Drapeau du Canada Air Canada Toronto-L. B. Pearson, Vancouver
Drapeau de la République populaire de Chine Air China Pékin-Capitale, Chéngdū-Shuāngliú, Chongqing-Jiāngběi, Dandong (en), Hangzhou-Xiaoshan, Tianjin Binhai, Wenzhou, Yanji
Drapeau de la France Air France Paris-Charles de Gaulle
Drapeau de l'Inde Air India Delhi-Indira Gandhi, Hong Kong, Bombay-Chhatrapati-Shivaji
Drapeau de Macao Air Macau Macao
Drapeau de la Corée du Sud Air Seoul Guam-A.-B.-Won-Pat[3], Hiroshima, Hong Kong[4], Kalibo (en) (débute 22 décembre 2017)[5], Kota Kinabalu, Kumamoto, Macao, Nagasaki, Tokyo-Narita[4], Osaka-Kansai[6], Shizuoka, Siem Reap-Angkor, Takamatsu (en), Toyama (en), Ube (en), Miho-Yonago (en)
Drapeau de l'Italie Alitalia Rome Léonard-de-Vinci/Fiumicino
Drapeau des États-Unis American Airlines Dallas/Fort Worth
Drapeau de la Corée du Sud Asiana Airlines
En saison:
En saison charter:
Drapeau du Royaume-Uni British Airways Londres-Heathrow
Drapeau de Hong Kong Cathay Pacific Hong Kong, Taïwan-Taoyuan
Drapeau des Philippines Cebu Pacific Mactan-Cebu, Kalibo (en), Manille-N. Aquino
Drapeau de la République de Chine China Airlines Kaohsiung, Taïwan-Taoyuan
Drapeau de la République populaire de Chine China Eastern Airlines Changsha, Kunming Changshui, Nankin, Qingdao, Shanghaï - Pudong, Wēihǎi, Xi'an, Yancheng (en), Yantai
Drapeau de la République populaire de Chine China Eastern Airlines
opéré par Shanghai Airlines
Shanghaï - Pudong
Drapeau de la République populaire de Chine China Southern Airlines Pékin-Capitale, Changsha, Changchun, Dalian-Zhoushuizi, Canton-Baiyun, Guiyang, Harbin Taiping, Mudanjiang (en), Shanghaï - Pudong, Shenyang, Shenzhen Bao'an, Wuhan, Yanji, Zhengzhou
En saison: Nanning, Ürümqi-Diwopu
Drapeau de la République tchèque Czech Airlines Prague - Václav-Havel
Drapeau des États-Unis Delta Air Lines Atlanta H.-Jackson, Détroit, Seattle-Tacoma
Drapeau de la Corée du Sud Eastar Jet Bangkok-Suvarnabhumi, Đà Nẵng[8], Fukuoka, Hanoï-Nội Bài, Hong Kong, Kagoshima [9], Kota Kinabalu, Miyazaki (débute 1 décembre 2017), Okinawa-Naha, Osaka-Kansai, Saipan (en), Shin-Chitose[10], Taïwan-Taoyuan, Tokyo-Narita
Drapeau des Émirats arabes unis Emirates Dubaï
Drapeau de l'Éthiopie Ethiopian Airlines Addis-Abeba Bole, Hong Kong
Drapeau des Émirats arabes unis Etihad Airways Abou Dabi
Drapeau de la République de Chine EVA Air Kaohsiung, Taïchung, Taïwan-Taoyuan
Drapeau de la Finlande Finnair Helsinki-Vantaa
Drapeau de l'Indonésie Garuda Indonesia Denpasar-Bali, Djakarta-S.-Hatta
Drapeau des États-Unis Hawaiian Airlines Honolulu
Drapeau de Hong Kong Hong Kong Airlines Hong Kong
Drapeau de Hong Kong HK Express Hong Kong
Drapeau du Japon Japan Airlines Tokyo-Narita (se termine le 25 mars 2018)[11]
JC International Airlines Siem Reap-Angkor
Drapeau de la Corée du Sud Jeju Air
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Jetstar Pacific Đà Nẵng, Hanoï-Nội Bài, Hô-Chi-Minh Ville (Tân Sơn Nhất)
Drapeau de la Corée du Sud Jin Air
En saison:

Charter:Ishigaki-Painushima
Drapeau des Pays-Bas KLM Amsterdam-Schiphol
Drapeau de la Corée du Sud Korean Air
En saison:
Drapeau du Laos Lao Airlines Vientiane-Wattay
Drapeau de la Pologne LOT Polish Airlines Varsovie-Chopin
Drapeau de l'Allemagne Lufthansa Francfort, Munich-F. J. Strauß
Drapeau de la Malaisie Malaysia Airlines Kuala Lumpur
Drapeau de la République de Chine Mandarin Airlines Taïchung
Drapeau de la Mongolie MIAT Mongolian Airlines Oulan Bator-Gengis Khan
Drapeau de la Birmanie Myanmar Airways International Mandalay, Rangoun (Yangon)
Pan Pacific Airlines Kalibo (en)
Drapeau du Japon Peach Okinawa-Naha, Osaka-Kansai, Tokyo-Haneda
Drapeau des Philippines Philippine Airlines Mactan-Cebu, Clark-D. Macapagal, Kalibo (en), Manille-N. Aquino
En saison: Bacolod (en)
Drapeau des Philippines Philippine Airlines

opéré par Drapeau des Philippines PAL Express
Tagbilaran (en)[15]
Drapeau des Philippines Philippines AirAsia Mactan-Cebu, Kalibo (en), Manille-N. Aquino
Drapeau du Qatar Qatar Airways Doha-Hamad
Drapeau du Brunei Royal Brunei Airlines Bandar Seri Begawan[16]
Drapeau de la Russie S7 Airlines Irkoutsk, Novossibirsk-Tolmatchevo, Vladivostok
Scoot Singapour-Changi, Taïwan-Taoyuan
Drapeau de la République populaire de Chine Shandong Airlines Jinan, Qingdao, Yantai
Drapeau de la République populaire de Chine Shenzhen Airlines Shenzhen Bao'an
Drapeau de la République populaire de Chine Sichuan Airlines Chéngdū-Shuāngliú
Drapeau de Singapour Singapore Airlines Los Angeles, Singapour-Changi
Sky Angkor Airlines Siem Reap-Angkor, Sihanoukville
Drapeau de la République populaire de Chine Spring Airlines Shanghaï - Pudong, Shijiazhuang
Thai AirAsia X Bangkok-Don Muang
Drapeau de la Thaïlande Thai Airways Bangkok-Suvarnabhumi, Hong Kong, Taïwan-Taoyuan
Drapeau de la République populaire de Chine Tianjin Airlines Tianjin Binhai
Drapeau de la Turquie Turkish Airlines Istanbul-Atatürk
Drapeau de la Corée du Sud T'way Airlines
Drapeau de la République de Chine Uni Air Taïwan-Taoyuan
Drapeau des États-Unis United Airlines San Francisco
Drapeau de l'Ouzbékistan Uzbekistan Airways Tachkent
VietJet Air Đà Nẵng, Hải Phòng-Cat Bi, Cam Ranh (débute 7 décembre 2017)[20], Hanoï-Nội Bài, Hô-Chi-Minh Ville (Tân Sơn Nhất)
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Vietnam Airlines Đà Nẵng, Hanoï-Nội Bài, Hô-Chi-Minh Ville (Tân Sơn Nhất)
Drapeau de la République populaire de Chine XiamenAir Xiàmén Gāoqí
Drapeau de la Russie Yakutia Airlines En saison: Blagovechtchensk-Ignatiévo[21], Baïkal-Oulan Oude, Iakoutsk

Édité le 02/11/2017

Fret[modifier | modifier le code]

Air Hong Kong, Asiana Airlines Cargo, Atlas Air, Avial NV, Cargo 360, Cargolux, China Postal Airlines, East Line, El Al Cargo, FedEx, Gemini Air Cargo, Jade Cargo International, Kalitta Air, Korean Air Cargo, Nippon Cargo Airline, Polar Air Cargo, Singapore Airlines Cargo, Tradewinds Airlines, UPS, Volga-Dnepr

Galerie[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Année du classement Classement Skytrax
2009 1er meilleur aéroport mondial
2010 2e meilleur aéroport mondial[22]
2011 3e meilleur aéroport mondial
2012 1er meilleur aéroport mondial
2013 2e meilleur aéroport mondial

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Aeroméxico announces new flights to Seoul, Korea », EnElAire, (consulté le 19 janvier 2017)
  2. (es) « Next destination: Seoul, Korea », Aeroméxico, (consulté le 23 mai 2017)
  3. https://www.postguam.com/business/air-seoul-starts-guam-flights/article_31517bdc-9835-11e7-934e-e708d912c076.html
  4. a et b http://www.koreaherald.com/view.php?ud=20170913000258
  5. http://www.koreaherald.com/view.php?ud=20170919000319
  6. « Air Seoul files preliminary Osaka schedule from Sep 2017 », Routesonline (consulté le 12 juin 2017)
  7. http://www.routesonline.com/news/38/airlineroute/274808/asiana-extends-phu-quoc-charters-to-feb-2018/
  8. « EastarJet plans Da Nang launch from mid-June 2017 », routesonline (consulté le 1er juin 2017)
  9. http://www.routesonline.com/news/38/airlineroute/275403/eastarjet-plans-kagoshima-nov-2017-launch/
  10. http://www.routesonline.com/news/38/airlineroute/272715/eastarjet-adds-sapporo-service-from-july-2017/
  11. « JAL se termine le Tokyo Narita - Seoul Incheon service in mars 2018 », routesonline (consulté le 12 juillet 2017)
  12. http://www.routesonline.com/news/38/airlineroute/275075/jeju-air-adds-seoul-vientiane-route-from-oct-2017/
  13. « Jeju Air adds Vladivostok service from Sep 2017 », routesonline (consulté le 3 août 2017)
  14. http://www.routesonline.com/news/38/airlineroute/275323/jin-air-expands-malaysia-service-in-1q18/
  15. https://www.philippineairlines.com/TravelInformation/FlightTimetable?scController=FlightTimetable&scAction=FlightTimetable&origin=CRK&destination=BCD
  16. « Royal Brunei proposes regular Seoul service from Oct 2017 », routesonline (consulté le 19 septembre 2017)
  17. http://www.routesonline.com/news/38/airlineroute/240197/tway-airlines-adds-seoul-jinan-service-from-april-2014/
  18. a et b « T'Way Air adds new routes to Taiwan in Dec 2017 », routesonline (consulté le 31 octobre 2017)
  19. « T'Way Air adds Kumamoto service in S17 », routesonline (consulté le 5 mai 2017)
  20. (en) Jim Liu, « Vietjet Air continues South Korea service expansion in W17 », sur routesonline.com (consulté le 3 octobre 2017)
  21. (en) Jim Liu, « Yakutia adds Blagoveschensk - Seoul service in S17 », Routes online,‎ (lire en ligne)
  22. Skytrax 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :