Aéroport international d'Entebbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport international d’Entebbe
Le premier C-17 Globemaster III de l’U.S. Air Force à atterrir sur l’aéroport international d’Entebbe
Le premier C-17 Globemaster III de l’U.S. Air Force à atterrir sur l’aéroport international d’Entebbe
Localisation
Pays Drapeau de l'Ouganda Ouganda
Ville Entebbe
Coordonnées 0° 02′ 35″ N 32° 26′ 36″ E / 0.04313, 32.443314 ()0° 02′ 35″ Nord 32° 26′ 36″ Est / 0.04313, 32.443314 ()  
Altitude 1 153 m (3 782 ft)

Géolocalisation sur la carte : Ouganda

(Voir situation sur carte : Ouganda)
Aéroport international d’Entebbe
Pistes
Direction Longueur Surface
17/35 3 658 m (12 001 ft) asphalte
12/30 2 408 m (7 900 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA EBB
Code OACI HUEN
Type d'aéroport public

L'aéroport international d'Entebbe (code AITA : EBB • code OACI : HUEN) est un aéroport ougandais desservant la ville d'Entebbe. C'est le principal aéroport international de l'Ouganda. Il est situé sur les rives du lac Victoria et à environ 35 km (21 milles) de la capitale Kampala.

Histoire[modifier | modifier le code]

Entebbe a été le site d'une base d'hydravions à la fin des années 1930, construit par les Britanniques afin de faciliter à long terme les vols en provenance de Grande-Bretagne à l'Afrique du Sud et d'autres points. Les pistes ont été ajoutés en 1947, et un parking bâtiment a été solennellement ouverte par la reine Élisabeth II en 1952. Il sert également de base aérienne à l'armée ougandaise

En 2007, l'aéroport a vu passer 720 000 passagers internationaux (+10,7 % par rapport à 2006)[1].

Un ATR-42 devant le terminal de l'aéroport en 2009.

Il fait également partie du programme Cooperative Security Location de l'armée des États-Unis[2].

Raid d'Entebbe[modifier | modifier le code]

Ancien terminal de l'aéroport d'Entebbe
Article détaillé : Raid d'Entebbe.

L'aéroport a été le théâtre d'une opération de sauvetage des otages juifs et israéliens Sayeret Matkal, baptisé opération Entebbe, en 1976, après un détournement arabo-allemand d'un vol d'un A300 reliant Tel Aviv à Paris. La scène de sauvetage, qui a été l'« ancien aéroport », qui a récemment été démoli, sauf sa tour - juste à côté du « nouvel aéroport ». En fin de l'année 2007, un terminal national a été construit sur le site de l'ancien aéroport, laissant le « nouvel aéroport » pour traiter exclusivement des vols internationaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sylvia Juuko, « Air travellers increase to 720,000 », New Vision Online,‎ 11 mars 2008 (lire en ligne)
  2. (en) « Presence, Not Permanence », Journal of the Air Force Association, Air Force Association,‎ août 2008 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]