Aéroport Mohammed V de Casablanca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport Mohammed V - Casablanca
Aéroport Mohammed V de Casablanca
Localisation
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Ville Casablanca
Coordonnées 33° 22′ 05″ N 7° 35′ 17″ O / 33.368056, -7.58805633° 22′ 05″ Nord 7° 35′ 17″ Ouest / 33.368056, -7.588056
Altitude 476 m (1 561 ft)
Pistes
Direction Longueur Surface
17L/35R 3 720 m (12 205 ft) béton bitumineux
17R/35L 3 720 m (12 205 ft) béton bitumineux
Informations aéronautiques
Code AITA CMN
Code OACI GMMN
Nom cartographique -
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire ONDA

L'aéroport Mohammed V - Casablanca (arabe : مطار محمد الخامس الدولي) (code AITA : CMN • code OACI : GMMN) est situé à 30 km au sud de Casablanca dans la commune de Nouaceur. D'une capacité de près de 14 millions de passagers et de 150 000 tonnes de fret par an, il est le principal aéroport du Maroc et le quatrième plus important en Afrique après ceux de Johannesbourg, du Caire et du Cap.

Desservi par 50 compagnies régulières et relié à 80 destinations, l'aéroport a traité en 2013 un volume de trafic de près de 7,6 millions de passagers (enregistrant une croissance de 6,33% à fin novembre 2014 soit 7,361 Millions). Les projections pour fin 2014 est près de 8 millions, avec près de 80 000 mouvements d'avions et plus de 50 000 tonnes de fret.

Quant à sa capacité, l'objectif est de la ramener à 35 millions de passagers à l'horizon 2016/17, avec la reprise fin octobre 2014 des travaux d'agrandissement/renouvellement du Terminal 1, ainsi que l'élargissement du Terminal 2 (il traite actuellement plus que sa capacité maximale)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction de l'aéroport a débuté en 1951 pour le compte de l'USAF qui y maintenait, sous le nom de Nouasseur Air Base, une base aérienne pour les bombardiers du Strategic Air Command. Les Américains ont rendu les installations de la base au gouvernement marocain le 15 août 1963.

En septembre 2007, l'aéroport double sa capacité avec l'inauguration du nouveau Terminal 2[2]. Et, depuis, des moyens pour accueillir l'A380 ont été mis en place.

Infrastructures et équipements[modifier | modifier le code]

Passagers à l'aéroport de Casablanca

L'aéroport dispose aujourd'hui de trois terminaux pour passagers :

  • Terminal 1 : Fermé pour travaux; surface globale de 80 000 m² et une capacité de 7 millions de passagers[3].
  • Terminal 2 : surface globale de 66 000 m2, capacité de 6 millions de passagers.
  • Terminal 3 : surface globale de 4 000 m2, capacité de 400 000 passagers.

Il dispose également de deux terminaux fret :

  • Terminal Fret 1 : de 11 200 m², capacité de 50 000 t/an
  • Terminal Fret 2 : de 20 000 m², capacité de 100 000 t/an

Un aéroport alimenté en énergie verte[modifier | modifier le code]

L’aéroport sera alimenté par l’électricité verte à partir de 2012, grâce à un parc éolien d’une puissance de départ de 10 MégaWatts qui alimentera à hauteur de 95 % les besoins en énergie de l’aéroport. Le hub de Casablanca consomme annuellement près de 21 GWh[4].

Hôtels[modifier | modifier le code]

L'aéroport possède deux hôtels, le Atlas Hôtel, un hôtel 3 étoiles appartenant à Atlas Hospitality, et un hôtel à l'intérieur de la zone Duty Free du Terminal 2 et qui offre des chambres pour de courtes périodes exclusivement pour les voyageurs en transit.

Galeries marchandes[modifier | modifier le code]

Plusieurs enseignes internationales sont présentes au sein de l'aéroport, ainsi que plusieurs guichets d'agences bancaires.

Parcs de stationnement[modifier | modifier le code]

Deux grand parkings de voitures sont à la disposition des voyageurs devant le bâtiment du terminal, l'un à l'arrivée et l'autre au départ, avec des places pour courte et longue durée.

Liaisons[modifier | modifier le code]

C'est aujourd'hui le hub (plate-forme) des compagnies aériennes marocaines Royal Air Maroc, Jet4you, Air Arabia Maroc et Regional Air Lines.

À compter du 1er novembre 2014, tous les vols internationaux de Royal Air Maroc seront opérés à partir du terminal 2

Compagnies Aériennes Destinations
Royal Air Maroc Afrique noire: Bamako, Ouagadougou, Conakry, Cotonou, Dakar, Libreville, Niamey, Ndjamena, Douala, Lagos, Accra, Abidjan, Bissau, Kinshasa, Monrovia, Freetown
Europe: Madrid, Barcelone, Paris CDG, Paris Orly, Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Bruxelles, Londres LHR, Londres LGW, Zurich, Milan, Genève, Moscou, Berlin, Francfort, Bologne, Rome, Amsterdam, Stockholm
Monde arabe & Proche-Orient: Alger, Tunis, Nouakchott, Caire, Beyrouth, Istanbul, Djeddah, Riyad
Amérique: Montréal, New York, Sao Paulo
Air Arabia Maroc Barcelone, Venise, Bologne, Istanbul Sabiha Gokcen, Turin, Milan, Montpellier, Toulouse, Bruxelles, Lyon, Mulhouse, Naples.
Air Algérie Alger, Oran
Tunisair Tunis
Mauritania airlines Paris CDG, Nouakchott, Nouadhibou, Zouérat
Emirates Dubaï
Etihad Airways Abou Dabi
Saudia Djeddah, Riyad
Qatar Airways Doha
EgyptAir Caire
Afriqiyah Airways Tripoli
Air France Paris CDG, Lyon
British Airways Londres Heathrow
Alitalia Rome
Iberia Madrid, Barcelone
easyJet Paris CDG
Turkish Airlines Istanbul
Swiftair Madrid

Fret[modifier | modifier le code]

L'aéroport sert de base à Royal Air Maroc Cargo mais est également desservi par de nombreuses compagnies de fret. D'autres compagnies sont présentes sur l'aéroport mais représentent un taux d'activité sur la plateforme plus faible.

Compagnies Aériennes Destinations Avion
Royal Air Maroc Alger, Bruxelles Boeing 737
DHL Paris CDG Boeing 757

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le nombre de passagers ayant transité par les aéroports du Royaume s’élève à plus de 17.294.871 en 2014, contre 16.496.191 passagers une année auparavant, soit une hausse de 4,84%, selon l’Office national des aéroports (ONDA).

Ainsi, l’aéroport Casablanca-Mohammed V a attiré 7.971.705 voyageurs à fin décembre 2014, contre 7.559.751 en 2013, soit une hausse de 5,45%, alors que celui de Marrakech-Ménara a enregistré une hausse de 5,38% (4.034.410 contre 3.828.518).

Évolution du Trafic Passagers[5]
2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
3 515 189
en diminution1,55 %
3 449 255
en diminution1,88 %
3 395 668
en diminution1,55 %
3 803 479
en augmentation12,01 %
4 456 639
en augmentation17,17 %
5 071 411
en augmentation13,79 %
5 858 192
en augmentation15,51 %
6 209 711
en augmentation6,00 %
6 392 789
en augmentation2,95 %
7 245 508
en augmentation13,28 %
7 290 314
en augmentation0,65 %
7 186 331
en diminution1,43 %
7 559 751
en augmentation 5,20 %
7 971 705
en augmentation5,45 %

en augmentation %

Accès à l'aéroport[modifier | modifier le code]

Par route[modifier | modifier le code]

L'autoroute A 7, qui relie Casablanca à Agadir, passe à proximité et une bretelle la relie à l'aéroport. L'aéroport est aussi accessible par les routes secondaires reliant Casablanca à Nouasser, soit via Bouskoura (S 114) ou via Médiouna (S 315).

Afin d'alléger l'autoroute A 7, très saturée sur le tronçon Casablanca - Berrechid, une nouvelle autoroute est en cours d'études qui permettra de relier à l'horizon 2016, Tit Mellil à Berrechid en passant près de l'aéroport par l'est.

Par Train (TRAB)[modifier | modifier le code]

L'aéroport est desservi par le TRAB Al Bidaoui avec une fréquence de un train par heure et sa gare se trouve au sous-sol du terminal 1, liée directement à la halle de l'aéroport. Les départs de l'aéroport vers Casablanca se font entre 6h00 et 22h00. Les départs de Casablanca vers l'aéroport se font entre 4h30 et 21h57 à partir la gare d'Ain Sbaâ.

Le trajet coûte 60 MAD (5,30) en 1re classe et 40 MAD (3,50) en 2e classe[6].

Par taxi[modifier | modifier le code]

La station de taxi se trouve au niveau 0 du Terminal 1. Les taxis sont disponibles 24 heures/24 et 7 jours/7 et sont facilement identifiables à leur couleur blanche, leur enseigne et à leur numéro de taxi.

Le prix du trajet vers le centre de Casablanca coute entre 250 MAD (23 €) et 300 MAD (27 €) en fonction du poids des bagages.

Par navette privée[modifier | modifier le code]

Un service de navettes privées de l'aéroport propose des trajets vers le centre ville pour 329 dh (3 personnes) et 439 dh (7 personnes). Ce service couvre également les liaisons vers les principales villes comme Rabat ou Marrakech

Par navette de bus[modifier | modifier le code]

Des navettes de bus CTM (Eurolines) et RAM relient, tout au long de la journée, l'aéroport au centre-ville de Casablanca, le trajet dure une heure en moyenne.

L'aéroport en tant que pôle économique[modifier | modifier le code]

L'aéroport constitue un pôle d'emploi majeur dans la région du Grand Casablanca ; autour de l'infrastructure aéroportuaire a été construite la Technopôle de Nouasser, une plate-forme industrielle et économique internationale, regroupant plusieurs entreprises de renoms appartenant à des secteurs de pointe tels l'aéronautique et l'industrie pharmaceutique[7].

Projets en cours[modifier | modifier le code]

  • Agrandissement/Réaménagement du Terminal 1 qui permettra de tripler sa capacité, passant de 7 millions actuellement à 23 millions de passagers à l'achèvement des travaux vers fin 2016.
  • Élargissement du Terminal 2 pour doubler sa capacité à 12 millions de passagers. Ce dernier sera entièrement dédié à la RAM à la fin des travaux vers fin 2016
  • Renouvellement du Terminal Fret 1.
  • Construction d'un quatrième terminal d'une capacité de 7 millions de passagers et d'une superficie de 50 000 m².
  • Construction d'un nouvel hôtel de 200 lits au sein du Terminal 1. Un troisième hôtel de 250 chambres et un centre commercial sont à l'étude.
  • Construction d'une troisième piste de 3 600 m dimensionnée pour accueillir des avions de type Airbus A380.

Après des années de tergiversations et de nombreuses incertitudes, la reprise des travaux d'extension et de rénovation du Terminal 1 a été enfin lancée mercredi 22 octobre 2014. Le coût global du projet est estimé à 1.4 milliard de dirhams. L'extension du Terminal 1 permettra de tripler sa capacité, en passant de 7 Millions actuellement à 23 Millions à l'achèvement des travaux (fin 2016) afin d’anticiper ainsi l'augmentation du trafic prévue à l'horizon 2030. Le nouveau Terminal T1 sera doté des meilleurs équipements aéroportuaires bénéficiant de la plus haute technique : 8 passerelles télescopiques, 12 trottoirs roulants, des escaliers roulants et ascenseurs, des systèmes de traitement bagages automatisés et équipés des dernières technologies en matière de détection d'explosifs, de drogues et de matières dangereuses, 84 comptoirs d'enregistrement, 64 positions de contrôle des passeports et 19 portes d'embarquement. Des aires de boutiques et restauration sont également prévues.

L’extension et le réaménagement du Terminal 1, mais aussi le doublement de la capacité du Terminal 2 pour atteindre 12 millions (et qui sera entièrement dédié à la RAM) permettra de ramener à terme la capacité de l'aéroport à 35 millions de passagers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]