Aéroport de Jardines del Rey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aéroport Jardines del Rey (Cayo Coco)
Aeropuerto Internacional de Jardines del Rey
image illustrative de l’article Aéroport de Jardines del Rey
Localisation
Pays Drapeau de Cuba Cuba
Ville Cayo Coco
Date d'ouverture 26 décembre 2002
Coordonnées 22° 27′ 40″ nord, 78° 19′ 43″ ouest
Altitude 4 m (13 ft)

Géolocalisation sur la carte : Cuba

(Voir situation sur carte : Cuba)
CCC
CCC
Pistes
Direction Longueur Surface
08/26 3 000 m (9 843 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA CCC
Code OACI MUCC
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire ECASA S.A./AENA

L'aéroport Jardines del Rey (code AITA : CCC • code OACI : MUCC) est un aéroport international desservant l'île de Cayo Coco, à Cuba, dans la province de Ciego de Ávila. L'aéroport a été inauguré en 2002, remplaçant l'ancien aéroport de Cayo Coco.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'aéroport Jardines del Rey est inauguré le , et remplace l'ancien aéroport de Máximo Gómez Airport situé à 10km à l'ouest du nouveau site. Depuis 2000, le gouvernement de Cuba avait signé un contrat avec l'opérateur espagnol ENAIRE pour un contrat de gestion de l'aéroport Jardines del Rey de 7 ans en échange d'une aide financière à la finalisation des travaux du nouvel aéroport[1].

Le trafic, porté par le tourisme international, croît rapidement. En 2004, 200.000 passagers sont enregistrés dans l'aéroport[2].

Fin 2016, dans la foulée de la reprise des relations diplomatiques entre Cuba et les États-Unis, l'aéroport reçoit ses premiers vols depuis les États-Unis, mais aussi depuis la Russie, la Pologne, la France et l'Italie[3],[4].

Lors du mois de septembre 2017, une foule d'ouragan s'est créés dans l'atlantique. L'ouragan Irma a détruit l'aéroport de transforma alors en tas de détritus. Il fût reconstruit, puis ré-ouvert en octobre.

Activités[modifier | modifier le code]

L'aéroport Jardines del Rey est opéré par ECASA et l'Espagnol ENAIRE[2].

L'aéroport a une capacité de 600 passagers par heure. Sa piste d'atterrissage asphaltée s'étend sur 3 kilomètres. Le terminal fait 20.000m²[2].

Situation[modifier | modifier le code]

Compagnies aériennes et destinations[modifier | modifier le code]

CompagniesDestinations
Drapeau de Cuba Aerogaviota La Havane-José Martí
Drapeau du Canada Air Canada En saison: Halifax-Stanfield, Ottawa-Macdonald-Cartier
Drapeau du Canada Air Canada Rouge Montréal-P. E. Trudeau, Toronto-L. B. Pearson
Drapeau du Canada Air Transat Montréal-P. E. Trudeau, Toronto-L. B. Pearson

En saison: Halifax-Stanfield, Hamilton J. C. Munro (en), Ottawa-Macdonald-Cartier, Québec J. Lesage

Drapeau de la Russie Azur Air Charter: Moscou-Domodédovo
Drapeau de l'Italie Blue Panorama Airlines En saison: Milan-Malpensa
Drapeau de Cuba Cubana de Aviación Montréal-P. E. Trudeau, Toronto-L. B. Pearson
Drapeau de la Russie Nordwind Airlines En saison charter: Moscou Chérémétiévo
Drapeau du Canada Sunwing Airlines Montréal-P. E. Trudeau, Toronto-L. B. Pearson En saison:
Drapeau du Royaume-Uni Thomas Cook Airlines Manchester

En saison: Londres-Gatwick En saison Charter: Glasgow [5]

Drapeau du Canada WestJet Toronto-L. B. Pearson
Drapeau de la France XL Airways France Paris-Charles de Gaulle

Édité le 18/05/2018

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Spanish .co to manage airport, Highbeam.com, 1 juin 2000 (consulté le 11 mai 2017)
  2. a, b et c (en) « Jardines del Rey: international gateway to Cayo Coco », sur Thefreelibrary.com, (consulté le 11 mai 2017)
  3. (es) Lisandra López Pérez, « Primer vuelo procedente de EEUU llega al Aeropuerto Jardines del Rey », sur Cubadebate.cu, (consulté le 11 mai 2017)
  4. (es) Rafa Perez, « Nuevos vuelos enlazarán Jardines del Rey con región euroasiática », sur Cibercuba.com, (consulté le 11 mai 2017)
  5. https://www.glasgowairport.com/destinations/cayo-coco/

Liens externes[modifier | modifier le code]