Aéroport d'Annaba - Rabah-Bitat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aéroport d'Annaba - Rabah-Bitat
Aéroport d'Annaba - Rabah-Bitat
Localisation
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Ville Annaba
Coordonnées 36° 49′ 20″ nord, 7° 48′ 34″ est
Altitude 5 m (16 ft)
Informations aéronautiques
Code IATA AAE
Code OACI DABB
Nom cartographique ANNABA/Rabah-Bitat[1]
Type d'aéroport Public
Gestionnaire EGSA de Constantine
Pistes
Direction Longueur Surface
01/19 3 000 m (9 843 ft) Asphalte
05/23 2 290 m (7 513 ft) Béton bitumineux
Géolocalisation sur la carte : Algérie
(Voir situation sur carte : Algérie)
AAE
AAE

L'aéroport d'Annaba - Rabah-Bitat[2] (code IATA : AAE • code OACI : DABB) est un aéroport international algérien, situé à neuf kilomètres au sud de la ville d'Annaba, (anciennement Bône durant la période de l'Algérie française). L’aéroport a porté à l’origine le nom de Bône-les-Salines.

Présentation[modifier | modifier le code]

L’aéroport d'Annaba est un aéroport civil international desservant la ville d'Annaba et sa région (wilayas d'Annaba, Souk-Ahras, Skikda, Guelma, et El Tarf).

L’aéroport est géré par l'EGSA Constantine.

Historique[modifier | modifier le code]

Construit à l’époque de l’Algérie française, l’aéroport porte alors le nom de Bône-les-Salines, en référence aux lacs de sel aux alentours de l'endroit où il est implanté.

Il a été mis en exploitation en 1939.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'aéroport était connu sous le nom de Bone Airfield, et était utilisé par la Luftwaffe allemande. Il a ensuite été capturé par l'armée américaine, la Twelfth Air Force de l'USAAF, lors de la campagne du désert occidental en 1942-1943.

En novembre 1942, les Alliés envahissent le Maroc et l'Algérie française (opération Torch). Les opérations aéroportées britanniques en Afrique du Nord débutent le 12 novembre, lorsque le 3e Bataillon du Parachute Regiment effectue le premier parachutage de la taille d'un bataillon, sur l'aérodrome de Bône. Le reste de la 1ère brigade de parachutistes est arrivé par la mer le jour suivant. L'aérodrome de Bône était la base du 111e escadron de la RAF, un escadron de Supermarine Spitfire dirigé par le chef d'escadron Tony Bartley. Un pilote notable a volé de Bône à l'occasion, le Wing Commander Adrian Warburton, qui était un visiteur peu fréquent après s'y être écrasé le 15 novembre 1942. Le 81ème escadron était basé à Bône du 16 novembre au 31 janvier 1942 avec Ras Berry et Colin F Gray comme chefs d'escadron. Alan M Peart remporte également sa première victoire en combat aérien et deux autres avions sont endommagés au-dessus du port de Bône pendant cette période.[3]

À la suite de la Seconde Guerre mondiale, il a été décidé avec un arrêté datant du qui en confie l’exploitation à la chambre de commerce de Bône[4]. La base aérienne 213, une des bases aériennes de l'Armée de l'air française est à cette époque implantée sur le site. Elle accueille notamment le groupe de Bombardement 1/91 Gascogne, unité recréée le (et, provisoirement, dissoute le , après la guerre d'Algérie), qui est équipée de Douglas B-26 Invader[5].

Après l’indépendance algérienne, et jusqu’en 2000, l'aéroport d'Annaba porte le nom d'El-Mellaha (signifiant en arabe « Les Salines »).

Depuis, l'aéroport a été nommé en hommage à Rabah Bitat, ancien chef de l'État algérien.

Situation[modifier | modifier le code]

Infrastructures liées[modifier | modifier le code]

Pistes[modifier | modifier le code]

L’aéroport dispose de deux pistes. La première, en asphalte, d'une longueur de 3 000 m et la deuxième, en béton bitumineux, d'une longueur de 2 290 m.

Aérogare[modifier | modifier le code]

L'aérogare a fait l'objet de travaux de rénovation et d'agrandissement qui ont débuté en 2007 et se sont terminés en décembre 2015. La nouvelle aérogare a été inaugurée le [6],

La nouvelle aérogare est destinée à traiter un flux de 700 000 passagers/an[7].

Autres[modifier | modifier le code]

L'aéroport d'Annaba dispose d'un service de catering de 1000 couverts, d'un parking de 400 places, d'un salon de prestige pour les passagers de première classe, de boutiques, restaurants, fast-foods[8]...

Accès[modifier | modifier le code]

L'aéroport d'Annaba est situé sur la route d'El Kala et de la frontière de la Tunisie. Le principal accès se fait par la Route Nationale 44 qui mène également à Annaba.

L'Aéroport d'Annaba est également accessible par Taxi et Bus[7].

Compagnies aériennes et destinations[modifier | modifier le code]

CompagniesDestinations
Drapeau de l'Algérie Air AlgérieAlger-H. Boumédiène, Istanbul, Lyon, Marseille, Oran, Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly
Drapeau de l'Algérie Tassili AirlinesAlger, El Oued, Hassi Messaoud
Drapeau de l'Espagne VoloteaMarseille-Provence

Actualisé le 29/05/2021

Statistiques[modifier | modifier le code]

Voir la requête brute et les sources sur Wikidata.

L'évolution du trafic aérien de l'aéroport d'Annaba entre 2006 et 2016 est de :

Trafic Année 2006[9] 2007[9] 2008[9] 2009[9] 2010[9] 2011[9] 2012[9] 2013[9] 2014[9] 2015[9] 2016[9] 2017[10] 2018 [10] 2019[10] 2020[10]
Total 362 303 372 244 386 607 416 435 402 585 421 547 446 846 462 003 473 530 489 739 530 709 553 349 520 493 515 481 105 229

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche AIP de l'aéroport d'Annaba sur le site internet du SIA. Consulté le 18 décembre 2010.
  2. Site officiel de l'aéroport d'Annaba.
  3. (en) The National Archive reference TNA AIR-678-23
  4. Arrêté du 16 décembre 1958, Journal officiel de la République française du , page 440.
  5. Jacques Moulin, « Douglas A/B-26 /RB 26 "Invader" », sur Les avions de la guerre d'Algérie, (consulté le ).
  6. « La nouvelle aérogare d'Annaba inaugurée », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le ).
  7. a et b « Aéroport de Annaba », sur www.egsa-constantine.dz (consulté le )
  8. « Services », sur www.egsa-constantine.dz (consulté le )
  9. a b c d e f g h i j et k « Statistiques du Trafic », sur www.egsa-constantine.dz (consulté le )
  10. a b c et d « Statistiques du Trafic », sur www.egsa-constantine.dz (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]