Aéroport Alexandre-le-Grand de Skopje

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport Alexandre-le-Grand de Skopje
Bâtiment de l'aéroport.
Bâtiment de l'aéroport.
Localisation
Pays Drapeau de la Macédoine Macédoine
Ville Skopje
Coordonnées 41° 57′ 40″ N 21° 37′ 37″ E / 41.961111, 21.62694441° 57′ 40″ Nord 21° 37′ 37″ Est / 41.961111, 21.626944
Altitude 238 m (781 ft)

Géolocalisation sur la carte : Macédoine

(Voir situation sur carte : Macédoine)
Aéroport Alexandre-le-Grand de Skopje
Pistes
Direction Longueur Surface
16/34 2 950 m (9 678 ft) bitume
Informations aéronautiques
Code AITA SKP
Code OACI LWSK
Nom cartographique -
Type d'aéroport civil et militaire
Gestionnaire TAV Airports Holding

L'aéroport Alexandre-le-Grand de Skopje (code AITA : SKP • code OACI : LWSK) (en macédonien Аеродром Скопје „Aлександар Вeлики“) est l'aéroport international qui dessert la ville de Skopje, capitale de la République de Macédoine. C'est le plus grand du pays et il se trouve entièrement sur le territoire de la municipalité d'Ilinden, à 17 kilomètres au sud-est de Skopje, au centre d'un triangle formé par les villages de Mralino (à l'ouest de l'aéroport), Miladinovtsi (au nord-est) et Petrovets (au sud, ce dernier, à la différence des deux premiers situés dans la municipalité d'Ilinden est situé dans la municipalité de Petrovets).

L'aéroport a été construit en 1987 pour remplacer une infrastructure plus ancienne qui se trouvait trop près de la ville de Skopje, dans le faubourg oriental de celle-ci. Il a reçu son nom actuel en 2006, et il était auparavant connu sous le nom d'Aéroport de Skopje-Petrovets. L'appellation d'« aéroport de Petrovets » est encore couramment utilisée par les Macédoniens.

C'est, avec l'aéroport d'Ohrid, l'un des deux aéroports internationaux du pays. Il accueille environ un million de passagers par an, chiffre en constante augmentation depuis 2010.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier atterrissage à Skopje en 1928.

Le premier aéroport de Skopje est ouvert en 1928, à trois kilomètres du centre-ville, dans un faubourg encore rural à cette époque. Il se trouve alors sur la ligne aérienne Belgrade-Thessalonique, prolongée en 1930 jusqu'à Vienne. Après la Seconde Guerre mondiale, Skopje est également reliée à Athènes et Istanbul[1]. En 1987, le vieil aéroport est fermé. Son emprise est depuis absorbée par le quartier Aerodrom qui l'entoure et lui doit son nom.

Le nouveau terminal qui le remplace est construit plus à l'est de la ville, à l'emplacement actuel. D'autres aménagements ont lieu de 1993 à 1995. L'indépendance du pays en 1991 entraîne l'ouverture de nouvelles lignes, notamment par des compagnies charters, mais le blocus dont est victime la République de Macédoine puis la Guerre du Kosovo portent préjudice à l'aéroport. Depuis cette époque, le trafic en nombre de passagers est toutefois généralement en croissance (sauf en 2001, 2003, 2004 et 2009). Le nombre de vols charters diminue mais il est compensé par la création de nouvelles lignes standards[1].

En 2006, le gouvernement crée la controverse lorsqu'il renomme l'aéroport de Skopje en « aéroport Alexandre-le-Grand », du nom du roi Alexandre de Macédoine. En effet, la Grèce, qui n'accepte pas que les Macédoniens s'approprient l'héritage de la Macédoine antique, voit ce changement de nom comme une provocation[2]. Ce nom pourrait par ailleurs porter à confusion avec l'aéroport de Kavala, situé en Macédoine grecque, et qui porte lui aussi le nom de l'empereur antique.

Deux ans plus tard, le gouvernement macédonien signe une concession qui rend la compagnie turque Tepe Akfen Ventures (TAV) gestionnaire de l'aéroport pour une durée de vingt ans. La TAV améliore progressivement l'aéroport et, en septembre 2011, un nouveau terminal est inauguré. Il a coûté 110 millions d'euros et il fait dix fois la taille du terminal de 1987. La direction espère passer rapidement de 500 000 passagers par an à plus de trois millions et demi et de faire de l'aéroport l'une des principales plateformes aériennes des Balkans[2].

Infrastructures et équipements[modifier | modifier le code]

L'aéroport est équipé d'une piste, mesurant à l'origine 2 450 m x 45 m[3], allongée de 500 m en 2011[4]. Il possède aussi un système de voies de circulation et quinze voies de stationnement pouvant accueillir tous types d'avions civils, des plus petits au Boeing 747 et à l'An-124[3].

Le nouveau terminal, inauguré en 2011, fait 40 000 m² et possède six passerelles pour les passagers ainsi que vingt-trois comptoirs d'enregistrement. Il peut accueillir jusqu'à 4 millions de passagers par an[4]. Le terminal compte aussi deux cafés, un bar, un établissement de restauration rapide, un bureau de change, une banque, un bureau de poste et deux boutiques hors taxes.

Une caserne de pompiers, un immeuble administratif de 5 000 m² et nouveau hangar pour le fret ont également été ouvert en 2011. Ce dernier a une capacité de 40 000 tonnes par an[4].

Accès[modifier | modifier le code]

L'aéroport se trouve en bordure de l'autoroute M1, qui traverse le pays du nord au sud, permet d'atteindre les frontières grecque et serbe et est aussi une section de la route européenne 75. Cette voie passe à l'est de l'aéroport et est connectée à proximité de celui-ci aux autoroutes M3 et M4 qui conduisent à Skopje.

Une ligne de bus mise en place début 2012 offre une alternative au taxi et dessert la gare de Skopje, les grands hôtels et le centre-ville. Cette ligne est opérée par la compagnie Vardar Ekspres et un aller-simple coûte 150 denars[5]. Un trajet en taxi de l'aéroport vers le centre de Skopje ne doit pas coûter plus de 900 denars.

L'aéroport possède un parking payant de 1 200 places[6].

Évolution du trafic passagers et fret[modifier | modifier le code]

La fréquentation de l'aéroport a globalement augmenté depuis 1990, passant de 312 492 passagers cette année-là à 1 208 359 passagers en 2014. Néanmoins, le trafic a souvent baissé en vingt ans. Le cap du million de passagers a été brièvement franchi en 2000, puis à nouveau en 2014. Le record de 2000 s'explique par la guerre du Kosovo, qui sévit à proximité en 1999 et entraîne ensuite de grands mouvements de population ainsi que de personnels militaires et humanitaires. La forte hausse enregistrée à partir de 2010 est due au changement de gestionnaire de l'aéroport. Le nouveau gestionnaire, TAV Holdings, a en effet favorisé l'implantation des compagnies aériennes à bas prix, notamment Wizz Air. Celles-ci sont également largement subventionnées par les autorités macédoniennes, qui espèrent ainsi favoriser l'industrie touristique du pays.

Le tableau ci-dessous récapitule l'évolution du trafic passagers et fret avionné de ces dernières années[7].

Evolution du trafic passagers
(en nombre de passagers)
Evolution du trafic fret avionné
(en tonnes)
Année Total Évolution Total Évolution
2014 1 208 359 en augmentation - -
2013 984 407 en augmentation - -
2012 828 831 en augmentation - -
2011 759 928 en augmentation - -
2010 716 000 en augmentation - -
2009 602 298 en diminution 2 125 en diminution
2008 658 367 en augmentation 2 771 en augmentation
2007 626 144 en augmentation 2 194 en augmentation
2006 547 198 en augmentation 1 903 en augmentation
2005 525 965 en augmentation 1 815 en diminution
2004 497 105 en diminution 2 004 en diminution
2003 500 012 en diminution 2 083 en diminution
2002 520 497 en augmentation 3 271 en augmentation
2001 499 789 en diminution 3 262 en diminution
2000 1 005 852 en augmentation 4 335 en diminution
1999 840 985 en augmentation 11 682 en augmentation
1998 511 784 en augmentation 5 239 en augmentation
1997 440 988 en augmentation 4 881 en augmentation
1996 422 598 - 3 209 -

Destinations[modifier | modifier le code]

Au cours des années 2000, les vols charters, autrefois nombreux, ont baissé au profit de vols réguliers reliant Skopje à d'autres grandes villes d'Europe. En 2012, les lignes au départ de Skopje ont considérablement changé puisque la compagnie hongroise Malév et Czech Airlines ont suspendu définitivement leur activité en République de Macédoine. De son côté, la compagnie à bas-coût Wizz Air a ouvert plusieurs lignes nouvelles. Flydubai a également ouvert une ligne vers Dubaï, permettant la première liaison entre Skopje et une ville non-européenne.

Source : site de l'aéroport de Skopje[8]
Compagnie Desserte
Adria Airways Ljubljana
Air Berlin Düsseldorf
Air Europe (vols saisonniers) Barcelone, Palma de Majorque
Austrian Airlines Vienne
Belair Zurich
Belle Air Ancône, Düsseldorf, Rome, Venise
Blu-express Rome
Croatia Airlines Zagreb
Flydubai Dubaï
Hello Zurich
Jat Airways Belgrade
Livingston Ancône, Rome
Lufthansa Ljubljana, Vienne
Pegasus Airlines Istanbul, İzmir
Swiss International Air Lines opéré par Edelweiss Air Zurich
Turkish Airlines Istanbul
Wizz Air Beauvais), Bâle-Mulhouse, Charleroi, Dortmund, Eindhoven, Francfort, Göteborg, Londres (saisonnier), Malmö, Memmingen, Stockholm, Milan, Trévise

Incidents et accidents[modifier | modifier le code]

  •  : le vol 301 Palair Macedonian Airlines, un avion Fokker 100 à destination de Zurich, s'écrase quelques secondes après le décollage. L'enquête qui a suivi révéla que l'équipage n'avait pas dégivré l'appareil avant le départ. Sur les 97 personnes à bord, 83 sont mortes dans l'accident.
  •  : le vol OS780 Autrian Airlines, un avion Bombardier Dash 8 Q400 à destination de Vienne, effectue un atterrissage d'urgence peu après son décollage à cause de son train d'atterrissage qui ne s'était pas rétracté[9].
  • Le même jour, le vol 440 MALÉV, un autre Bombardier Dash 8 Q400, cette fois-ci en provenance de Budapest, doit effectuer un atterrissage d'urgence sur l'aéroport de Skopje à cause d'une panne dans son réacteur droit. Tous les passagers sont sains et saufs[9].
  •  : un Boeing 737 de la Czech Airlines en provenance de Prague effectue un atterrissage d'urgence à cause d'une panne des dispositifs hypersustentateurs. Tous les passagers sont sains et saufs ; parmi eux se trouvaient Richard Howitt, député européen britannique, et le ministre macédonien des affaires étrangères, Nikola Poposki[10].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]