Aérodrome de Strasbourg-Neuhof

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Strasbourg-Neuhof
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Strasbourg
Coordonnées 48° 33′ 17″ nord, 7° 46′ 41″ est
Altitude 139 m (456 ft)

Géolocalisation sur la carte : Strasbourg

(Voir situation sur carte : Strasbourg)
Strasbourg-Neuhof
Strasbourg-Neuhof

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

(Voir situation sur carte : Bas-Rhin)
Strasbourg-Neuhof
Strasbourg-Neuhof

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Strasbourg-Neuhof
Strasbourg-Neuhof

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Strasbourg-Neuhof
Strasbourg-Neuhof
Pistes
Direction Longueur Surface
18/36 819 m (2 687 ft) herbe
18/36 700 m (2 297 ft) herbe
Informations aéronautiques
Code OACI LFGC
Nom cartographique Strasbourg-Neuhof
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire Strasbourg Eurométropole

L’aérodrome de Strasbourg-Neuhof (Code OACI : LFGC), usuellement appelé aérodrome du Polygone, est un aérodrome situé à Strasbourg dans le quartier du Neuhof.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

L'aérodrome se situe au sud-est de la ville de Strasbourg, au lieu-dit du Polygone, à l'est du quartier du Neuhof.

Historique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Polygone (Strasbourg).

Terrain militaire de 1720 jusqu'en 1920, le Polygone fut particulièrement connu en tant que manœuvre de l'armée impériale allemande, on y testa la première mitrailleuse et on y accueillait les parades militaires. Le Polygone devint, dès la naissance de l'aviation, un terrain où furent essayés les premiers aéronefs. Émile Mathis, constructeur installé à la Meinau y présenta le premier meeting aérien.

En 1913, la caserne du « Flieger Bataillon Nr.4 » (actuel quartier Aubert de Vincelles) est construite en bordure de l'aérodrome.

École de pilotage de l'armée pendant la Première Guerre mondiale, le Polygone vit s'installer dès l'après guerre la fameuse unité d'avions de chasse, l’escadrille des Cigognes. Antoine de Saint-Exupéry y obtient son brevet de pilote.

Depuis 1920, le Polygone servit à développer l'aviation commerciale, mais également l'aviation de loisir. De nombreux meetings aériens y furent organisés.

L'actuel aéroport de Strasbourg-Entzheim est ouvert en 1923.

Aujourd'hui, le terrain du Polygone est réservé exclusivement à l'aviation de loisir, avec ses écoles de parachutisme, de vol à voile et de vol moteur.

Un musée du parachutisme est également présent sur le site[1].

Activités[modifier | modifier le code]

L'aérodrome héberge plusieurs centaines de membres répartis dans quatre clubs :

  • Parachutisme : Centre École Régional de Parachutisme Alsace[2],
  • Planeur : Centre d'instruction et de pratique du vol à voile de Strasbourg (CIPVVS)[3],
  • Avion : Polygone 67[4],
  • Avion : Aéro-Club d'Alsace[5].

Ces clubs sont organisés autour de l'Association du Terrain d'Aviation du Polygone (ATAP).

Infrastructures[modifier | modifier le code]

  • Une piste en herbe de 820 m de long pour 60 m de large pour les avions,
  • Une piste en herbe de 700 m de long pour 80 m de large pour les planeurs.
  • Une pompe à essence 100LL
  • Une pompe à essence Jet-A1

Chaque club est une entité indépendante et possède son propre hangar, son propre clubhouse et ses propres installations sanitaires, cuisines, bars…

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]