Aérodrome de Briare - Châtillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un aéroport image illustrant le Loiret
Cet article est une ébauche concernant un aéroport et le Loiret.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Briare - Châtillon
Image illustrative de l'article Aérodrome de Briare - Châtillon
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Département Loiret
Ville Briare, Châtillon-sur-Loire
Coordonnées 47° 36′ 52″ nord, 2° 46′ 55″ est
Altitude 164 m (539 ft)

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

(Voir situation sur carte : Centre-Val de Loire)
-
-

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
-
-
Pistes
Direction Longueur Surface
13/31 850 m (2 789 ft) Non revêtue
Informations aéronautiques
Code OACI LFEI
Nom cartographique BRIARE
Type d'aéroport Ouvert à la CAP
Gestionnaire Syndicat mixte pour l’aménagement et l’exploitation de l’aérodrome

L’aérodrome de Briare - Châtillon (code OACI : LFEI) est un aérodrome ouvert à la circulation aérienne publique (CAP)[1], situé sur le territoire de la commune de Briare dans le Loiret (région Centre-Val de Loire, France).

Il est utilisé pour la pratique d’activités de loisirs et de tourisme (aviation légère et aéromodélisme).

C'est l'un des trois aérodromes du Loiret avec ceux de Pithiviers et de Montargis - Vimory.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'aérodrome est situé à 4 km au sud-est du centre-ville de Briare et à 19 km au sud-est de Gien, dans le canton de Briare, l'arrondissement de Montargis, le département du Loiret et la région Centre-Val de Loire, au nord de la rive droite de la Loire, dans la région naturelle du Giennois.

Les installations sont accessibles via la sortie 20 de l'autoroute A77 et la route départementale 2007.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès le mois d’avril 1936, le terrain situé à proximité des fermes de la Châtre et de la Chabinerie devient un terrain d’aviation militaire[2].

Durant la Seconde Guerre mondiale, en septembre 1939, il est utilisé par le deuxième groupe de la 51e escadre, équipé d’avions Bloch MB.210 puis à partir d’avril 1940, de Breguets Br.693 armés de bombes de 50 kg[2].

Le , en route pour le château du Muguet dans lequel se tiendra la conférence de Briare, l’avion du Premier ministre du Royaume-Uni Winston Churchill se pose sur l’aérodrome[2].

L’aérodrome n’est pas utilisé durant la période d’occupation allemande[2].

L’aéroclub du Giennois est créé le [2].

Installations[modifier | modifier le code]

L’aérodrome dispose d’une piste en herbe orientée est-ouest (13/31), longue de 850 mètres et large de 50.

L’aérodrome n’est pas contrôlé. Les communications s’effectuent en auto-information sur la fréquence de 118,750 MHz.

S’y ajoutent :

Activités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des aérodromes dont la création et la mise en service ont été autorisées, liste no 1 : Aérodromes ouverts à la circulation aérienne publique (Journal officiel du 27 mai 2010, p. 9575)
  2. a, b, c, d et e « L'aéroclub du Giennois », sur www.chatillon-sur-loire.com, Commune de Châtillon-sur-Loire (consulté le 10 avril 2012)
  3. N.B. : les informations contenues dans cette section sont susceptibles d’être modifiées sans préavis par le Service de l'information aéronautique (SIA) et/ou le gestionnaire de l’aérodrome.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]