Fête des sigillaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 17 mai 2021 à 13:51 et modifiée en dernier par Aldine Esperluette (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

La fête des sigillaires, du latin sigillum — sceaux ou cachets de terre cuite, ou plus sûrement diminutif de signum, statue — était une fête célébrée dans la Rome antique.

Macrobe lui donne une origine religieuse, selon un rite consistant à offrir des figurines en terre cuite sur l'autel de Saturne pour assurer sa protection et celle des siens[1].

À la fin des Saturnales, les Romains avaient l'habitude d'offrir des cadeaux, en particulier aux enfants : anneaux, cachets et menus objets en terre cuite, d'où le nom donné à cette fête.

Cette fête des sigillaires donnait lieu à des festins pour lesquels les maisons étaient décorées de plantes vertes. Elle clôturait les festivités de décembre.

Notes et références

  1. Macrobe, Saturnales, livre I, 11.