90 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Description de cette image, également commentée ci-après
Monnaie de la confédération des Marses (90-88 av. J.-C.)
Années :
-93 -92 -91  -90  -89 -88 -87
Décennies :
-120 -110 -100  -90  -80 -70 -60
Siècles :
IIe siècle av. J.-C.  Ier siècle av. J.-C.  Ier siècle
Millénaires :
IIe millénaire av. J.-C.  Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Terrorisme
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 90 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

Événements[modifier | modifier le code]

  • 12 novembre 91 av. J.-C. (1er janvier 664 du calendrier romain) : début à Rome du consulat de Lucius Julius Caesar et Publius Rutilius Lupus. Lucius Julius Caesar est envoyé contre les Samnites et Rutilius Lupus contre les Marses avec Caius Marius comme légat[1].
  • Hiver 91-90 av. J.-C. : les habitants d'Ausculum massacrent les Romains établis chez eux pour se venger des mauvais traitements que leur inflige le propréteur Servilius et son légat Fonteius. La guerre sociale (Marsique) éclate ouvertement entre Rome et les Italiens (fins en 88 av. J.-C.)[2]. Formation des confédérations des Marses et des Samnites en Italie centrale. Le préteur des Péligniens Vettius Scato bat le consul Julius Caesar, qui perd 2 000 hommes, mais échoue à prendre Aesernia où se sont réfugiés de nombreux Romains chassés d’Apulie et l’assiège. Au même moment, le Samnite Marius Egnatius s’empare de Venafrum par trahison et massacre la garnison romaine. En Lucanie, Marcus Lamponius, le préteur des Lucaniens, après une série de succès et de revers, parvient à prendre Grumentum. Alba Fucens, elle aussi attaquée, résiste, bien que le Marse Publius Praesentius ait battu Perperna quand il a tenté de soulager la ville[3].
  • Mars : insurrection de la Campanie[4].
    • Papius Mutilus se rend maître de Nola par trahison et enrôle les soldats romains de la garnison après avoir tué leurs officiers ; il avance le long de la côte, et prend Herculanum, Stabies, Surrentum et la colonie romaine de Salernum, puis après avoir pris le contrôle de la région de Nuceria, il échoue à prendre la forteresse d'Acerrae, qui défend la route de Capoue, principale base romaine de la région[3].
  • 11 juin du calendrier romain : le consul Rutilius Lupus est vaincu et tué avec peut-être 8 000 de ses hommes dans une bataille contre les Marses conduits par Vettius Scato au bord du Tolenus, au nord de Carsoli ; Caius Marius contre-attaque et Scato se retire avec de lourdes pertes[5].
  • Juillet : Quintus Servilius Caepio, qui a succédé à Rutilius, tombe à son tour dans une embuscade tendue par le chef marse Quintus Poppaedius Silo. Marius prend le commandement et avance énergiquement.
  • Août : victoire du consul Julius Caesar sur les Samnites de Papius Mutilus à Acerrae, en Campanie[6].
  • Octobre : le consul L. Julius Caesar fait voter par le Sénat la Lex Iulia de Civitate Latinis Danda, loi accordant une citoyenneté de base aux alliés des Romains[3].
  • Novembre : Gnaeus Pompeius Strabo, légat de Rutilius, est battu sur le fleuve Tinna (Tenna) par les Italiens confédérés de Vidilicius, Titus Lafrenius et Titus Ventidius. Il se réfugie à Firmum où il est assiégé par Titus Lafrenius ; il parvient à se dégager avec l’aide de Publius Sulpicius Rufus, qui met le feu au camp italien. Lafrenius est tué et ses hommes se réfugient à Ausculum[6].

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Clément, Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates, vol. 5, Paris, Moreau, (présentation en ligne)
  2. Dominique Briquel, Le regard des autres : Les origines de Rome vues par ses ennemis, début du IVe siècle-début du Ier siècle av. J.-C., Presses Univ. Franche-Comté, (ISBN 9782251606231, présentation en ligne)
  3. a b et c John Bagnell Bury, Stanley Arthur Cook, Andrew Lintott, Frank Ezra Adcock, Elizabeth Rawson, Martin Percival Charlesworth, Norman Hepburn Baynes, The Cambridge Ancient History, vol. 9, Cambridge University Press, (ISBN 9780521256032, présentation en ligne)
  4. L'Histoire, vol. Numéros 8 à 18, Paris, Société d'éditions scientifiques, (présentation en ligne)
  5. Tony Jaques, Dictionary of Battles and Sieges : P-Z, vol. 3, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780313335396, présentation en ligne)
  6. a et b Gustave Bloch, Jérôme Carcopino, La République romaine : de 133 à 44 avant J.C, Les Presses Universitaires de France, (présentation en ligne)
  7. [1]
  8. Stephen H. Rapp, Studies in Medieval Georgian Historiography : Early Texts and Eurasian Contexts, Peeters, (ISBN 9782877237239, présentation en ligne)
  9. Paul Robert, Alain Rey, Le Petit Robert, vol. 2, Société d'éditions, publications et reproductions économiques et techniques, (présentation en ligne)
  10. Christine Delaplace, Jérôme France, Histoire des Gaules (60 av. J.-C. -60 apr. J.-C.), Armand Colin, (ISBN 9782200254230, présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]