89e division d'infanterie (États-Unis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 89e division.
89th Infantry Division
Image illustrative de l'article 89e division d'infanterie (États-Unis)
Insigne de la division

Création 1917
1942
Dissolution 1919
1945
Pays États-Unis
Branche United States Army
Type Infanterie
Surnom The Rolling W
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Batailles Bataille de Saint-Mihiel
Offensive Meuse-Argonne
Campagne d'Allemagne (1945) (Opération Plunder)
Commandant historique Leonard Wood
John C. H. Lee
Soldats de la 89e division d'infanterie franchissant le Rhin lors de l'opération Plunder, mars 1945.

La 89e division d'infanterie était une division d'infanterie de l'United States Army pendant la Première et Seconde Guerre mondiale.

Histoire du service[modifier | modifier le code]

En 1918, elle servit lors du saillant de Saint-Mihiel et de l'offensive Meuse-Argonne. Ses pertes totales étaient alors estimées à 7 091 (980 tués et 6 111 blessés). Elle était commandée par le major-général Leonard Wood à sa création en 1917.

Le 11 novembre 1918, elle capture Stenay, la dernière ville reprise par les Alliés lorsque la division sous le commandement de William M. Wright (en) la capture quelques heures avant que l'armistice de 1918 entre en vigueur[1]. Cette division perd 365 hommes en majorité sous le feu de l’artillerie de l'armée impériale allemande durant cette action. La raison invoquée par Wright pour l'attaque était que « La division avait été sur le front une période considérable sans installations de bains propres, et depuis il est apparu que si l'ennemi était autorisé à rester à Stenay, nos troupes seraient privées de ces installations de baignade probables. »[2]


Durant la Seconde Guerre mondiale, elle participa à la campagne d'Allemagne, lors de laquelle elle fut déployée au Havre en France le 21 janvier 1945 et était rattachée à la 1re armée.

Au total, ses membres se virent décerner 1 Distinguished Service Medal, 46 Silver Star, 5 Legion of Merit, 1 Soldier's Medal, 135 Bronze Star et 17 Air Medal.

La 89e brigade de soutien est aujourd'hui le successeur de l'unité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. BBC; The last soldiers to die in World War I
  2. Joseph E. Persico. Wright's stated reason for the attack was because "the division had been in the line a considerable period without proper bathing facilities, and since it was realized that if the enemy were permitted to stay in Stenay, our troops would be deprived of the probable bathing facilities there." World War I: Wasted Lives on Armistice Day. History Net.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]