Années 810 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis 814 av. J.-C.)
Aller à : navigation, rechercher

XIe siècle av. J.-C. | Xe siècle av. J.-C. | IXe siècle av. J.-C. | VIIIe siècle av. J.-C. | VIIe siècle av. J.-C.

../.. | Années 830 av. J.-C. | Années 820 av. J.-C. | Années 810 av. J.-C. | Années 800 av. J.-C. | Années 790 av. J.-C. | ../..

Événements[modifier | modifier le code]

La mort de Didon, par Tiepolo (milieu du XVIIIe siècle)
  • 814 av. J.-C. : Date traditionnelle de la fondation de Carthage (Qart Hadash, la ville nouvelle) par des colons phéniciens chypriotes. Selon la légende, la reine de Tyr Élyssa (Didon) aurait fondé la ville sur une ancienne colonie phénicienne datant de 933 av. J.-C.. Elissa aurait fui Tyr après l’assassinat de son mari Sychée, roi de Tyr, par son propre frère Pygmalion qui se proclame roi. Abordant sur les côtes d’Afrique, elle demande aux chefs africains autant de terre que peut en contenir la peau d’un bœuf. Découpée en fines lanières, la peau forme un périmètre assez grand pour contenir la future colonie. Elle établit des contacts avec la colonie d’Utique. Quelque temps après, un roi indigène, Hiarbas, demande Elissa en mariage. Comme elle a juré de rester fidèle à son mari mort, elle essaie de gagner du temps, mais trois mois plus tard, ne pouvant différer sa réponse, elle se fait brûler vive aux portes de Carthage. Depuis cette date et jusqu’à l’occupation romaine, elle est honorée comme une déesse. Une autre tradition rapporte qu’elle se serait immolée par désespoir d’amour, son amant, le prince troyen Énée, qui avait échappé au sac de Troie, l’ayant abandonnée.
    • Pendant les premiers siècles de son histoire, Carthage paye un tribut à Tyr à l’occasion de la fête de Melkart, ainsi qu’aux Africains qui lui ont cédé ses terrains.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Georges Roux, La Mésopotamie, Seuil, (ISBN 9782020086325, présentation en ligne)