6e régiment de spahis algériens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

6eRégiment de Spahis Algériens
Création 1915
Dissolution 1956
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment de Spahis
Rôle Cavalerie
Inscriptions
sur l’emblème
Levant 1925-1927
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Décorations Croix de guerre T.O.E.
Croix de guerre 1939-1945

Le 6e Régiment de Spahis Algériens (6e RSA) était une unité de cavalerie de l'armée d'Afrique appartenant à l'armée de terre française.


Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Durant la Première Guerre mondiale, le 1er Régiment de Marche de Spahis prend en 1915 la dénomination de 6e Régiment de Spahis Algériens. Cette unité est dissoute en 1917.

En 1920 est recréé un 6e Régiment de Spahis. Mais à partir de l'année suivante, les régiments sont désignés avec le qualificatif de leur pays de recrutement, c'est ainsi qu'il devient 6e Régiment de Spahis Algériens en 1921.

Colonels[modifier | modifier le code]

Le 20 juillet 1926, son chef de corps, le lieutenant-colonel Ving est tué lors des opérations de nettoyage à Kefer-Batna, près de Damas. Son nom sera donné aux cantonnements de cavalerie d'Alep, à de nombreux quartiers de spahis et notamment à celui de l'actuel régiment de spahis de Valence.

Historique des garnisons, combats et batailles du 6e Régiment de Spahis[modifier | modifier le code]

Fin 1925, il débarque au Liban et participe à la délivrance de la citadelle de Rachaya, où les rebelles druzes bloquaient un escadron de légionnaires et un autre du 12e régiment de spahis tunisiens.

Quittant le Levant en 1927, il tient garnison à Compiègne jusqu'en 1940.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Lors de la campagne de 1940, le 6e régiment de spahis algériens forme avec le 4e Spahis Marocains la 1re brigade à cheval, sous le commandement du colonel Jouffrault. Elle se bat au Luxembourg, à Longwy, dans les Ardennes. En juin, elle est redirigée vers la Savoie. Le 18, elle reçoit pour mission de ralentir la poussée ennemie sur une ligne Annonay-Andance, au sud de Lyon. Du 21 au 24, les spahis résistent aux attaques répétées allemandes et ne cessent le combat qu'à l'arrêt des hostilités.

À la fin de l'année, le 6e RSA gagne Tlemcen où il est dissous. Mais il est recréé dès 1942 à Aumale (actuel Sour El Ghozlane), rejoint les troupes françaises en Tunisie et participe aux combats au sein du XIXe corps d'armée. Il regagne ensuite l'Algérie et prend le nom de 6e Régiment de Spahis Algérien de Reconnaissance (6e RSAR) en 1944, qui deviendra 2e Régiment de Spahis Algériens de Reconnaissance (2e RSAR) et finalement 2e Régiment de Spahis Algérien.

Reformé encore en 1948 sous la forme d'un escadron à Alger en 1948 sous le nom de 6e Escadron de Spahis Algériens (6e RSA) et brièvement comme 6e Groupement de Reconnaissance de Spahis Algériens (6e GRSA). Il est finalement dissous en 1956

Garnisons[modifier | modifier le code]

Durant son existence, le 6e régiment de spahis algériens a tenu des garnisons en Algérie (Aumale, Alger, Biskra, Tlemcen), en Allemagne (Landau, Trèves, Mayence, Wiesbaden), en France (Compiègne), au Maroc et au Levant.

Étendard[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, l'inscription suivante[1] :

6e régiment de Spahis - drapeau.svg

Décorations[modifier | modifier le code]

Croix de guerre des T.O.E. avec deux palmes, Croix de guerre 1939-1945 avec une palme. Cette citation est attribuée à la 1° Brigade de Spahis, composée du 6° Régiment de Spahis Algériens et du 4° Régiment de Spahis Marocains.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

R. NOULENS (sous la direction de) : les spahis, cavaliers de l'armée d'Afrique ; Paris, 1997.

T. MONE, JF TIXIER : les insignes des spahis ; Paris, 1999.

notes[modifier | modifier le code]

  1. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007