6. SS-Gebirgs-Division Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec 6e division de montagne (Allemagne).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 6edivision.

6. SS-Gebirgs-Division « Nord »
Appellation française :
6e division SS de montagne « Nord »
Image illustrative de l’article 6. SS-Gebirgs-Division Nord

Création Juin 1941
Dissolution Mai 1945
Pays Flag of the German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Branche Flag of the Schutzstaffel.svg Waffen-SS
Type Division SS
Guerres Seconde Guerre mondiale
Commandant Liste des commandants

La 6. SS-Gebirgs-Division « Nord » (en français : la 6e division SS de montagne « Nord ») est l'une des divisions de montagne de la Waffen-SS durant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

La SS-Gebirgs-Division « Nord » est créée en septembre 1942 à partir du SS-Kampfgruppe « Nord ». Le numéro 6 n'est ajouté que le [1].

La division participe aux tentatives de couper la voie ferrée reliant le port de Mourmansk à la Russie centrale. Elle passe ensuite au front de Carélie où elle tente, aux côtés des forces finnoises, de repousser l'offensive de l'Armée rouge du printemps 1944. Après l'armistice russo-finnois (), la division bat en retraite vers la Norvège. Elle réussit néanmoins à stopper l'avance des Soviétiques avec l'aide du cuirassé Tirpitz qui l'appuie de son artillerie, avant d'être transférée en Allemagne.

La division est affectée à l’opération Nordwind en Alsace, puis elle est réorganisée dans le Palatinat. Elle combat ensuite la 1re armée française dans la poche de Colmar, puis à Stuttgart, avant de se retirer en Autriche où elle se rend aux troupes françaises[2].

La division a compté quatre chevaliers de la croix de fer :

  1. Le Sturmbannführer Gottlieb Renz, en  ;
  2. L’Obergruppenführer Friedrich-Wilhelm Krüger, commandant de la division du au , décoré le  ;
  3. Le Gruppenführer Karl-Heinrich Brenner, commandant de la division, le .
  4. L’Untersturmführer Hans Mayer, le .

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Laponie, Carélie, Alsace, Palatinat, Wurtemberg.

Commandants[modifier | modifier le code]

Liste des commandants de la division[3] :

Sources[modifier | modifier le code]

  1. (de) Georg Tessin, Verbände und Truppen der deutschen Wehrmacht und Waffen-SS im Zweiten Weltkrieg, vol. III, Frankfort, E.S. Mittler und Sohn, , 316 p. (ISBN 3-7648-0941-8), p. 44.
  2. François Duprat, Les Campagnes de la Waffen-SS, vol. II, Évreux, Les Sept Couleurs, , p. 115-117.
  3. (de) « SS-Gebirgs-Division Nord », sur bundesarchiv.de (consulté le 4 juin 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]