6 Heures de Silverstone 2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
6 Heures de Silverstone 2015
Généralités
Sport Compétition automobile
Édition 28e
Lieu(x) Silverstone
Northamptonshire
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Date
Site(s) Circuit de Silverstone
Site web officiel www.fiawec.com/courses/6-heures-de-silverstone.html

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Japon Toyota Racing
Vainqueur Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Deuxième Drapeau : Allemagne Porsche
Troisième Drapeau : Japon Toyota Racing
Plus titré(s) -Pilote:
Drapeau : Royaume-Uni Allan McNish Drapeau : Allemagne Jochen Mass Drapeau : Belgique Jacky Ickx
-Écurie:
Drapeau : Royaume-Uni Silk Cut Jaguar
-Constructeur:
Drapeau : Allemagne Porsche

Navigation

Les 6 Heures de Silverstone 2015 sont la 28e édition de l'épreuve et ont été remportées le par la No 7 du Audi Sport Team Joest pilotée par Benoît Tréluyer, André Lotterer et Marcel Fässler.

Circuit[modifier | modifier le code]

Le Circuit de Silverstone, cadre des 6 Heures de Silverstone 2015.

Les 6 Heures de Silverstone 2015 se déroulent sur le Circuit de Silverstone en Angleterre. Il est caractérisé par ses courbes rapides, comme l'enchaînement Maggots-Becketts-Chapel très sélectif, suivi d'une longue ligne droite jusqu'au virage Stowe. Ce site est ancré dans la compétition automobile; néanmoins il a connu plus de 10 modifications de son tracé, la dernière datant de 2010. Ce circuit est célèbre car il accueille la Formule 1, dont la première manche s'est déroulée sur ce circuit.

Qualifications[modifier | modifier le code]

Voici le classement officiel au terme des qualifications[1]. Les premiers de chaque catégorie sont signalés par un fond jauni.

Pos Cat Équipe Temps Grille
1 LMP1 No. 17 Porsche Team 1 min 39 s 721 1
2 LMP1 No. 18 Porsche Team 1 min 40 s 340 2
3 LMP1 No. 8 Audi Sport Team Joest 1 min 40 s 352 3
4 LMP1 No. 1 Toyota Racing 1 min 40 s 382 4
5 LMP1 No. 7 Audi Sport Team Joest 1 min 41 s 153 5
6 LMP1 No. 2 Toyota Racing 1 min 41 s 694 6
7 LMP2 No. 28 G-Drive Racing 1 min 48 s 021 7
8 LMP2 No. 26 G-Drive Racing 1 min 48 s 083 8
9 LMP2 No. 47 KCMG 1 min 49 s 389 9
10 LMP2 No. 36 Signatech Alpine 1 min 49 s 498 10
11 LMP1 No. 4 Team ByKolles 1 min 50 s 622 11
12 LMP2 No. 30 Extreme Speed Motorsports 1 min 51 s 551 12
13 LMP2 No. 42 Strakka Racing 1 min 52 s 284 13
14 LMP2 No. 35 OAK Racing 1 min 53 s 457 14
15 LMP2 No. 31 Extreme Speed Motorsports 1 min 55 s 491 15
16 LMGTE Pro No. 95 Aston Martin Racing 1 min 59 s 970 16
17 LMGTE Pro No. 99 Aston Martin Racing V8 2 min 00 s 175 17
18 LMGTE Pro No. 97 Aston Martin Racing 2 min 00 s 333 18
19 LMGTE Pro No. 91 Porsche Team Manthey 2 min 00 s 651 19
20 LMGTE Pro No. 51 AF Corse 2 min 00 s 701 20
21 LMGTE Pro No. 92 Porsche Team Manthey 2 min 01 s 591 21
22 LMGTE Am No. 98 Aston Martin Racing 2 min 01 s 998 22
23 LMGTE Pro No. 71 AF Corse 2 min 02 s 156 23
24 LMGTE Am No. 50 Larbre Compétition 2 min 02 s 937 24
25 LMGTE Am No. 88 Abu Dhabi-Proton Racing 2 min 03 s 134 25
26 LMGTE Am No. 83 AF Corse 2 min 03 s 482 26
27 LMGTE Am No. 72 SMP Racing 2 min 04 s 114 27
28 LMGTE Am No. 96 Aston Martin Racing 2 min 05 s 050 28
29 LMGTE Am No. 77 Dempsey Racing-Proton 2 min 06 s 024 29

La course[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Voici le classement officiel au terme de la course[2].

  • Les premiers de chaque catégorie du championnat du monde sont signalés par un fond jaune.
  • Pour la colonne Pneus, il faut passer le curseur au-dessus du modèle pour connaître le manufacturier de pneumatiques.
Pos Cat Équipe Pilotes Châssis Pneus Tours
Moteur
1 LMP1 7 Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau de l'Allemagne André Lotterer
Drapeau de la Suisse Marcel Fässler
Drapeau de la France Benoît Tréluyer
Audi R18 e-tron quattro M 201
Audi TDI 4,0 L Turbo Diesel V6
2 LMP1 18 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Drapeau de l'Allemagne Marc Lieb
Drapeau de la France Romain Dumas
Drapeau de la Suisse Neel Jani
Porsche 919 Hybrid M 201
Porsche 2,0 L Turbo V4
3 LMP1 1 Drapeau du Japon Toyota Racing Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson
Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi
Drapeau du Japon Kazuki Nakajima
Toyota TS040 Hybrid M 201
Toyota 3,7 L V8
4 LMP1 2 Drapeau du Japon Toyota Racing Drapeau de l'Autriche Alexander Wurz
Drapeau de la France Stéphane Sarrazin
Drapeau du Royaume-Uni Mike Conway
Toyota TS040 Hybrid M 200
Toyota 3,7 L V8
5 LMP1 8 Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau de la France Loïc Duval
Drapeau du Brésil Lucas di Grassi
Drapeau du Royaume-Uni Oliver Jarvis
Audi R18 e-tron quattro M 197
Audi TDI 4,0 L Turbo Diesel V6
6 LMP2 26 Drapeau de la Russie G-Drive Racing Drapeau de la Russie Roman Rusinov
Drapeau de la France Julien Canal
Drapeau du Royaume-Uni Sam Bird
Ligier JS P2 D 185
Nissan VK45DE 4,5 L V8
7 LMP2 28 Drapeau de la Russie G-Drive Racing Drapeau de la Colombie Gustavo Yacamán (en)
Drapeau du Mexique Ricardo González
Drapeau du Brésil Pipo Derani
Ligier JS P2 D 184
Nissan VK45DE 4,5 L V8
8 LMP2 42 Drapeau du Royaume-Uni Strakka Racing Drapeau du Royaume-Uni Nick Leventis
Drapeau du Royaume-Uni Jonny Kane
Drapeau du Royaume-Uni Danny Watts
Dome S103 M 178
Nissan VK45DE 4,5 L V8
9 LMGTE
Pro
51 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de l'Italie Gianmaria Bruni
Drapeau de la Finlande Toni Vilander
Ferrari 458 Italia GT2 M 172
Ferrari 4,5 L V8
10 LMGTE
Pro
91 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Manthey Drapeau de l'Autriche Richard Lietz
Drapeau du Danemark Michael Christensen (en)
Porsche 911 RSR (991) M 172
Porsche 4,0 L Flat-6
11 LMGTE
Pro
71 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de l'Italie Davide Rigon
Drapeau du Royaume-Uni James Calado
Ferrari 458 Italia GT2 M 172
Ferrari 4,5 L V8
12 LMGTE
Pro
95 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Danemark Christoffer Nygaard
Drapeau du Danemark Nicki Thiim
Drapeau du Danemark Marco Sørensen
Aston Martin V8 Vantage GTE M 171
Aston Martin 4,5 L V8
13 LMGTE
Pro
97 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Royaume-Uni Darren Turner
Drapeau de l'Allemagne Stefan Mücke
Aston Martin V8 Vantage GTE M 171
Aston Martin 4,5 L V8
14 LMGTE
Pro
99 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing V8 Drapeau du Brésil Fernando Rees
Drapeau du Royaume-Uni Alex MacDowall
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Richie Stanaway
Aston Martin V8 Vantage GTE M 171
Aston Martin 4,5 L V8
15 LMGTE
Pro
92 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Manthey Drapeau de la France Patrick Pilet
Drapeau de la France Frédéric Makowiecki
Porsche 911 RSR (991) M 170
Porsche 4,0 L Flat-6
16 LMGTE
Am
98 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Canada Paul Dalla Lana
Drapeau du Portugal Pedro Lamy
Drapeau de l'Autriche Mathias Lauda
Aston Martin V8 Vantage GTE M 168
Aston Martin 4,5 L V8
17 LMGTE
Am
83 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de la France François Perrodo
Drapeau de la France Emmanuel Collard
Drapeau du Portugal Rui Águas
Ferrari 458 Italia GT2 M 168
Ferrari 4,5 L V8
18 LMGTE
Am
72 Drapeau de la Russie SMP Racing Drapeau de la Russie Viktor Shaitar
Drapeau de la Russie Aleksey Basov
Drapeau de l'Italie Andrea Bertolini
Ferrari 458 Italia GT2 M 168
Ferrari 4,5 L V8
19 LMP2 47 Drapeau de Hong Kong KCMG Drapeau du Royaume-Uni Matthew Howson
Drapeau du Royaume-Uni Richard Bradley
Drapeau du Royaume-Uni Nick Tandy
Oreca 05 D 167
Nissan VK45DE 4,5 L V8
20 LMGTE
Am
96 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau de l'Allemagne Roald Goethe
Drapeau du Royaume-Uni Stuart Hall
Drapeau de l'Italie Francesco Castellacci
Aston Martin V8 Vantage GTE M 166
Aston Martin 4,5 L V8
21 LMGTE
Am
88 Drapeau de l'Allemagne Abu Dhabi-Proton Racing Drapeau de l'Allemagne Christian Ried
Drapeau de l'Autriche Klaus Bachler (en)
Drapeau des Émirats arabes unis Khalded Al Qubaisi
Porsche 911 RSR (991) M 166
Porsche 4,0 L Flat-6
22 LMP2 35 Drapeau de la France OAK Racing Drapeau de la France Jacques Nicolet
Drapeau de la France Jean-Marc Merlin
Drapeau de la France Erik Maris
Ligier JS P2 D 165
Nissan VK45DE 4,5 L V8
23 LMGTE
Am
77 Drapeau de l'Allemagne Dempsey Racing-Proton Drapeau des États-Unis Patrick Dempsey
Drapeau des États-Unis Patrick Long
Drapeau de l'Allemagne Marco Seefried
Porsche 911 RSR (991) M 165
Porsche 4,0 L Flat-6
24 LMP2 31 Drapeau des États-Unis Extreme Speed Motorsports Drapeau : États-Unis Ed Brown
Drapeau de l'Australie David Brabham
Drapeau des États-Unis Jon Fogarty
HPD ARX-03b D 165
Honda HR28TT 2,8 L Turbo V6
25 LMGTE
Am
50 Drapeau de la France Larbre Compétition Drapeau de l'Italie Gianluca Roda
Drapeau de l'Italie Paolo Ruberti
Drapeau du Danemark Kristian Poulsen
Chevrolet Corvette C7.R M 160
Chevrolet 5,5 L V8
Abd LMP1 4 Drapeau de l'Autriche Team ByKolles Drapeau de la Suisse Simon Trummer
Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi
Drapeau de l'Autriche Christian Klien
CLM P1/01 M 116
AER P60 Turbo V6
Abd LMP1 17 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Drapeau de l'Allemagne Timo Bernhard
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley
Drapeau de l'Australie Mark Webber
Porsche 919 Hybrid M 44
Porsche 2,0 L Turbo V4
Abd LMP2 36 Drapeau de la France Signatech Alpine Drapeau de la France Nelson Panciatici
Drapeau de la France Paul-Loup Chatin
Drapeau de la France Vincent Capillaire
Oreca 03 D 20
Nissan VK45DE 4,5 L V8
Ex[3] LMP2 30 Drapeau des États-Unis Extreme Speed Motorsports Drapeau des États-Unis Scott Sharp
Drapeau du Royaume-Uni Ryan Dalziel
Drapeau du Danemark David Heinemeier Hansson
HPD ARX-03b D 183
Honda HR28TT 2,8 L Turbo V6

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Pole position : Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley et Drapeau de l'Australie Mark Webber (Porsche 919 Hybrid) en 1 min 39 s 721[1].

Meilleur tour en course : Drapeau de la France Benoît Tréluyer (Audi R18 e-tron quattro no 7) en 1 min 40 s 836 au 26e tour[2].

Faits marquants[modifier | modifier le code]

Cette édition a été marquée par l'exclusion de la voiture no 30, en raison d'un fond plat non-conforme[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b FIA, « FIA WEC 6 Hours of Silverstone Qualifying Final Classification », sur fiawec.alkamelsystems.com, (consulté le 14 avril 2015).
  2. a et b FIA, « FIA WEC 6 Hours of Silverstone Race Final Classification », sur fiawec.alkamelsystems.com, (consulté le 14 avril 2015).
  3. a et b Basile Davoine, « LMP2 - ESM perd son podium après disqualification », sur circuit-nogaro.com, (consulté le 14 avril 2015)