6 Heures de Shanghai 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
6 Heures de Shanghai 2016
Généralités
Sport Compétition automobile
Édition 5e
Lieu(x) Anting, Municipalité de Shanghai, Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Date
Site(s) Circuit international de Shanghai
Site web officiel www.fiawec.com/courses/6-heures-de-shanghai.html

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Allemagne Porsche Team
Vainqueur Drapeau : Allemagne Porsche Team
Deuxième Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Troisième Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing

Navigation

Les 6 Heures de Shanghai 2016 sont la cinquième édition de cette course automobile. Elles se sont déroulées le sur le Circuit international de Shanghai et ont compté pour le Championnat du monde d'endurance FIA 2015. Elles ont été remportées par la Porsche 919 Hybrid du Porsche Team pilotée par Timo Bernhard, Brendon Hartley et Mark Webber.

Circuit[modifier | modifier le code]

Le Circuit international de Shanghai, cadre des 6 Heures de Shanghai 2016.

Les 6 Heures de Shanghai 2016 se déroulent sur le Circuit international de Shanghai situé en Chine. Il est composé d'une longue ligne droite ainsi que de 16 virages, dont certains ayant une forme originale comme le premier du circuit, qui se referme sur lui-même et prenant la forme d'un escargot. Ce circuit comprend également une importante capacité d'accueil des spectateurs : 200 000 personnes peuvent ainsi assister à une course. Cette piste est célèbre car elle accueille la Formule 1.

Qualifications[modifier | modifier le code]

Voici le classement officiel au terme des qualifications[1]. Les premiers de chaque catégorie sont signalés par un fond jauni.

Pos Classe Équipe Temps moyen Grille
1 LMP1 No. 1 Porsche Team 1 min 44 s 462 1
2 LMP1 No. 5 Toyota Gazoo Racing 1 min 44 s 522 2
3 LMP1 No. 8 Audi Sport Team Joest 1 min 44 s 610 3
4 LMP1 No. 6 Toyota Gazoo Racing 1 min 44 s 810 4
5 LMP1 No. 7 Audi Sport Team Joest 1 min 44 s 868 5
6 LMP1 No. 2 Porsche Team 1 min 45 s 051 6
7 LMP1 No. 13 Rebellion Racing 1 min 49 s 828 7
8 LMP1 No. 4 Team ByKolles 1 min 51 s 285 8
9 LMP2 No. 44 Manor 1 min 54 s 225 9
10 LMP2 No. 36 Signatech Alpine 1 min 54 s 382 10
11 LMP2 No. 30 Extreme Speed Motorsports 1 min 54 s 398 11
12 LMP2 No. 26 G-Drive Racing 1 min 54 s 759 12
13 LMP2 No. 43 RGR Sport by Morand 1 min 54 s 845 13
14 LMP2 No. 45 Manor 1 min 54 s 899 14
15 LMP2 No. 27 SMP Racing 1 min 55 s 754 15
16 LMP2 No. 37 SMP Racing 1 min 56 s 429 16
17 LMP2 No. 31 Extreme Speed Motorsports 1 min 56 s 439 17
18 LMP2 No. 35 Baxi DC Racing Alpine 1 min 57 s 111 18
19 LMGTE-Pro No. 67 Ford Chip Ganassi Racing 2 min 01 s 391 19
20 LMGTE-Pro No. 66 Ford Chip Ganassi Racing 2 min 01 s 528 20
21 LMGTE-Pro No. 95 Aston Martin Racing 2 min 02 s 040 21
22 LMGTE-Pro No. 51 AF Corse 2 min 02 s 315 22
23 LMGTE-Pro No. 97 Aston Martin Racing 2 min 02 s 432 23
24 LMGTE-Pro No. 71 AF Corse 2 min 02 s 866 24
25 LMGTE-Pro No. 77 Dempsey-Proton Racing 2 min 03 s 767 25
26 LMGTE-Am No. 98 Aston Martin Racing 2 min 04 s 997 26
27 LMGTE-Am No. 83 AF Corse 2 min 05 s 334 27
28 LMGTE-Am No. 88 Abu Dhabi-Proton Racing 2 min 05 s 466 28
29 LMGTE-Am No. 78 KCMG 2 min 06 s 344 29
30 LMGTE-Am No. 86 Gulf Racing 2 min 07 s 712 30
31 LMGTE-Am No. 50 Larbre Compétition 2 min 07 s 857 31

La course[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Voici le classement officiel au terme de la course[2].

  • Les vainqueurs de chaque catégorie sont signalés par un fond jauni.
  • Pour la colonne Pneus, il faut passer le curseur au-dessus du modèle pour connaître le manufacturier de pneumatiques.
Pos Cat Équipe Pilotes Châssis Pneus Tours
Moteur
1 LMP1 1 Drapeau : Allemagne Porsche Team Drapeau : Allemagne Timo Bernhard
Drapeau : Australie Mark Webber
Drapeau : Nouvelle-Zélande Brendon Hartley
Porsche 919 Hybrid M 195
Porsche 2.0 L Turbo V4
2 LMP1 6 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Drapeau : France Stéphane Sarrazin
Drapeau : Royaume-Uni Mike Conway
Drapeau : Japon Kamui Kobayashi
Toyota TS050 Hybrid M 195
Toyota 2.4 L Turbo V6
3 LMP1 5 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson
Drapeau : République tchèque Sébastien Buemi
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
Toyota TS050 Hybrid M 195
Toyota 2.4 L Turbo V6
4 LMP1 2 Drapeau : Allemagne Porsche Team Drapeau : France Romain Dumas
Drapeau : République tchèque Neel Jani
Drapeau : Allemagne Marc Lieb
Porsche 919 Hybrid M 195
Porsche 2.0 L Turbo V4
5 LMP1 8 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Brésil Lucas di Grassi
Drapeau : France Loïc Duval
Drapeau : Royaume-Uni Oliver Jarvis
Audi R18 M 192
Audi TDI 4.0 L Turbo Diesel V6
6 LMP1 7 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : République tchèque Marcel Fässler
Drapeau : Allemagne André Lotterer
Drapeau : France Benoît Tréluyer
Audi R18 M 181
Audi TDI 4.0 L Turbo Diesel V6
7 LMP1 4 Drapeau : Autriche ByKolles Racing Team Drapeau : République tchèque Simon Trummer
Drapeau : Royaume-Uni Oliver Webb
Drapeau : Allemagne Pierre Kaffer
CLM P1/01 D 181
AER P60 2.4 L Turbo V6
8 LMP2 26 Drapeau : Russie G-Drive Racing Drapeau : Russie Roman Rusinov
Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle
Drapeau : Royaume-Uni Will Stevens
Oreca 05 D 180
Nissan VK45DE 4.5 L V8
9 LMP2 30 Drapeau : États-Unis Extreme Speed Motorsports Drapeau : Italie Antonio Giovinazzi
Drapeau : Royaume-Uni Tom Blomqvist
Drapeau : Indonésie Sean Gelael
Ligier JS P2 M 179
Nissan VK45DE 4.5 L V8
10 LMP2 43 Drapeau : Mexique RGR Sport by Morand Drapeau : Mexique Roberto González
Drapeau : Portugal Filipe Albuquerque
Drapeau : Brésil Bruno Senna
Ligier JS P2 D 179
Nissan VK45DE 4.5 L V8
11 LMP2 36 Drapeau : France Signatech Alpine Drapeau : États-Unis Gustavo Menezes
Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : Monaco Stéphane Richelmi
Alpine A460 D 179
Nissan VK45DE 4.5 L V8
12 LMP2 31 Drapeau : États-Unis Extreme Speed Motorsports Drapeau : Royaume-Uni Ryan Dalziel
Drapeau : Brésil Pipo Derani
Drapeau : Canada Chris Cumming
Ligier JS P2 M 179
Nissan VK45DE 4.5 L V8
13 LMP2 27 Drapeau : Russie SMP Racing Drapeau : France Nicolas Minassian
Drapeau : Italie Maurizio Mediani
Drapeau : Russie Mikhail Aleshin
BR Engineering BR01 D 177
Nissan VK45DE 4.5 L V8
14 LMP2 37 Drapeau : Russie SMP Racing Drapeau : Russie Vitaly Petrov
Drapeau : Russie Kirill Ladygin
Drapeau : Russie Viktor Shaitar
BR Engineering BR01 D 177
Nissan VK45DE 4.5 L V8
15 LMP2 35 Drapeau : République populaire de Chine Baxi DC Racing Alpine Drapeau : États-Unis David Cheng
Drapeau : République populaire de Chine Ho-Pin Tung
Drapeau : France Paul-Loup Chatin
Alpine A460 D 176
Nissan VK45DE 4.5 L V8
16 LMP2 44 Drapeau : Royaume-Uni Manor Drapeau : Royaume-Uni Matt Rao
Drapeau : Royaume-Uni Richard Bradley
Drapeau : Royaume-Uni Alex Lynn
Oreca 05 D 174
Nissan VK45DE 4.5 L V8
17 LMGTE
Pro
67 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Racing Drapeau : Royaume-Uni Andy Priaulx
Drapeau : Royaume-Uni Harry Tincknell
Ford GT M 170
Ford EcoBoost 3.5 L Turbo V6
18 LMGTE
Pro
66 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Racing Drapeau : Allemagne Stefan Mücke
Drapeau : France Olivier Pla
Ford GT M 170
Ford EcoBoost3.5 L Turbo V6
19 LMGTE
Pro
51 Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : Italie Gianmaria Bruni
Drapeau : Royaume-Uni James Calado
Ferrari 488 GTE M 170
Ferrari F154CB 3.9 L Turbo V8
20 LMGTE
Pro
95 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau : Danemark Nicki Thiim
Drapeau : Danemark Marco Sørensen
Aston Martin V8 Vantage GTE D 170
Aston Martin 4.5 L V8
21 LMGTE
Pro
71 Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : Italie Davide Rigon
Drapeau : Royaume-Uni Sam Bird
Ferrari 488 GTE M 168
Ferrari F154CB 3.9 L Turbo V8
22 LMGTE
Pro
77 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Drapeau : Autriche Richard Lietz
Drapeau : Danemark Michael Christensen
Porsche 911 RSR (991) M 168
Porsche 4.0 L Flat-6
23 LMGTE
Am
98 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau : Canada Paul Dalla Lana
Drapeau : Portugal Pedro Lamy
Drapeau : Autriche Mathias Lauda
Aston Martin V8 Vantage GTE M 166
Aston Martin 4.5 L V8
24 LMP1 13 Drapeau : République tchèque Rebellion Racing Drapeau : République tchèque Mathéo Tuscher
Drapeau : Autriche Dominik Kraihamer
Drapeau : République tchèque Alexandre Imperatori
Rebellion R-One D 166
AER P60 2.4 L Turbo V6
25 LMGTE
Am
78 Drapeau : Hong Kong KCMG Drapeau : Allemagne Christian Ried
Drapeau : Allemagne Wolf Henzler
Drapeau : République tchèque Joël Camathias
Porsche 911 RSR (991) M 166
Porsche 4.0 L Flat-6
26 LMGTE
Am
83 Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : France François Perrodo
Drapeau : France Emmanuel Collard
Drapeau : Portugal Rui Águas
Ferrari 458 Italia GT2 M 166
Ferrari 4.5 L V8
27 LMGTE
Am
88 Drapeau : Émirats arabes unis Abu Dhabi-Proton Racing Drapeau : Émirats arabes unis Khaled Al Qubaisi
Drapeau : Danemark David Heinemeier Hansson
Drapeau : États-Unis Patrick Long
Porsche 911 RSR (991) M 166
Porsche 4.0 L Flat-6
28 LMGTE
Am
50 Drapeau : France Larbre Compétition Drapeau : France Pierre Ragues
Drapeau : États-Unis Ricky Taylor
Drapeau : France Romain Brandela
Chevrolet Corvette C7.R M 164
Chevrolet LT5.5 5.5 L V8
29 LMGTE
Am
86 Drapeau : Royaume-Uni Gulf Racing Drapeau : Royaume-Uni Michael Wainwright
Drapeau : Royaume-Uni Adam Carroll
Drapeau : Royaume-Uni Ben Barker
Porsche 911 RSR (991) M 164
Porsche 4.0 L Flat-6
Abd LMGTE
Pro
97 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau : Nouvelle-Zélande Richie Stanaway
Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner
Aston Martin V8 Vantage GTE D 1
Aston Martin 4.5 L V8
Abd LMP2 45 Drapeau : Royaume-Uni Manor Drapeau : Thaïlande Tor Graves
Drapeau : Mexique Roberto González
Drapeau : République tchèque Mathias Beche
Oreca 05 D 0
Nissan VK45DE 4.5 L V8

Faits marquants[modifier | modifier le code]

Porsche devient lors de cette manche le champion constructeur du Championnat du monde d'endurance FIA 2016[3].

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. FIA, « FIA WEC 6 Hours of Shanghai Qualifying Final Classification », sur fiawec.alkamelsystems.com, (consulté le 6 novembre 2016)
  2. FIA, « FIA WEC 6 Hours of Shanghai Race Final Classification », sur fiawec.alkamelsystems.com, (consulté le 6 novembre 2016)
  3. « Six Heures de Shanghai : Porsche remporte le titre mondial », sur lequipe.fr, (consulté le 6 novembre 2016)