64e Match des étoiles de la Ligue nationale de hockey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

64e Match des étoiles de la LNH
Description de l'image Match etoiles LNH 2019.png.
Équipes123Total
Date
Lieu SAP Center
Ville San José
Meilleur joueur Sidney Crosby (Pittsburgh)
Le SAP Center, amphithéâtre des Sharks de San José

Le 64e Match des étoiles de la Ligue nationale de hockey se déroule à San José, en Californie, au SAP Center le , sur la patinoire des Sharks de San José[1]. C'est la deuxième fois que cette ville reçoit le Match des étoiles de la LNH, ayant déjà été l'hôte du match de 1997.

Formule de jeu[modifier | modifier le code]

La structure du Match des étoiles prévoit trois parties d'une durée de vingt minutes chacune[2]. Le premier match voit se confronter les équipes des deux divisions de l'Association de l'Ouest : la division Centrale et la division Pacifique. La seconde partie oppose les deux équipes des divisions de l'Association de l'Est : la division Métropolitaine et la division Atlantique. La confrontation finale du Match des étoiles oppose la division gagnante de chaque partie, les étoiles de l'Est contre les étoiles de l'Ouest. Les matchs se jouent à trois contre trois. Chacune des équipes doit aligner six attaquants, trois défenseurs et deux gardiens. Chacune des trente-et-une franchises de la LNH doit être représentée par au moins un joueur. Si après les vingt minutes de jeu, les deux équipes sont à égalité, un tour de tirs de barrage est disputé ; trois joueurs de chaque équipe tentent de marquer en alternance. Si l'égalité persiste à nouveau, il y a un nouveau tour d'un joueur chaque équipe jusqu'à ce qu'il y ait un vainqueur. Il n'y a pas de période de prolongation.

Formations[modifier | modifier le code]

Ci-dessous sont listés les protagonistes sélectionnés pour chacune des quatre formations, répartis par division[3].

Comme pour les trois éditions précédentes, les capitaines sont issus du vote des supporters qui a lieu en ligne du 1er au 23 décembre 2018 [4]. Les nominés sont Connor McDavid pour la troisième année consécutive, Auston Matthews, Nathan MacKinnon et Aleksandr Ovetchkine. Ce dernier décide de ne pas assister à l’événement pour permettre à son corps de se reposer [5] ce qui laisse la division Métropolitaine sans capitaine. Une fois l'effectif dévoilé, les fans peuvent voter pour ajouter un joueur dans chaque équipe (Last Man In)[6], ceux-ci sont annoncés le 11 janvier : Jeffrey Skinner (Atlantique), Gabriel Landeskog (Centrale), Kristopher Letang (Métropolitaine) et Leon Draisaitl (Pacifique).

Les entraineurs sont dévoilés le 6 janvier, ils sont choisis pour chaque division à partir des équipes qui ont le meilleur pourcentage de victoire à date du 5 janvier (à peu près à mi saison)[7].

Par la suite, certains joueurs décident de ne pas participer à l’événement par simple précaution ou blessures avérées. Comme chaque année, ces derniers sont remplacés et le joueur qui ne participe pas est pénalisé d'un match en saison régulière, avant ou après le match des étoiles.

Division Atlantique[modifier | modifier le code]

Auston Matthews, capitaine de la division Atlantique
Nom Équipe Position
Drapeau : États-UnisDrapeau : Canada Jon Cooper Lightning de Tampa Bay Entraîneur
Drapeau : États-Unis John Eichel Sabres de Buffalo Centre
Drapeau : Canada Jeffrey Skinner Sabres de Buffalo Ailier gauche
Drapeau : Russie Nikita Kucherov Lightning de Tampa Bay Ailier droit
Drapeau : États-UnisDrapeau : Mexique Auston Matthews (C) Maple Leafs de Toronto Centre
Drapeau : République tchèque David Pastrnak Bruins de Boston Ailier droit
Drapeau : Canada Steven Stamkos Lightning de Tampa Bay Centre
Drapeau : Canada John Tavares Maple Leafs de Toronto Centre
Drapeau : Canada Thomas Chabot Sénateurs d'Ottawa Défenseur
Drapeau : États-Unis Keith Yandle Panthers de la Floride Défenseur
Drapeau : États-Unis James Howard Red Wings de Détroit Gardien de but
Drapeau : Russie Andrei Vasilevskiy (remplace Carey Price) Lightning de Tampa Bay Gardien de but

Division Métropolitaine[modifier | modifier le code]

Nom Équipe Position
Drapeau : États-Unis Todd Reirden Capitals de Washington Entraîneur
Drapeau : Finlande Sebastian Aho Hurricanes de la Caroline Centre
Drapeau : États-Unis Cameron Atkinson Blue Jackets de Columbus Ailier droit
Drapeau : Canada Mathew Barzal Islanders de New York Centre
Drapeau : Canada Sidney Crosby Penguins de Pittsburgh Centre
Drapeau : Canada Claude Giroux Flyers de Philadelphie Centre
Drapeau : États-Unis Kyle Palmieri (remplace Taylor Hall) Devils du New Jersey Ailier droit
Drapeau : États-Unis John Carlson Capitals de Washington Défenseur
Drapeau : États-Unis Seth Jones Blue Jackets de Columbus Défenseur
Drapeau : Canada Kristopher Letang Penguins de Pittsburgh Défenseur
Drapeau : Canada Braden Holtby Capitals de Washington Gardien de but
Drapeau : Suède Henrik Lundqvist Rangers de New York Gardien de but

Division Centrale[modifier | modifier le code]

Nathan MacKinnon, capitaine de la division Centrale. Il déclare forfait la veille pour une blessure au pied et assiste au match derrière le banc.
Nom Équipe Position
Drapeau : Canada Paul Maurice Jets de Winnipeg Entraîneur
Drapeau : États-Unis Patrick Kane Blackhawks de Chicago Ailier droit
Drapeau : Suède Gabriel Landeskog Avalanche du Colorado Ailier gauche
Drapeau : Canada Nathan MacKinnon (C) (blessé) - entraîneur adjoint Avalanche du Colorado Centre
Drapeau : Canada Ryan O'Reilly Blues de Saint-Louis Centre
Drapeau : Finlande Mikko Rantanen Avalanche du Colorado Ailier droit
Drapeau : Canada Mark Scheifele Jets de Winnipeg Centre
Drapeau : États-Unis Blake Wheeler Jets de Winnipeg Ailier droit
Drapeau : Finlande Miro Heiskanen Stars de Dallas Défenseur
Drapeau : Suisse Roman Josi Predators de Nashville Défenseur
Drapeau : Canada Devan Dubnyk Wild du Minnesota Gardien de but
Drapeau : Finlande Pekka Rinne Predators de Nashville Gardien de but

Division Pacifique[modifier | modifier le code]

Connor McDavid, capitaine de la division Pacifique pour la 3e année.
Nom Équipe Position
Drapeau : Canada William Peters (en) Flames de Calgary Entraîneur
Drapeau : États-Unis John Gaudreau Flames de Calgary Ailier gauche
Drapeau : États-Unis Clayton Keller Coyotes de l'Arizona Ailier gauche
Drapeau : Canada Connor McDavid (C) Oilers d'Edmonton Centre
Drapeau : États-Unis Joseph Pavelski Sharks de San José Centre
Drapeau : Suède Elias Pettersson Canucks de Vancouver Centre
Drapeau : Allemagne Leon Draisaitl Oilers d'Edmonton Centre
Drapeau : Canada Brent Burns Sharks de San José Défenseur
Drapeau : Canada Drew Doughty Kings de Los Angeles Défenseur
Drapeau : Suède Erik Karlsson Sharks de San José Défenseur
Drapeau : Canada Marc-André Fleury Golden Knights de Vegas Gardien de but
Drapeau : États-Unis John Gibson Ducks d'Anaheim Gardien de but

Concours d'habiletés[modifier | modifier le code]

Les différentes épreuves du concours d'habilités ont lieu la veille du match, soit le , toujours sur la patinoire des Sharks de San José.

Le format de la compétition comprend 6 épreuves [8] identique à celui de l'édition précédente. Chaque vainqueur remporte la somme de 25 000 dollars.

Comme l'an dernier, certaines joueuses professionnelles de hockey sont invitées à participer à l’événement : les canadiennes Renata Fast (en) des Furies de Toronto et Rebecca Johnston des Inferno de Calgary et les américaines Brianna Decker de Calgary et Kendall Coyne Schofield des Whitecaps du Minnesota réalisent les démonstrations des épreuves. Cependant, suite au désistement de dernière minute de Nathan MacKinnon pour la journée, Coyne a pu participer officiellement à l'épreuve du patineur le plus rapide, une première dans l'histoire de la LNH [9]. Dès le lendemain des épreuves, et après que plusieurs journalistes aient pointé le fait que Brianna Decker a réalisé le meilleur temps lors de sa démonstration du Défi des passes, un hashtag #PayDecker se répand sur les réseaux sociaux. En effet, son temps n'étant pas compté officiellement, la joueuse n'a pas pu bénéficier d'une récompense financière comme les autres vainqueurs. L'équipementier CCM Hockey décide de lui remettre les 25 000 dollars le soir même [10],[11].

Sidney Crosby est également forfait à cause d'un virus [12].

Le patineur le plus rapide[modifier | modifier le code]

Huit joueurs s'affrontent pour réaliser le meilleur temps en un tour de patinoire. Il s'agit d'une course de vitesse où chaque joueur part l'un après l'autre. En cas d'égalité, les patineurs refont un second tour pour se départager [8].

Résultats du concours de vitesse [8]
Tour Joueur Équipe Division Temps en secondes
1 Kendall Coyne Schofield
(remplace Nathan MacKinnon)
Whitecaps du Minnesota - 14.346
2 Miro Heiskanen Stars de Dallas Division Centrale 13.914
3 Clayton Keller Coyotes de l'Arizona Division Pacifique 14.526
4 Elias Pettersson Canucks de Vancouver Division Pacifique 13.930
5 Cameron Atkinson Blue Jackets de Columbus Division Métropolitaine 14.152
6 John Eichel Sabres de Buffalo Division Atlantique 13.582
7 Mathew Barzal Islanders de New York Division Métropolitaine 13.780
8 Connor McDavid Oilers d'Edmonton Division Pacifique 13.378

Connor McDavid remporte l'épreuve pour la troisième année consécutive.

Le défi des passes[modifier | modifier le code]

Les règles sont légèrement modifiées par rapport à l'an dernier, mais huit joueurs s'affrontent toujours dans une épreuve en trois parties. Ils démarrent avec le Breakout Pass, où le joueur a dix palets pour réaliser une passe à trois figurines de joueurs. Ensuite, le joueur réalise le défi des Mini Nets, où il doit réaliser quatre passes en élévation au dessus d'un obstacle jusque dans quatre mini filets. Enfin, le Target Passing où le joueur doit réaliser quatre passes sur des cibles lumineuses qui s'allument de manière aléatoire. Le joueur doit réussir la première partie avant de commencer la suivante et ainsi de suite. Le joueur le plus rapide remporte l'épreuve [8].

Résultats du défi des passes [8]
Tour Joueur Équipe LNH Division Temps en secondes
1 Erik Karlsson Sharks de San Jose Division Pacifique 1:58.824
2 Mikko Rantanen Avalanche du Colorado Division Centrale 2:17.379
3 Sebastian Aho Hurricanes de la Caroline Division Métropolitaine 1:18.530
4 Ryan O'Reilly Blues de Saint-Louis Division Centrale 1:25.897
5 Thomas Chabot Senators d'Ottawa Division Atlantique 1:40:568
6 Leon Draisaitl Oilers d'Edmonton Division Pacifique 1:09.088
7 Roman Josi Predators de Nashville Division Centrale 1:47.128
8 Keith Yandle Panthers de la Floride Division Atlantique 1:34.611

La plus longue série d'arrêts[modifier | modifier le code]

Huit gardiens affrontent l'ensemble des 36 joueurs. Il s'agit de tirs au but regroupés par division et les gardiens doivent réaliser la plus longue série d'arrêts. Chaque gardien reçoit un minimum de 9 tirs, par les joueurs d'une même division, le capitaine tirant en dernier. Si le dernier tir est arrêté, l’épreuve continue jusqu'à ce que le gardien échoue. En cas d'égalité pour la plus longue série, le gardien qui a réalisé le plus d'arrêts remporte la victoire [8].

Résultats du concours d'arrêts consécutifs [8]
Tour Gardiens Équipe de LNH Division Meilleure série Arrêts totaux
1 Pekka Rinne Predators de Nashville Division Centrale 2 6 arrêts
2 Andrei Vasilevskiy Lightning de Tampa Bay Division Atlantique 8 8 arrêts
3 John Gibson Ducks d'Anaheim Division Pacifique 3 6 arrêts
4 Braden Holtby Capitals de Washington Division Métropolitaine 2 5 arrêts
5 Devan Dubnyk Wild du Minnesota Division Centrale 7 11 arrêts
6 James Howard Red Wings de Détroit Division Atlantique 2 5 arrêts
7 Marc-André Fleury Golden Knights de Vegas Division Pacifique 7 6 arrêts
8 Henrik Lundqvist Rangers de New York Division Métropolitaine 12 18 arrêts

Le relais de contrôle du palet[modifier | modifier le code]

Huit joueurs s'affrontent dans une épreuve en trois parties. En premier, le joueur doit slalomer sa rondelle entre dix palets disposés au sol. Ensuite, le patineur doit slalomer lui même entre différents cônes installés en zig-zag sans perdre son palet. Enfin, il doit faire franchir son palet à travers plusieurs obstacles lumineux. Le joueur doit réussir la première partie avant de commencer la suivante et ainsi de suite. Le joueur qui a le meilleur temps remporte l'épreuve [8].

Résultats du relais de contrôle de la rondelle [8]
Tour Joueur Équipe LNH Division Temps en secondes
1 Patrick Kane Blackhawks de Chicago Division Centrale 28.611
2 Elias Pettersson Canucks de Vancouver Division Pacifique 43.622
3 Jeffrey Skinner Sabres de Buffalo Division Atlantique 35.407
4 Mark Scheifele Jets de Winnipeg Division Centrale 32.161
5 Gabriel Landeskog Avalanche du Colorado Division Centrale 33.425
6 Claude Giroux Flyers de Philadelphie Division Métropolitaine 30.270
7 John Tavares Maple Leafs de Toronto Division Atlantique 35.210
8 John Gaudreau Flames de Calgary Division Centrale 27.045

Johnny Gaudreau remporte l'épreuve pour la deuxième année consécutive.

Les tirs de précision[modifier | modifier le code]

Huit joueurs s'affrontent pour réaliser le meilleur temps lors d'une épreuve de précision. Positionné à la même distance du filet, les joueurs doivent toucher les cinq cibles lumineuses qui s'allument aléatoirement pour trois secondes. Si le palet touche la cible éteinte, le tir n'est pas réussi [8].

Résultats du concours du tir le plus précis [8]
Tour Joueur Équipe LNH Division Temps en secondes
1 David Pastrnak Bruins de Boston Division Atlantique 11.309
2 Kyle Palmieri Devils du New Jersey Division Métropolitaine 20.209
3 Drew Doughty Kings de Los Angeles Division Pacifique 13.591
4 Auston Matthews Toronto Maple Leafs Division Atlantique 31.256
5 Blake Wheeler Jets de Winnipeg Division Centrale 18.585
6 Kristopher Letang Penguins de Pittsburgh Division Métropolitaine 12.683
7 Nikita Kucherov Lightning de Tampa Bay Division Atlantique 19.076
8 Joseph Pavelski Sharks de San José Division Pacifique 14.423

Le tir le plus puissant[modifier | modifier le code]

Six joueurs ont deux essais pour réaliser le tir le plus fort possible, la vitesse étant mesurée en mile à heure. Les joueurs passent en deux rondes et le meilleur temps des deux essais est conservé. En cas d'égalité, un troisième tir est réalisé pour départager les joueurs [8].

Résultats du tir le plus puissant [8]
Joueur Équipe LNH Division Temps en mp/h (essai 1) Temps en mp/h (essai 2)
Seth Jones Blue Jackets de Columbus Division Métropolitaine 99.4 95.1
John Carlson Capitals de Washington Division Métropolitaine 102.8 100.8
Steven Stamkos Lightning de Tampa Bay Division Atlantique 96.2 93.1
Brent Burns Sharks de San José Division Pacifique Raté 100.6

Résultat des matchs[modifier | modifier le code]

Les membres de l'équipe gagnante se répartissent la somme de 1 million de dollars [13]. Sidney Crosby est nommé le meilleur joueur du tournoi, une des rares récompenses qu'il n'avait jamais gagné, remportant en sus une voiture [14].

Demi-finales Finale
       
 Division Centrale  10
 Division Pacifique  4  
 Division Métropolitaine  10
 
   Division Centrale  5
 Division Métropolitaine  7
 Division Atlantique  4  

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « San Jose Sharks to host 2019 NHL All-Star Game », sur www.nhl.com (consulté le 27 janvier 2018)
  2. (en) « NHL All-Star Game 2018: New Format, Rules and Full Weekend Schedule », sur bleacherreport.com (consulté le 25 janvier 2018)
  3. (en) « 2019 All-Star Rosters », sur nhl.com (consulté le 2 janvier 2019)
  4. (en) « NHL All-Star Game fan vote now open », sur NHL.com, (consulté en bre29 décem 2018)
  5. (en) « Capitals’ Alex Ovechkin to skip NHL All-Star Game », sur sportsnet.ca,
  6. (en) « NHL All-Star Game Last Men In ballot revealed », sur NHL.com,
  7. (en)« NHL announces 2019 All-Star game coaches »,
  8. a b c d e f g h i j k l et m https://www.nhl.com/news/nhl-all-star-skills-competition-results-details-2019/c-303955558
  9. (en) « Kendall Coyne Schofield shines in fastest skater at all star skills », sur nhl.com
  10. « La femme ayant vaincu Léon Draisaitl récompensée », sur Journaldemontréal.com (consulté le 27 janvier 2019)
  11. (en) « All star skills competition Brianna Decker » (consulté le 27 janvier 2019)
  12. https://www.rds.ca/hockey/lnh/etoiles-lnh-sidney-crosby-ne-sera-pas-du-concours-d-habiletes-vendredi-soir-1.6574481
  13. « La Métropolitaine l'emporte sur l'Altantique et passe en finale contre la centrale. » (consulté le 27 janvier 2019)
  14. « Sidney Crosby permet à la métropolitaine de gagner le tournoi du match des étoiles » (consulté le 27 janvier 2019)