63e division d'infanterie (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 63e division d'infanterie.

63e Division d’Infanterie
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Division d’infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles 1914 - Bataille de Mulhouse
1914 - Bataille de la Marne
(Bataille de l'Ourcq)
1914 - 1re Bataille de l'Aisne
1916 - Bataille de Verdun
1918 - 2e Bataille de la Marne
(Bataille du Soissonnais)

La 63e division d'infanterie est une division d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Les chefs de la 63e Division d'Infanterie[modifier | modifier le code]

  • 2 août - 19 novembre 1914 : Général Georges Gustave Lombard
  • 20 novembre - 30 décembre 1914 : Général Georges Jullien
  • 31 décembre 1914 - 19 juin 1916 : Général Edouard Hirschauer
  • 20 juin 1916 - 2 juillet 1917 : Général Joseph Louis Andlauer
  • 3 juillet 1917 - 4 août 1918 : Général Joseph Ecochard
  • 2 septembre 1918 - 21 mars 1919 : Général Jean Vidalon (la 63e D.I. ayant été transformée, depuis le 4 août 1918, en 1re D.I. polonaise).
  • .
  • 1939 : Général d'Humieres
  • 1939 - 1940 : Général Parvy

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Mobilisée dans la 13e Région, la division appartient au 7e corps d'armée, au sein de la 1re armée française.

  • 125e Brigade :
216e régiment d'infanterie d'août 1914 à novembre 1918
238e régiment d'infanterie d'août 1914 à juin 1916 (Dissolution)
298e régiment d'infanterie d'août 1914 à novembre 1918
  • 126e Brigade :
292e régiment d'infanterie d'août 1914 à juin 1915 (Dissolution)
305e régiment d'infanterie d'août 1914 à novembre 1918
321e régiment d'infanterie d'août 1914 à juin 1916
  • Cavalerie :
14e régiment de dragons (2 escadrons)
  • Artillerie :
16e régiment d'artillerie de campagne (1 groupes 75)
36e régiment d'artillerie de campagne (1 groupes 75)
53e régiment d'artillerie de campagne (1 groupes 75)
  • Génie :
4e régiment du génie (compagnies 13/13, 13/19, 13/24)

Historique[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

31 août : repli vers le sud, par Hermes, l'Isle-Adam et Ecouen.
4 septembre : mouvement offensif, par Luzarches, vers l'Ourcq, en direction de Dammartin-en-Goële.
6 - 10 septembre : bataille de l'Ourcq, combats violents vers Brégy, Fosse-Martin, Puisieux, Vincy-Manœuvre et Manœuvre.
10 - 13 septembre : poursuite par Villers-Cotterêts et Fontenoy, jusqu'au bord de l'Aisne.
13 - 20 septembre : violents combats vers Nouvron-Vingré et Cuisy-en-Almont. Stabilisation du front et occupation d'un secteur vers Pernant et Vingré.
3, 8, 30 et 12 novembre : attaques françaises sur Nouvron, (Guerre des mines).

1915[modifier | modifier le code]

  • 2 – 26 février : retrait du front et repos vers Hartennes.
  • 26 février 1915 – 28 janvier 1916[1] : occupation d'un secteur vers Pernant et Venizel.

1916[modifier | modifier le code]

3, 5 et 8 juin : contre-attaques françaises aux abords du fort de Vaux (perdu le 7 juin).
  • 18 juin – 4 juillet : retrait du front, transport par camions dans la région d'Ancerviller. À partir du 25 juin, transport par V.F. vers Bruyères et Remiremont ; repos.
  • 4 juillet – 2 septembre : mouvement vers le front et occupation d'un secteur entre le col de la Schlucht et le col de Sainte-Marie, étendu à droite, le 20 juillet, jusque vers Metzeral[2].
  • 2 – 29 septembre : retrait du front vers Montreux-Vieux ; travaux. À partir du 12 septembre, transport par V.F. au camp d'Arches ; instruction.
  • 29 septembre – 23 octobre : transport par V.F. dans la région de Bar-le-Duc, puis mouvement vers le front ; à partir du 3 octobre, occupation d'un secteur vers le bois Fumin et la ferme Dicourt.
  • 23 – 30 octobre : retrait du front (des éléments, restés en secteur sous les ordres de la 74e D.I. prennent part à la 1re Bataille Offensive de Verdun).
  • 30 octobre – 9 novembre : occupation d'un secteur vers le bois Fumin et la ferme Dicourt, porté, après la réoccupation du fort de Vaux, du 2 novembre, sur le front Vaux-devant-Damloup, ferme Dicourt.
  • 9 – 23 novembre : retrait du front ; repos vers Triaucourt.
  • 23 novembre 1916 – 1er avril 1917 : mouvement vers l'est, et occupation d'un secteur vers Kœur-la-Grande et Dompcevrin.

1917[modifier | modifier le code]

  • 1er – 28 avril : retrait du front ; repos vers Ligny-en-Barrois. À partir du 5 avril, mouvement par étapes vers la région d'Épinal, Dompaire, le camp d'Arches ; repos et instruction.
  • 28 avril – 23 juin : mouvement vers Saint-Dié, et, à partir du 3 mai, occupation d'un secteur vers le col de Sainte-Marie et la Chapelotte[3].
  • 23 – 28 juin : retrait du front et transport par V.F., de la région Bruyères, Corcieux, dans celle de Nançois-le-Petit et de Longeville-en-Barrois ; repos vers Pierrefitte-sur-Aire.
  • 28 juin – 19 août : mouvement vers Souhesme-la-Grande. À partir du 1er juillet, occupation d'un secteur vers Marre et la Hayette.
  • 19 août – 3 octobre : retrait du front, transport par camions dans la région de Montier-en-Der ; repos et instruction.
  • 3 octobre – 9 novembre: mouvement vers Sommedieue, par Saint-Dizier, Bar-le-Duc et Souilly ; puis, à partir du 5 octobre, occupation d'un secteur vers Les Éparges et Haudiomont.
  • 9 – 30 novembre : retrait du front ; repos et instruction vers Condé-en-Barrois.
  • 30 novembre 1917 – 19 janvier 1918 : mouvement vers le front et occupation d'un secteur vers la ferme Mormont et la cote 344 : engagements violents.

1918[modifier | modifier le code]

  • 19 janvier – 21 février : retrait du front, mouvement vers Condé-en-Barrois, puis, à partir du 22 janvier, transport par camions dans la région de Pierrefitte ; travaux défensifs en Argonne.
  • 21 février – 21 juin : mouvement vers le front, et occupation d'un secteur entre le Four de Paris et le bois de Beaurain, étendu à droite, le 5 avril, jusqu'à l'Aire.
  • 21 juin – 4 juillet : retrait du front ; repos, travaux et instruction vers Villers-en-Argonne. À partir du 30 juin, mouvement vers la rive droite de l'Aisne.
  • 4 – 16 juillet : occupation d'un secteur entre le Houyette et l'Aisne.
  • 16 juillet – 3 août : retrait du front ; regroupement vers Somme-Tourbe. À partir du 17 juillet, transport, partie par camions, partie par V.F., dans la région de Choisy-en-Brie, Marolles-en-Brie ; préparation de l'offensive.
20 juillet, engagée, à l'est de Neuilly-Saint-Front, dans la 2e Bataille de la Marne, (Bataille du Soissonnais) :
23 juillet : combat de Coincy,
28 juillet : progression jusqu'à l'Ourcq, entre Fère-en-Tardenois et Trugny.
29 juillet - 2 août : tentatives pour franchir l'Ourcq ; prise de Saponay. Début de la poursuite.

Rattachements[modifier | modifier le code]

22 mai - 25 juin 1916
29 septembre 1916 - 3 avril 1917
23 juin 1917 - 1er juillet 1918
1er - 16 juillet 1918
4 août 1915 - 22 mai 1916
28 août 1914 - 4 août 1915
16 juillet - 6 août 1918
25 juin - 29 septembre 1916
6 avril - 23 juin 1917
  • armée d'Alsace
18 - 28 août 1914
  • Intérieur
3 - 18 août 1914

L'entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

L'après Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Du 24 mars au 14 juin 1915, des éléments de la 85e D.T. restent en secteur, à la disposition de la 63e D.I., vers Pernant.
    Du 16 au 29 juin, puis du 7 au 24 juillet 1915, l'une des brigades est mise à la disposition du 35e C.A., et participe aux combats vers Moulin-sous-Touvent.
  2. Bien qu'occupant un secteur, la 63e D.I. dépend directement de l'armée.
  3. En réserve de GAC, mise à la disposition de la 2e Armée, à partir du 2 octobre 1917

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • AFGG, vol. 2, t. 10 : Ordres de bataille des grandes unités : divisions d'infanterie, divisions de cavalerie, , 1092 p. (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]