5e bataillon de parachutistes vietnamiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

5e bataillon de parachutistes vietnamiens
Image illustrative de l’article 5e bataillon de parachutistes vietnamiens
Insigne du 5e BPVN

Création 1er septembre 1953
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Bataillon de parachutistes
Rôle Infanterie
Surnom 5e Bawouan
Guerres Guerre d'Indochine
Batailles Bataille de Điện Biên Phủ

Le 5e bataillon de parachutistes vietnamiens (ou 5e BPVN ou encore 5e Bawouan) est une unité parachutiste de l'armée de terre française constituée le 1er septembre 1953 à Hanoi en Indochine.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Il est formé à partir du transfert du PC et des 3e et 23e compagnies indochinoises parachutistes du 3e bataillon de parachutistes coloniaux dissous la veille et rapatrié en métropole.

C'est l'un des cinq bataillons de parachutistes vietnamiens créés entre 1951 et 1954 (avec les 1er, 3e, 6e et 7e BPVN), à la suite de la politique de Lattre de Tassigny visant à la création d'une armée vietnamienne.

Son effectif était de l'ordre de 1 080 hommes, essentiellement asiatiques, mais avec de nombreux cadres métropolitains.

Devise[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Drapeau[modifier | modifier le code]

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

  • Capitaine Jacques Bouvery : 1er septembre 1953 - 14 ou 15 décembre 1953
  • Capitaine puis Commandant André Botella : 20 décembre 1953 - mai 1954
  • Capitaine Tholy : juin 1954 - juillet 1954
  • Capitaine Lesaux : juillet 1954

Historique des garnisons, campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Histoire des parachutistes français, Société de Production Littéraire, 1975.
  • Pierre Dufour, Para au 3, Éditions du Fer à Marquer, 1989
  • Philippe de MALEISSYE, La vallée perdue, Indo-Editions, 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]