5e étape du Tour de France 2014

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Article général Pour un article plus général, voir Tour de France 2014.

Tour de France 2014
5e étape
Résultats de l’étape
1erDrapeau : Pays-Bas Lars Boom h 18 min 35 s
(46,076 km/h)
2eDrapeau : Danemark Jakob Fuglsang + 19 s
(46,003 km/h)
3eDrapeau : Italie Vincenzo Nibali + 19 s
(46,003 km/h)
Jersey red number.svg Comb.Drapeau : Pays-Bas Lieuwe Westra
Classement général à l’issue de l’étape
Jersey yellow.svg M. jauneDrapeau : Italie Vincenzo Nibali 20 h 26 min 46 s
(42,184 km/h)
2eDrapeau : Danemark Jakob Fuglsang + s
(42,183 km/h)
3eDrapeau : Slovaquie Peter Sagan + 44 s
(42,159 km/h)
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svg M. vertDrapeau : Slovaquie Peter Sagan 185 pts
Jersey polkadot.svg M. à poisDrapeau : France Cyril Lemoine 6 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Slovaquie Peter Sagan 20 h 27 min 30 s
(42,159 km/h)
Jersey yellow number.svg D. jauneDrapeau : Kazakhstan Astana 61 h 21 min 26 s
(42,171 km/h)
Chronologie

La 5e étape du Tour de France 2014 s'est déroulée le mercredi entre Ypres dans la province de Flandre-Occidentale en Belgique et Arenberg-Porte du Hainaut dans le département du Nord sur une distance de 152,5 km après avoir été prévue initialement sur une longueur de 156 km. L'arrivée se situe devant la Trouée d'Arenberg et la Fosse Arenberg comme lors de la troisième étape du Tour de France 2010.

Parcours[modifier | modifier le code]

Après un départ d'Ypres en Belgique, l'épreuve revient en France avec la traversée du département du Nord.

L'épreuve part d'Ypres en Flandre-Occidentale, passe par Roulers puis arrive en Wallonie, à Mouscron. La course pénètre en France pour passer dans les cités textiles de Tourcoing et Roubaix. La course a ensuite lieu dans un cadre plus champêtre à Hem, Forest-sur-Marque, Ascq et Sainghin-en-Mélantois. L'étape passe alors à Bouvines, à l'occasion du 800e anniversaire de la bataille qu'y s'y est déroulée entre Philippe Auguste et Jean sans Terre. Plus loin, le chemin appartient à un paysage plus vallonné à Gruson et Templeuve, où un sprint est effectué. Le tour se dirige ensuite vers Orchies avant d'arriver à Wallers devant la trouée d'Arenberg et la fosse Arenberg.

La particularité de ce parcours est le franchissement de plusieurs secteurs pavés. En effet 15,4 km de pavés répartis sur 9 secteurs sont empruntés en totalité dans le Nord et dans le sens inverse de ceux utilisés lors de Paris-Roubaix. Ainsi les coureurs franchissent successivement les secteurs : n°9 de Gruson (1 100 m au km 87) en direction du Carrefour de l'Arbre non emprunté, n°8 d'Ennevelin à Pont-Thibaut (1 400 m au km 103,5), n°7 de Mons-en-Pévèle (1 000 m au km 110), n°6 de Bersée (1 400 m au km 114,5), n°5 d'Orchies à Beuvry-la-Forêt (1 400 m au km 125,5), n°4 de Sars-et-Rosièress à Tilloy-lez-Marchiennes (2 400 m au km 131), n°3 de Brillon à Warlaing (1 400 m au km 135), n°2 de Wandignies-Hamage à Hornaing (3 700 m au km 140) et n°1 d'Hélesmes à Wallers (1 600 m au km 149). La sortie de ce dernier se situe à 5,4 km de l'arrivée.

Cependant, à la suite des mauvaises conditions météorologiques, les secteurs n°7 (Mons-en-Pévèle) et n°5 (Orchies à Beuvry-la-Forêt) sont annulés[1] ce qui raccourcit l'étape à 152,5 km au lieu de 156 km.

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

L'échappée de Tony Gallopin, Lieuwe Westra, Simon Clarke, Mathew Hayman, Tony Martin, Samuel Dumoulin et Rein Taaramäe possède encore près de deux minutes d'avance dans le secteur pavé de Gruson.

L'étape est disputée dans des conditions climatiques difficiles rendant les pavés glissants. Neuf coureurs s'échappent durant les premiers kilomètres : Tony Gallopin, Lieuwe Westra, Simon Clarke, Mathew Hayman, Tony Martin, Samuel Dumoulin, Rein Taaramäe, Marcus Burghardt et Janier Acevedo. De nombreuses chutes interviennent en début de course. Le groupe échappé perd rapidement Burghardt et Acevedo. Le vainqueur du dernier Tour de France, Christopher Froome, déjà tombé la veille, chute deux fois, avant même d'atteindre le premier secteur pavé. La deuxième chute, peu avant le Carrefour de l'Arbre, provoque son abandon.

L'équipe Cannondale mène le peloton. L'avance des échappés est stabilisée autour de trois minutes, tandis que les coureurs ne pouvant suivre ou tombés forment un deuxième peloton. Parmi eux se trouvent Alejandro Valverde, Tejay van Garderen, Marcel Kittel. Dans le deuxième secteur pavé, Nibali, Van Den Broeck et Talansky accélèrent et distancent Contador. Ce dernier perd rapidement du temps, tandis que le groupe maillot jaune est emmené par les équipes Astana et Lotto-Belisol.

À 34 km de l'arrivée, au secteur de Bersée, Van Den Broeck et Talansky chutent, tandis que Lars Boom et Sep Vanmarcke, tous deux de l'équipe Belkin, s'échappent quelques minutes. À 28 km de l'arrivée, le groupe de tête est repris, formant un groupe de seize coureurs. Parmi les coureurs repris, Lieuwe Westra devient une aide précieuse pour Nibali. Dans le secteur de Wandignies-Hamage-Hornaing, il permet de distancer Fabian Cancellara et Peter Sagan, à la faveur d'une crevaison de Kwiatkowski. Les trois coureurs d'Astana ne sont plus accompagnés que par Lars Boom. À 7 km, Boom attaque seul. Il n'est pas rattrapé par ses poursuivants à passe seul la ligne d'arrivée[2],[3],[4].

La victoire revient ainsi à un spécialiste de ce type d'étape : appréciant les pavés et Paris-Roubaix, dont il a pris la sixième place en 2012, Lars Boom a pu utiliser son expérience en cyclo-cross dans les routes boueuses. À l'arrivée, il déclare ainsi « [rêve] depuis des années d'un Paris-Roubaix humide[5]. »

En finissant troisième de l'étape à 19 secondes de Boom, Nibali, qui n'a jamais participé à Paris-Roubaix, marque les esprits. Il prend du temps sur tous ses adversaires au classement général. Alberto Contador rejoint notamment l'arrivée avec près de trois minutes de retard, Alejandro Valverde, Thibaut Pinot, Tejay Van Garderen, Rui Costa, Romain Bardet deux minutes et demi, Richie Porte et Van Den Broeck plus de deux minutes.

Résultats[modifier | modifier le code]

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Classement de la 5e étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Lars Boom Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Belkin en h 18 min 35 s
2e Jakob Fuglsang Drapeau du Danemark Danemark Astana + 19 s
3e Vincenzo Nibali Jersey yellow.svg Drapeau de l'Italie Italie Astana + 19 s
4e Peter Sagan Jersey green.svgJersey white.svg Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Cannondale + min 1 s
5e Fabian Cancellara Drapeau de la Suisse Suisse Trek Factory Racing + min 1 s
6e Jens Keukeleire Drapeau de la Belgique Belgique Orica-GreenEDGE + min 1 s
7e Michał Kwiatkowski Drapeau de la Pologne Pologne Omega Pharma-Quick Step + min 7 s
8e Lieuwe Westra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Astana + min 9 s
9e Matteo Trentin Drapeau de l'Italie Italie Omega Pharma-Quick Step + min 21 s
10e Cyril Lemoine Jersey polkadot.svg Drapeau de la France France Cofidis + min 45 s

Points attribués[modifier | modifier le code]

Classements à l'issue de l'étape[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Classement général
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Vincenzo Nibali Jersey yellow.svg Drapeau de l'Italie Italie Astana Jersey yellow number.svg en 20 h 26 min 46 s
2e Jakob Fuglsang Drapeau du Danemark Danemark Astana Jersey yellow number.svg + s
3e Peter Sagan Jersey green.svgJersey white.svg Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Cannondale + 44 s
4e Michał Kwiatkowski Drapeau de la Pologne Pologne Omega Pharma-Quick Step + 50 s
5e Fabian Cancellara Drapeau de la Suisse Suisse Trek Factory Racing + min 17 s
6e Jurgen Van den Broeck Drapeau de la Belgique Belgique Lotto-Belisol + min 45 s
7e Tony Gallopin Drapeau de la France France Lotto-Belisol + min 45 s
8e Richie Porte Drapeau de l'Australie Australie Sky + min 54 s
9e Andrew Talansky Drapeau des États-Unis États-Unis Garmin-Sharp + min 5 s
10e Alejandro Valverde Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar + min 11 s

Classement par points[modifier | modifier le code]

Classement par points
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Peter Sagan Jersey green.svgJersey white.svg Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Cannondale 185 points
2e Marcel Kittel Drapeau de l'Allemagne Allemagne Giant-Shimano 135 pts
3e Bryan Coquard Drapeau de la France France Europcar 121 pts

Classement du meilleur grimpeur[modifier | modifier le code]

Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Cyril Lemoine Jersey polkadot.svg Drapeau de la France France Cofidis 6 points
2e Blel Kadri Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 5 pts
3e Jens Voigt Drapeau de l'Allemagne Allemagne Trek Factory Racing 4 pts

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Classement général du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Peter Sagan Jersey green.svgJersey white.svg Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Cannondale en 20 h 27 min 30 s
2e Michał Kwiatkowski Drapeau de la Pologne Pologne Omega Pharma-Quick Step + s
3e Romain Bardet Drapeau de la France France AG2R La Mondiale + min 27 s

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Classement par équipes
  Équipe Pays Temps
1re Astana Jersey yellow number.svg Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan en 61 h 21 min 26 s
2e Belkin Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas + min 18 s
3e BMC Racing Drapeau des États-Unis États-Unis + min 5 s

Abandon[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « TDF - Etape 5 : Deux secteurs pavés sur 9 annulés ! », sur cyclismactu.fr,
  2. « TDF - Boom et Nibali, vainqueurs dans l'Enfer du Nord », sur cyclismactu.fr, (consulté le 4 août 2014)
  3. (en) « Tour de France: Boom the master of the pavé », sur cyclingnews.com, (consulté le 4 août 2014)
  4. « Lars Boom s'impose mais le vrai vainqueur, c'est Nibali », sur lequipe.fr, (consulté le 4 août 2014)
  5. (en) « Tour de France: Boom uses cyclo-cross skills to conquer the cobbles », sur cyclingnews.com, (consulté le 4 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :