5e étape du Tour de France 1919

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

5e étape du Tour de France 1919 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course5e étape
Typeétape de plaine Étape de plaine
Date7 juillet 1919
Distance482 km
PaysFRA France
Lieu de départLes Sables-d'Olonne
Lieu d'arrivéeBayonne
Partants20
Arrivants17
Vitesse moyenne25,5 km/h
Résultats de l’étape
1erFRA Jean Alavoine18 h 54 min 07 s
(Peugeot-Wolber)
2eFRA René Chassot+ 0 s
()
3eBEL Léon Scieur+ 0 s
(La Sportive)
Classement général à l’issue de l’étape
LeaderFRA Eugène Christophe81 h 27 min 33 s
()
2eBEL Émile Masson senior+ 15 min 51 s
(La Sportive)
3eBEL Firmin Lambot+ 49 min 49 s
(La Sportive)
◀ 4e étape6e étape ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 5e étape du Tour de France 1919 s'est déroulée le lundi .

Les coureurs relient Les Sables-d'Olonne, en Vendée, à Bayonne dans les Basses-Pyrénées, au terme d'un parcours de 482 kilomètres, ce qui en fait l'étape la plus longue de cette édition.

Le Français Jean Alavoine gagne sa deuxième victoire d'étape consécutive, tandis que son compatriote Eugène Christophe conserve la première place du classement général.

Parcours[modifier | modifier le code]

Les coureurs prennent le départ de la cinquième étape aux Sables-d'Olonne. Le parcours, long de 482 km traverse ensuite les villes de Talmont, Luçon, Chaille-les-Marais, Marans, Grolleau, La Rochelle, Rochefort, Saintes, Pons, Blaye, Bordeaux, Saucats, Hostens, Pissos, Labouheyre, Castets, Saint-Geours-de-Maremne et Labenne avant l'arrivée à Bayonne[1].

Le profil de la 5e étape paru dans L'Auto le dimanche 6 juillet 1919[1].

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Henri Pélissier, abattu après sa perte de temps dans la quatrième étape, décide de ne pas repartir. Il se retire pendant la journée de repos, alors même que la victoire finale semble encore à sa portée, ce qui lui vaut les critiques acerbes du directeur de la course, Henri Desgrange, qui cible le caractère impulsif du coureur et considère qu'il ne doit sa défaite qu'à lui-même[2].

L'étape, outre sa longueur, ne comporte pas de difficultés. Jean Alavoine obtient un deuxième succès consécutif et Eugène Christophe conserve la tête du Tour. Le peloton continue pourtant de se réduire : après le retrait des frères Pélissier et l'abandon d'Urbain Anseeuw, il ne reste plus que 17 concurrents en course[3].

Classements[modifier | modifier le code]

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Dix-sept coureurs sont classés[4].

Wikidata-logo S.svgClassement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erJean Alavoine FRA FrancePeugeot-Wolber18 h 54 min 07 s
2eRené Chassot FRA France+ 0 s
3eLéon Scieur BEL BelgiqueLa Sportive+ 0 s
4eJoseph Van Daele BEL BelgiqueLa Sportive+ 0 s
5eJacques Coomans BEL BelgiqueLa Sportive+ 0 s
6eAlois Verstraeten BEL Belgique+ 0 s
7eLuigi Lucotti ITA royaume d'ItalieBianchi+ 0 s
8eEugène Christophe FRA France+ 13 s
9eÉmile Masson senior BEL BelgiqueLa Sportive+ 13 s
10eFirmin Lambot BEL BelgiqueLa Sportive+ 13 s
11eAlfred Steux BEL BelgiqueLa Sportive+ 11 min 32 s
12ePaul Duboc FRA France+ 15 min 21 s
13eJules Masselis BEL Belgique+ 26 min 32 s
14eLouis Mottiat BEL Belgique+ 54 min 36 s
15eHonoré Barthélémy FRA FranceLa Sportive+ 1 h 41 min 30 s
16eFélix Goethals FRA France+ 1 h 41 min 30 s
17eJules Nempon FRA France+ 3 h 00 min 08 s
18eUrbain Anseeuw BEL BelgiqueAB

Classement général[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erEugène Christophe FRA France81 h 27 min 33 s
2eÉmile Masson senior BEL BelgiqueLa Sportive+ 15 min 51 s
3eFirmin Lambot BEL BelgiqueLa Sportive+ 49 min 49 s
4eJean Alavoine FRA FrancePeugeot-Wolber+ 52 min 00 s
5eLéon Scieur BEL BelgiqueLa Sportive+ 1 h 16 min 55 s
6eLéon Scieur BEL BelgiqueLa Sportive+
7eJules Masselis BEL Belgique+
8eHonoré Barthélémy FRA FranceLa Sportive+
9eFélix Goethals FRA France+
10eJacques Coomans BEL BelgiqueLa Sportive+
11eJoseph Van Daele BEL BelgiqueLa Sportive+
12eRené Chassot FRA France+
13eLuigi Lucotti ITA royaume d'ItalieBianchi+
14eLouis Mottiat BEL Belgique+
15eJules Nempon FRA France+
16ePaul Duboc FRA France+
17eAlois Verstraeten BEL Belgique+


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le profil de la 5e étape », L'Auto,‎ , p. 2 (lire en ligne).
  2. Roger Bastide et André Leducq (préf. Michel Droit), La légende des Pélissier, Presses de la Cité, (ISBN 2-258-00886-7), p. 89-91.
  3. Bourgier 2014, p. 105-106.
  4. Bourgier 2014, p. 153.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Paul Bourgier, 1919, le Tour renaît de l'enfer : De Paris-Roubaix au premier maillot jaune, Toulouse, Le Pas d'oiseau, , 158 p. (ISBN 978-2-917971-38-3). .

Articles connexes[modifier | modifier le code]